Vous venez tout juste de vous séparer? C'est sans contredit une période difficile de votre vie et c'est pourquoi vous devez prendre soin de vous et de vos finances. En effet, vos chances de faire faillite triplent à la suite d'une séparation! Suivez ces 6 conseils essentiels pour ne pas sombrer dans l'endettement.

C'est connu, un divorce coûte cher. Il y a premièrement toutes les dépenses reliées aux frais légaux. Ensuite, le coût de la vie augmente, car on doit assumer seul les dépenses que le couple assumait à deux auparavant. Il est impératif que vous restructuriez votre vie si vous ne voulez pas couler.
 
Conseil no 1 : Fermez vos comptes de banque et cartes de crédit conjoints.
 
C'est la première chose à faire. Même si vous êtes en bons termes avec votre ex-conjoint(e), ne prenez pas de risque et fermez vos comptes de banque et cartes de crédit conjoints. Vous devez absolument protéger vos finances, votre cote de crédit et votre patrimoine. Une personne sous l'impulsion de la colère peut faire beaucoup de dommages. Finalement, assurez-vous de diviser les fonds restants de façon juste et équitable. N'hésitez pas à consulter un avocat ou un notaire.
 
Conseil no 2 : Mettez à jour vos polices d'assurance et votre testament.
 
Votre ex-conjoint(e) est probablement toujours le ou la bénéficiaire de vos polices d'assurance et c'est lui ou elle qui héritera de vos biens si vous décédez. Une visite chez le notaire et un coup de fil à votre assureur devraient suffir pour corriger la situation.
 
Conseil no 3 : Dressez une liste de tous vos biens et dettes conjoints.
 
Afin de faciliter le processus de divorce, prenez bien le temps de dresser le portrait de votre situation financière de couple. Faites une liste de tous les biens que vous partagez (maison, chalet, auto, comptes, mobilier, objets de valeur, investissements, etc.) et de vos dettes partagées (hypothèque, prêt auto, prêt personnel, loyer, etc.). Soyez le plus complet et précis que possible.
 
Conseil no 4 : Faites un nouveau budget.
 
Il y a fort à parier que votre situation financière aura grandement changé à la suite de votre divorce. Planifiez un budget en fonction de vos nouvelles réalités : loyer ou hypothèque à payer seul, pension alimentaire pour vos enfants ou votre ex-conjoint(e), câblodistribution, électricité et téléphone à assumer seul, etc. À court terme, vous devrez sans doute couper dans le superflu comme les voyages, les restaurants et les vêtements.
 
Conseil no 5 : Prenez avantage des bénéfices.
 
Le statut de divorcé vous donne droit à certains bénéfices comme des déductions et des crédits d'impôt. Plus particulièrement, les allocations payées à votre conjoint(e) sont en effet déductibles d'impôt.
 
Conseil no 6 : Rebâtissez rapidement.
 
Il est normal que les deux à trois années suivant votre divorce soient difficiles. Vous devrez réduire vos dépenses et peut-être même prendre un deuxième emploi. Il est aussi recommandé de louer un appartement au lieu d'acheter un « condo ». De cette façon, vos paiements mensuels seront moindres et votre cote de crédit sera protégée.
 
Le temps fait bien les choses et si vous suivez ces conseils, votre situation devrait retrouver un équilibre très rapidement. Une séparation n'est jamais une étape facile, mais il est possible de passer à travers la tempête sans couler.

Si vos problèmes financiers pèsent trop lourd, n'hésitez pas à consulter un syndic de faillite qui pourra vous aider à vous libérer de vos dettes.

Article à l'initiative de Pierre Roy & Associés, syndics de faillite

Commentaires