BORNES ÉLECTRIQUES

C’est la fin de semaine dernière qu’avait lieu la première édition du Festibroue de Sherbrooke. Ce festival avait comme objectif de réveiller vos papilles avec les goûts d’amer à fruité de 150 bières provenant des 35 brasseurs sur place!

Premier évènement du genre à Sherbrooke

Le Festibroue est d’ailleurs le premier festival du genre à avoir lieu dans les Cantons-de-l’Est. En effet, plusieurs régions du Québec peuvent déjà compter sur un festival mettant en vedette les bières locales. On peut penser au Festival de Montréal ou même de Québec. Il était étonnant qu’une région, regorgeant de producteurs comme les Cantons-de-l’Est, ne se dote pas du sien. Maintenant, les amateurs de bières fines de la région pourront eux aussi en profiter!

Sur place, on retrouvait 35 brasseurs provenant de tous les coins du Québec. On pouvait rencontrer autant des producteurs locaux, comme le Boquébière de Sherbrooke et le Golden Lion Pub de Lennoxville, que des producteurs de régions plus éloignées telles que Mont-Laurier, Carleton ou Shawinigan. Quelques grandes marques québécoises, comme Boréale et les brasseurs RJ (la bière Belle Gueule), étaient également sur place.

Mon coup de cœur

Votre humble chroniqueur a eu la lourde tâche d’essayer plusieurs bières sur place pour le bien de cette chronique (dur travail!). En matière de bière, je ne suis pas le plus impressionnable, ayant goûté à plusieurs centaines de sortes au cours de ma vie, mais je dois vous avouer qu’un producteur sur place m’a particulièrement plu : le Grimoire de Granby.

J’ai eu la chance de goûter à leur bière au rhum (La vie de château) ainsi qu’à leur bière à l’érable (Désérable), et j’ai été agréablement surpris par la subtilité du goût de ces deux produits, qui goûtaient bel et bien respectivement le rhum et l’érable. Ces bières se boivent avec facilité et sans jamais tomber sur le cœur. Vraiment, si vous passez par Granby, je vous conseille fortement d’arrêter faire un tour au Grimoire!

Source : festibrouedesherbrooke.com
Source de l’image : René Marquis

Commentaires