Santé : Manger des bananes diminuerait le risque d'AVC

Les bananes préviendraient le risque d'AVC.
08/04/2013, par Philippe Michaud, dans Vivre - Santé

La banane est reconnue pour contenir beaucoup de potassium. Selon une nouvelle étude, les personnes qui mangeraient ce fruit tous les jours courraient moins de risques d'avoir un accident cardio-vasculaire (ACV).

Selon une enquête du département de santé de l'OMS publiée dans le British Medical Journal, manger des bananes quotidiennement réduirait le risque d'AVC de 24 %. Ainsi, les gens qui consommeraient beaucoup d'aliments contenant du potassium, comme la banane, seraient moins susceptibles de développer une maladie cardio-vasculaire et de l'hypertension.
 
Rappelons qu'une banane contient environ 420 mg de potassium, ce qui la classe dans les fruits en contenant le plus.
 
Même s'il est bon de manger régulièrement des bananes, les chercheurs mettent en garde ceux et celles qui voudraient du jour au lendemain se transformer en singe. En effet, il est recommandé de consommer tous les jours de 2 à 4 g de potassium. Au-delà de ça, vous risquez d'avoir des problèmes gastriques. Il ne faut pas abuser des bonnes choses!
 
Si vous n'aimez pas les bananes, vous pouvez toujours manger d'autres aliments contenant du potassium, comme des dattes ou des épinards. De plus, il est préférable de consommer des fruits contenant du potassium que de prendre des suppléments sous forme de cachets. 

Inscris toi a l'infolettre Affairesdegars.com

À propos de l'auteur

Philippe Michaud
Philippe Michaud

Même si ma spécialisation est d’abord la techno (j’ai écrit pour nombre de médias, dont Québec Micro, Branchez-Vous, Game-Focus, le blogue de Best Buy, et MSN), je m’intéresse depuis ma plus tendre enfance au cinéma. Lorsque j’étais encore enfant, ma mère m’a offert une caméra pour Noël. La fin de semaine (et tout l’été) avec mes amis, je m’amusais à faire des courts métrages calqués sur mes films d’action préférés. À l’adolescence, j’ai eu une autre caméra et j’ai continué à faire des films, à mesure que j’améliorais mes techniques. Au cégep, je me suis beaucoup impliqué dans le milieu des films étudiants où j’ai joué dans quelques courts métrages, en plus d’occuper divers postes. À l’université, même si j’avais moins le temps, j’essayais de voir beaucoup de films (de toutes les époques et de tous les styles). 


On dit souvent que la bande dessinée se rapproche du 7e art. Comme le cinéma, j’ai été attiré très tôt. Quand j’allais au primaire, on m’avait offert un exemplaire de Tintin. Ça a été le coup de foudre. Depuis, ce temps, le monde du 9e art fait partie de ma vie.