Jeux vidéo: critique du jeu « LEGO City Undercover » - #adg

Il faudra encore patienter six mois avant de mettre la main sur « Grand Theft Auto V ». C'est long, n'est-ce pas ? Or, si vous possédez une Wii U, ce temps d'attente vous paraîtra un peu moins pénible grâce à « LEGO City Undercover », le tout premier jeu LEGO à ne pas être basé sur une franchise connue prouvant par son excellence que TT Fusion peut concevoir des jeux de sa célèbre série sans qu'ils ne soient influencés par une quelconque source !

Testé sur: Wii U
Aussi disponible sur: Nintendo 3DS (avril 2013)

Un scénario de base rempli d'humour !


LEGO City Undercover vous plonge dans la peau du policier Chase McCain, grande vedette des forces de l'ordre dont le plus gros coup a été la capture du criminel Rex Fury. Remettant les pieds dans l'immense ville de LEGO City, Chase doit de nouveau pourchasser celui qu'il a coffré il y a des années lorsqu'il apprend que la ville est affligée par des actes criminels laissant croire que Rex Fury a repris du service. Pour cela, McCain devra infiltrer plusieurs gangs et même se transformer en fermier ainsi qu'en astronaute le temps de quelques enquêtes !

Ce qui caractérise les jeux LEGO est l'humour omniprésent au sein des aventures de ces titres et LEGO City Undercover ne fait pas exception de ce côté. Malgré un scénario plutôt classique rempli de clichés, les blagues et facéties des personnages de LEGO City vous tireront quelques sourires ici et là. Qui plus est, le jeu est rempli de références à des films ou autres éléments culturels bien connus, qu'il s'agisse de Titanic, Starsky & Hutch ou Mission Impossible. Ma préférée demeure la parodie du film The Matrix alors que Chase doit apprendre le kung-fu pour se défendre contre des criminels endurcis. Hilarant !

Un immense univers

L'automne dernier, lorsque j'ai joué à LEGO Lord of the Rings, j'ai été surpris par l'immensité des décors. Or, c'était avant de mettre la main sur LEGO City Undercover. Ce dernier est sans conteste le plus grand jeu LEGO produit à ce jour et vous risquez vous aussi d'être stupéfait par la grandeur des environnements proposés. Le jeu est divisé en plusieurs quartiers rappelant fortement la conception des jeux de la série Grand Theft Auto. Vous pourrez voyager en pilotant différents véhicules ou encore en utilisant des raccourcis tels que des trains ou le métro pour vous rendre d'un point à l'autre de l'immense carte proposée. En somme, LEGO City Undercover n'a rien à voir avec les autres jeux LEGO tant sa conception ressemble davantage à celle d'un Grand Theft Auto.

Or, ce qu'il y a d'encore plus impressionnant et d'agréable au sein du jeu est la grande quantité d'activités à effectuer et d'objets à récolter. En fait, quand on pense avoir vu tout ce qu'il y a à faire, LEGO City Undercover nous surprend en ajoutant une autre activité à compléter. Tout au long de la campagne, vous aurez à terminer des dizaines d'objectifs secondaires, de courses en véhicules en passant par des courses à obstacles jusqu'à l'arrestation de criminels et même la capture d'extra-terrestres ! À tout cela, vous devez ajouter pas moins de 450 briques d'or (!), des dizaines de briques rouges et des centaines de costumes et véhicules à débloquer. C'est simple, pour terminer le jeu à 100%, comptez facilement de 40 à 50 heures, voire même plus. Avec tout cela, LEGO City Undercover peut se targuer d'être le jeu LEGO le plus imposant et le plus fourni à ce jour ! Malheureusement, aucun mode coopératif n'est offert, ce qui est une triste distinction avec les autres jeux de la série.

Des super constructions et des costumes au chapitre des nouveautés

Outre cet immense univers, TT Games a-t-il ajouté des nouveautés au jeu ? Oui, à commencer par les super constructions. Contrairement aux autres jeux LEGO, lorsque vous détruirez des objets et structures (et vous en démolirez encore beaucoup), de petits blocs tomberont et pourront être récoltés. Lorsque vous en aurez assez, vous pourrez les échanger afin d'édifier des super constructions un peu partout dans LEGO City ou encore dans certaines des missions principales du jeu.

Cependant, je dois vous avouer que rĂ©colter ces petites pièces Ă  l'unitĂ© est inutile puisque vous n'en amasserez pas assez ainsi. La rĂ©colte de pièces pour les super constructions passe davantage par les super briques que l'on peut trouver Ă  plusieurs endroits dans le jeu et qui font elles aussi partie du plaisir Ă  tout amasser dans le jeu. Elles contribuent Ă  nous accrocher au jeu en proposant constamment au joueur une rĂ©compense pour ses actions. Tout comme dans les autres jeux LEGO, l'intĂ©rĂŞt  de LEGO City Undercover repose sur la rĂ©colte d'items et Ă  ce niveau, le dernier-nĂ© de TT Games en a Ă  offrir !

Le GamePad est également utilisé à profusion dans le jeu, parfois simplement et d'autres fois de façons plus intéressantes. En outre, l'écran de la manette vous servira de GPS afin de vous orienter dans la ville. De plus, vous pourrez l'utiliser pour effectuer certaines actions dans la ville, notamment en vous en servant comme scanner audio pour repérer des conversations criminelles, comme appareil photo ou encore pour cibler des suspects dans la ville. Pour cela, il vous faudra réellement tourner le GamePad afin d'observer vos alentours, ce qui est intéressant.
Or, la fonctionnalité que j'ai le plus aimée est au niveau des conversations que l'on peut avoir avec certains personnages. Lorsque ces derniers vous contacteront, ils vous parleront à travers le GamePad et les extraits sonores que l'on peut écouter par l'entremise des haut-parleurs de la manette sont impressionnants. Leur qualité est tout bonnement excellente et démontre que les haut-parleurs du GamePad peuvent servir aux interactions avec des personnages de belle façon entre nos mains !

Par ailleurs, qui dit jeu LEGO dit aussi différentes habiletés à utiliser. Contrairement aux autres jeux de la série, LEGO City Undercover ne propose pas plusieurs personnages à incarner pour tirer profit de diverses habiletés. En fait, vous aurez bien des costumes de personnages à débloquer pour « personnifier » d'autres figures que vous verrez, mais ils sont tout bonnement inutiles. Pour profiter d'autres habiletés de Chase autres que celles qu'il aura à la base, vous récolterez des costumes spéciaux à travers le jeu, parfois dans la ville et parfois au sein des missions principales.

Ces costumes, qui vont de celui d'un fermier pouvant faire pousser des plantes grimpantes jusqu'à celui d'un astronaute pouvant se téléporter, vous ouvriront de nouveaux chemins et vous permettront dès lors de récolter davantage d'objets en revenant dans des endroits déjà visités ou encore en refaisant certaines missions. Toutefois, je vous conseille de tous les récolter avant de vous atteler à la tâche d'amasser tout ce que contient le jeu. Cela vous évitera, contrairement à moi, de perdre un temps fou à arrêter un peu partout pour voir si vous pouvez accéder à tel ou tel endroit et vous buter à un obstacle vous empêchant d'atteindre un objet simplement parce que vous n'avez pas obtenu le costume vous donnant accès à une habileté particulière.

Quelques irritants gâchant le plaisir

Malgré tout le plaisir que j'ai eu à jouer à LEGO City Undercover, ce dernier comporte quelques irritants écorchant son excellence. Le premier que vous remarquerez sont les temps de chargement, qui sont affreusement longs. Pour vous donner une idée, vous devrez patienter au moins 30 secondes en démarrant le jeu puis une autre minute au moins pour que le jeu charge le monde ouvert dans lequel il prend place. Des temps de chargement comme ceux-là, pendant lesquels on ne fait qu'observer une barre de progression blanche et une icône de police tournoyant sur le GamePad, vous en retrouverez plusieurs dans le jeu, surtout lorsqu'on démarre une mission principale. Même pour retourner dans le commissariat afin d'effectuer des achats, on doit patienter de 30 secondes à 1 minute ! C'est long, beaucoup trop long, et ça en devient lassant.

Un autre grand défaut de LEGO City Undercover se situe au niveau de la navigation. Malgré la présence de raccourcis, parcourir la ville peut devenir essoufflant à la longue tant plusieurs objectifs sont situés à des points extrêmes l'un de l'autre. C'est le grand défaut de tout jeu se déroulant dans un monde ouvert et LEGO City Undercover ne l'atténue en rien. Ne vous méprenez pas, j'ai adoré cet immense décor et la pléthore d'activités à y accomplir, mais devoir parcourir de longues distances dans un véhicule devient redondant et fatiguant à la longue à tel point qu'en certaines occasions, cela accentue artificiellement la durée de vie du jeu.

Enfin, le dernier accroc de LEGO City Undercover est au point de vue visuel. Comparativement aux autres jeux LEGO, il n'a rien de bien spectaculaire hormis la grandeur de ses décors. Or, là encore, la distance de la vue n'est pas très grande ni très impressionnante. De plus, j'ai souvent observé des lignes difformes dans les modèles de personnages ainsi que plusieurs pixels. Néanmoins, ce qui dérange le plus est le taux d'images par seconde, inconstant tout au long du jeu. Parfois, la fluidité est excellente, mais en plusieurs autres occasions, le taux de rafraîchissement peine à franchir la barre des 30 images par seconde. J'ignore pour quelle raison cette fluidité n'est pas constante, mais chose certaine, on remarque ces ralentissements et ils sont quelque peu désagréables par moments.

Verdict

Je joue à des jeux vidéo pour me divertir. Si je m'amuse en jouant, alors je peux dire que je joue à un bon jeu. Voilà pourquoi je considère LEGO City Undercover comme un titre à recommander sur une Wii U en manque de bons jeux. Certes, le produit de TT Fusion souffre de quelques irritants, mais ils sont largement compensés par ses nombreuses qualités, à commencer par les nombreuses séquences humoristiques et le nombre très élevé d'objets à récolter. J'ai adoré mon expérience avec ce jeu et j'y vois le potentiel pour le développer en une franchise à part entière. La base est là, il ne suffit que de la peaufiner quelque peu pour la transformer en une série originale et très divertissante pour la franchise LEGO !

Points forts:
- Beaucoup, beaucoup d'objets à récolter
- Une pléthore d'activités à compléter
- Beaucoup d'humour tout au long de la campagne

Points faibles:
- Les temps de chargement sont beaucoup trop longs
- La fluidité du jeu est inconstante
- La navigation aurait pu ĂŞtre meilleure

Note: 8,5 sur 10

Commentaires