B
o
u
t
i
q
u
e
+

Chasse : Une saison haute en couleur

20/02/2013, par Real Langlois, dans Sports - Plein air

Après une belle saison de chasse aux quatre coins du pays, il est maintenant temps de vous partager ce qui me passionne dans mon travail, dans mon sport préféré, ma saison de chasse. Cette année encore, j'ai eu la chance d'explorer de nouveaux horizons comme le Frances Lake, un territoire idyllique du Yukon, le Nouveau-Brunswick et, après 25 ans d'absence, l'Île d'Anticosti, où j'ai effectué un retour aux sources.

Pour commencer ma saison, j'ai accompagné trois résidents du Yukon dans leur chasse à l'orignal. Nous avons vécu cette excursion de façon bien différente à ce dont je suis habitué au Yukon. Habituellement, j'ai un camp de chasse qui est toujours établi au même endroit où nous nous retrouvons tous les soirs pour un généreux souper. Cette fois-ci, nous devions dormir sous une grosse tente de prospecteur. Nous vivions dans des conditions plus ou moins évidentes, mais il est certain que nous avons vécu plusieurs péripéties assez enrichissantes.
 
Maintenant, direction Nouveau-Brunswick, un territoire de chasse paradisiaque où la densité d'orignaux au km2 est très élevée. La méthode d'obtention de permis est très contingentée, alors les résidents doivent participer à un tirage au sort pour obtenir une licence, ce qui rend la tâche très ardue. Toutefois, c'est grâce à ces lois que ce territoire réussit à avoir un cheptel d'orignaux de cette ampleur.
 
Après y avoir été invité le printemps dernier pour la chasse à l'ours, j'ai été charmé par ces forêts qui m'étaient encore inconnues. J'ai alors décidé d'aller m'amuser avec mes nouveaux amis durant près de 2 semaines l'automne dernier, où nous avons eu la chance d'approcher de très près plusieurs bêtes.
 
Mes amis de la famille Simard, propriétaire des stations de télévision du groupe Inter-rives, m'ont invité à les suivre à l'Île d'Anticosti. C'était pour moi un retour aux sources, où je n'avais pas mis les pieds depuis près de 25 ans. C'était ma première expérience de chasse aux chevreuils dans ce petit coin de paradis de tout chasseur.
 
Il est maintenant temps de vous partager la saison de chasse 2012, en son et en images avec un bref aperçu de ma nouvelle réalisation : Conquêtes 2012. Je suis présentement sur la route pour vous présenter ces belles excursions lors de ma tournée où vous pourrez venir discuter et visionner ce film avec mon équipe et moi. Vous pouvez visiter mon site Internet pour connaître l'itinéraire de ma tournée pour le mois de mars!

Bon visionnement!

Inscris-toi à notre infolettre

À propos de l'auteur

Real Langlois
Real Langlois Je suis né à Magog, en 1960. C’est à l’âge de 16 ans que j'ai effectué ma première chasse à l’orignal en Abitibi-Témiscamingue, en compagnie de mon père. Coup de chance, j'ai abattu mon premier orignal mâle! Dès lors, naît une passion en moi. Et je crois qu’elle me fera chasser jusqu’à la fin de mes jours… Jusqu'à la quarantaine, j'ai fait carrière en culturisme, mise en forme et planification nutritionnelle. Pendant toutes ces années, j'ai remporté plusieurs compétitions de culturisme, dont le championnat provincial en 1992. Aujourd’hui, je suis bien sûr très actif dans le monde de la chasse, mais aussi dans le secteur des communications. En effet, je produis des films de chasse et je donne des conférences dans plusieurs villes du Québec. J’assure la distribution d’une vaste sélection de DVD de chasse et de produits de l’Homme Panache, mon entreprise. En plus de mon travail de producteur, je suis aussi animateur d’émissions télévisées sur de nombreux canaux (CIMT, CHAU, CFTF, Wild TV, Sportsman Chanel aux États-Unis) et chroniqueur pour le magazine Sentier Chasse et Pêche. Il m’arrive aussi d’agir comme instructeur de chasse et d’offrir de la formation sur le terrain. L’automne 2008 demeurera à jamais gravé dans ma mémoire. À l’occasion d’un voyage au Yukon, j’ai réalisé un vœu très cher. J’ai abattu un orignal trophée de 1560 livres, avec un panache de 76,5 pouces! Ce trophée est aujourd’hui encore le record du monde, homologué par Pope and Young, avec un pointage de 249 points. J’ai réussi cet exploit à l’arc, à une distance… de 8 pieds! Vous avez sûrement compris… Je suis avant tout un passionné de la vie, qui a les rêves les plus fous!