B
o
u
t
i
q
u
e
+

Emploi : Comment vivre avec un patron tyrannique?

Comment vivre avec un patron tyrannique?
07/03/2013, par Philippe Michaud, dans Société - Affaires

« Je hais mon boss! » Qui ne s'est jamais surpris à dire ça au moins une fois dans sa vie? Pourtant, ce ne sont pas tous les patrons qui sont des tyrans. Si, cependant, vous croyez travailler avec un supérieur franchement chiant, voici quelques trucs qui vous permettront de passer au travers.

Comment savoir si son patron est un tyran?
 
Si votre patron est plus autoritaire que la norme, s'il est toujours insatisfait ou s'il met en place un climat de travail agressif, peut-être qu'il est un patron tyrannique.
 
Soyez à l'écoute de ses besoins

 
Il n'existe pas de solution miracle pour transformer votre patron en un ange. Par contre, l'une des causes de malentendus au travail entre un employé et l'employeur est souvent le manque de communication. On ignore tout simplement ce qu'on attend de nous.
 
Si votre patron vous demande d'accomplir une tâche, mais n'est pas précis et ne donne pas de délai pour l'accomplir, demandez-lui donc des précisions. En d'autres mots, demandez-lui ce qu'il veut exactement et quand vous devez accomplir la tâche. Soyez à l'affût de ses besoins. Peut-être sera-t-il un peu plus content, mais n'ayez pas non plus de trop grandes attentes.
 
Ne transformez pas ça en mélodrame
 
Si, malgré tout, la relation que vous avez avec votre supérieur s'envenime, il est peut-être conseillé de lui parler en privé. Évitez de partir des rumeurs de corridors avec vos collègues. Tôt ou tard, le patron finira par être au courant et cela vous nuira.
 
Plusieurs personnes font l'erreur de faire trop rapidement appel à leurs sentiments. Présumez toujours de la bonne foi de votre patron (même si c'est difficile). Quand vous vous exprimez devant lui, restez calme. Ce n'est pas le moment de péter un câble ou d'éclater en sanglots. Maîtrisez-vous, même si cela peut être très difficile.  
 
Et si ça ne marche toujours pas
 
Comme le révèle le site Psychologie.fr, il est souvent difficile de prévenir et de se protéger des agissements d'un patron tyrannique, et ce, même si on est suivi de façon régulière par un médecin ou un thérapeute. Le mieux serait de quitter votre emploi, mais si vous ne pouvez pas, vous devez vous faire une carapace et renoncer à toutes belles paroles que pourrait vous dire votre patron. 

Sources : 

- Askmen 

- Monster.ca

Inscris-toi à notre infolettre

À propos de l'auteur

Philippe Michaud
Philippe Michaud

Même si ma spécialisation est d’abord la techno (j’ai écrit pour nombre de médias, dont Québec Micro, Branchez-Vous, Game-Focus, le blogue de Best Buy, et MSN), je m’intéresse depuis ma plus tendre enfance au cinéma. Lorsque j’étais encore enfant, ma mère m’a offert une caméra pour Noël. La fin de semaine (et tout l’été) avec mes amis, je m’amusais à faire des courts métrages calqués sur mes films d’action préférés. À l’adolescence, j’ai eu une autre caméra et j’ai continué à faire des films, à mesure que j’améliorais mes techniques. Au cégep, je me suis beaucoup impliqué dans le milieu des films étudiants où j’ai joué dans quelques courts métrages, en plus d’occuper divers postes. À l’université, même si j’avais moins le temps, j’essayais de voir beaucoup de films (de toutes les époques et de tous les styles). 


On dit souvent que la bande dessinée se rapproche du 7e art. Comme le cinéma, j’ai été attiré très tôt. Quand j’allais au primaire, on m’avait offert un exemplaire de Tintin. Ça a été le coup de foudre. Depuis, ce temps, le monde du 9e art fait partie de ma vie.