BORNES ÉLECTRIQUES

Je n'ai pas l'habitude de vous faire la critique d'un film, ni même de vous parler cinéma. Mais, ce soir, j'ai été touché à plusieurs reprises en regardant Frisson des collines, du réalisateur québécois Richard Roy; une œuvre remplie de tendresse, de beauté et d'humanité. Antoine Pilon, qui joue l'adolescent dans le film, est tellement vrai, tellement naturel qu'on entre très vite dans l'histoire et on oublie tout pendant deux heures. Touché par le jeu des acteurs qui sont tous très bons, touché par le scénario, touché par la beauté des paysages. Moi qui a été caméraman pendant quelques années, j'ai vraiment apprécié la facture visuelle du film, les plans de caméra, la finesse du montage. Un film qui fait du bien, qui nourrit.

Nous sommes vraiment choyés au Québec, car nous avons du très bon cinéma et de très bons créateurs à tous les niveaux. Je lève mon chapeau à l'équipe de Frisson des collines et à nos créateurs québécois.
Merci de nous faire passer de si beaux moments 

Commentaires