BOUTIQUE ADG
BORNES ÉLECTRIQUES

La rubrique hockey vous propose aujourd’hui un solide top 10 des hockeyeurs qui sont trop souvent oubliés lorsqu’on cite les meilleurs athlètes à avoir chaussé des patins!

Il y a quelques semaines, je vous offrais mon palmarès des dix meilleurs joueurs de hockey de tous les temps, j’avais sélectionné des choix incontestables et certains des choix parmi les plus populaires. Toutefois, j’avais noté une bonne dizaine d’athlètes qui auraient pu, à mon avis, mériter de figurer dans un débat sur la question et même, déloger certaines des légendes nommées.

C’est avec grand plaisir que je vous présente un classement des hockeyeurs qui ont connu d’impressionnantes carrières, mais qu’on oublie souvent parce qu’ils n’ont pas reçu d’honneurs individuels ou en raison du nombre de matchs qu’ils ont disputés qui ne leur a pas permis d’atteindre des statistiques historiques, ou bien parce qu’ils ont évolué avec les mauvaises équipes au mauvais moment…

10 - Denis Potvin



7e rang des pointeurs chez les défenseurs en saison : 1060 MJ, 310 buts, 742 passes, 1052 points

19e rang des pointeurs en séries : 185 MJ, 56 buts, 108 passes, 164 points

Vainqueur du trophée Calder en 1974, du Norris en 1976, 1978 et 1979, voté sur la première équipe d’Étoiles de la LNH en 1975, 1976, 1978, 1979 et 1981, sur la seconde équipe en 1977 et 1984, 9 participations au Match des Étoiles de la LNH (1974 à 1978, 1981, 1983, 1984 et 1988).

15 saisons, toutes avec les Islanders, 14 participations aux séries. Quatre fois champion de la Coupe Stanley (1980, 1981, 1982 et 1983).

Denis Potvin
a notamment été le premier défenseur dans l'histoire de la LNH à récolter 1000 points en carrière.

Ses statistiques complètes : http://www.nhl.com/ice/player.htm?id=8450505

Source image : flikr.com

9 - Bryan Trottier


16e rang des pointeurs en saison : 1279 MJ, 524 buts, 901 passes, 1425 points

11e rang des pointeurs en séries : 221 MJ, 71 buts, 113 passes, 184 points

Vainqueur du trophée Calder en 1976, du Art Ross et du Hart en 1979, du Conn Smythe en 1980 du King Clancy en 1989, voté sur la première équipe d’étoiles de la LNH en 1978 et 1979, sur la seconde équipe en 1982 et 1984, 8 participations au Match des Étoiles de la LNH (1976, 1978, 1980, 1982, 1983, 1985, 1986 et 1992).

18 saisons, partagées entre les Islanders et les Penguins, 17 présences en séries. Six fois champion de la Coupe Stanley (1980, 1981, 1982, 1983, 1991 et 1992).

Bryan Trottier a connu la gloire comme capitaine des Islanders durant la dynastie du club de Long Island au début des années ’80 avant de terminer sa carrière en remportant deux fois de plus la Coupe Stanley avec les Penguins.

Ses statistiques complètes : http://www.nhl.com/ice/player.htm?id=8451965

Source image : thescore.com

8 - Jean Ratelle


35e rang des pointeurs en saison : 1281 MJ, 491 buts, 776 passes, 1267 points
 
89e rang des pointeurs en séries : 123 MJ, 32 buts, 66 passes, 98 points

Vainqueur du trophée Bill Masterton en 1971, du Lester B. Pearson en 1972, du Lady Byng en 1972 et 1976, voté sur la seconde équipe d’Étoiles de la LNH en 1972. 5 participations au Match des Étoiles de la LNH (1970 à 1973 et 1980).

21 saisons, partagées entre les Rangers et les Bruins, 15 saisons en séries.

Jean Ratelle, alors chez les Rangers, était sur le point de battre la légende des Bruins, Phil Esposito, pour le titre de meilleur marqueur de la LNH en 1972 lorsqu’il a été blessé et rater les quinze derniers matchs de la saison.

Il est revenu pour la finale de la Coupe Stanley, contre Boston, durant laquelle il a mené son club pour le nombre de points! Les Rangers ont dû s’avouer vaincus sur un but de Bobby Orr dans le sixième match.

Dans l’histoire de la LNH, seuls Phil Esposito, Bobby Orr et John Bucyk avaient marqué plus de points en une saison que Jean Ratelle en avait récolté durant sa campagne écourtée de 1971-1972!

Ses 109 points cette saison sont demeurés le record chez les Rangers jusqu'en 2006, lorsque Jaromir Jagr l’a pulvérisé avec une récolte de 123 points.


Ses statistiques complètes : http://www.nhl.com/ice/player.htm?id=8450646

Source image : outsidethegarden.com

7 - Mats Naslund


264e rang des pointeurs en saison : 651 MJ, 251 buts, 383 passes, 634 points

108e rang de pointeurs en séries : 102 MJ, 35 buts, 57 passes, 92 points

Nommé sur l’équipe d’Étoiles de la LNH en 1983, voté sur la seconde équipe D’étoiles de la LNH en 1986, gagnant du trophée Lady Byng en 1988. 3 participations au Match des Étoiles de la LNH (1984, 1986 et 1988).

9 saisons, partagées entre les Canadiens et les Bruins, 9 présences en séries. Une fois champion de la Coupe Stanley en 1986.

Mats Naslund est bien connu à Montréal, comprenez-moi bien!  Mais "Le petit Viking" n’est pas souvent nommé ailleurs à travers la LNH…

Pourtant, il
a enregistré 71 points en 74 matchs, terminant troisième pointeur du Canadien derrière Guy Lafleur et Ryan Walter à sa saison recrue en 1982-1983.

La meilleure saison de Naslund dans la LNH fut en 1985-1986. Il a récolté 43 buts et 67 passes pour une fiche de 110 points. Il était le premier joueur du Tricolore à atteindre le plateau des 100 points depuis Lafleur en 1979-1980.

Il demeure à ce jour le dernier joueur du Canadien à avoir marqué 100 points en une saison et aussi le dernier à terminer dans le top 10 des marqueurs de la LNH.


Ses statistiques complètes : http://www.nhl.com/ice/player.htm?id=8449796

Source image : ourhistory.canadiens.com

6 - Peter Stastny


36e rang des pointeurs en saison: 977 MJ, 450 buts, 789 passes, 1239 points
 
75e rang des pointeurs en séries: 93 MJ, 33 buts, 72 passes, 105 points

Vainqueur du trophée Calder en 1981. 6 participations au Match des Étoiles de la LNH (1981 à 1984, 1986 et 1988)

15 saisons, partagées entre les Nordiques, les Devils et les Blues, 12 présences en série.

Peters Statsny mériterait d’être retenu dans mon palmarès seulement pour l’histoire qui entoure son arrivée dans la LNH! Mais il y a aussi le fait qu'il ait été le
premier joueur de l'histoire de la LNH à recueillir plus de 100 points (109) à sa saison recrue, tout comme lors de ses sept saisons de 100 points ou plus, qui lui ont permis d’être l'un des quatre joueurs à récolter au moins 1000 points dans la décennie des années 1980.

Il détient aussi le record de la LNH pour le plus grand nombre de points dans un match pour une recrue avec 8, ce fait d’armes constitue également un record pour le nombre de points pour un match sur la route!

Il figure tout juste derrière Wayne Gretzky et Mario Lemieux pour de nombreux records comme pour les plus rapides à avoir franchi le plateau des 200, 300, 400, 500, 600, 700, 800 et 900 points en carrière!

Il est officiellement le deuxième joueur né en Europe à atteindre le cap des 1000 points en carrière dans l'histoire de la LNH, mais Stan Mikita, qui a été le premier, est né en Slovaquie, a grandi au Canada. Stastny est donc le premier joueur né et formé en Europe à avoir enregistré 1000 points dans la LNH.


Ses statistiques complètes : http://www.nhl.com/ice/player.htm?id=8451689

Source image : La Presse

5 - Pat LaFontaine


76e rang des pointeurs en saison : 865 MJ, 468 buts, 545 passes, 1013 points

203e rang des pointeurs en séries : 69 MJ, 26 buts, 36 passes, 62 points

Élu recrue offensive de l’année dans la LHJMQ en 1981, joueur le plus utile de la LHJMQ et joueur junior par excellence au Canada en 1983, voté sur la seconde équipe d’étoiles de la LNH en 1993, gagnant du trophée Bill Masterton en 1995, du Lester Patrick Trophy en 1997. 5 participations au Match des Étoiles de la LNH (1988 à 1991 et 1993).

15 saisons, partagées entre les Islanders, les Sabres et les Rangers, 9 présences en séries.

Il figure au 76e rang des pointeurs de l’histoire, et ce, même s’il a disputé en moyenne 200 matchs de moins que tous les joueurs qui le devancent, à l’exception d’un seul (et on arrivera à lui très bientôt!).

Sa moyenne de points par match de 1,17 le place au 17e rang de l’histoire de la LNH.

Il a principalement marqué l’histoire en 1991-1992.
LaFontaine, alors membre des Sabres, a connu son sommet personnel et établi un record d'équipe avec une récolte de 148 points.

Il s’agit également d’un record pour le plus de points jamais marqués par un joueur américain en une saison.

Il a aidé son coéquipier Alexander Mogilny à connaître une saison de 76 buts, une autre marque qui reste à  battre à Buffalo!

Pat LaFontaine a terminé en deuxième, derrière Mario Lemieux, dans la course pour le titre de meilleur pointeur cette année-là…

Il a dû se retirer cinq années plus tard en raison des nombreuses commotions cérébrales qu’il avait encaissées durant sa trop courte carrière. À sa dernière campagne, il a tout de même amassé 62 points en 67 rencontres.

Il demeure une des premières superstars du hockey à avoir dû annoncer sa retraite prématurément suite aux effets des commotions cérébrales…


Ses statistiques complètes : http://www.nhl.com/ice/player.htm?id=8448626

Source image : grantland.com

4 - Mike Bossy


52e rang des pointeurs en saison : 752 MJ, 573 buts, 553 passes, 1126 points

20e rang des pointeurs en séries : 129 MJ, 85 buts, 75 passes, 160 points

Élu recrue de l’année dans la LHJMQ en 1974 et voté sur l’équipe d’Étoiles de la LHJMQ en 1975. Vainqueur du trophée Calder en 1978, du Conn Smythe en 1982 et du Lady Byng en 1983, 1984 et 1986, voté sur la première équipe d’Étoiles de la LNH de 1981 à 1984 et en 1986, sur la seconde équipe en 1978, 1979 et 1985. Élu sur l’équipe d’Étoiles de Canada en1981. 7 participations au Match des Étoiles de la LNH (1978, 1980 à 1983, 1985 et 1986).

10 saisons, toutes avec les Islanders, 10 présences en séries. Quatre fois champion de la Coupe Stanley (1980, 1981, 1982, 1983).

Eh oui! Un autre joueur des Islanders! Preuve que cette organisation a déjà fait parti des championnes et qu'elle a fait défaut à un certain moment... Elle possède quand même une belle tradition!

Mike Bossy est la pierre angulaire de cette dynastie qu’a connue le club de Long Island dans les années ’80.

Il a été le seul joueur dans l'histoire de la LNH à marquer deux buts gagnants de la Coupe Stanley consécutifs, en 1982 et 1983, et il est le seul à avoir inscrit quatre buts gagnants dans une même série…

Bossy demeure
le meneur de tous les temps dans la LNH au chapitre de la moyenne de buts marqués par match en saison régulière. De plus, il est l'un des cinq joueurs à avoir marqué 50 buts en 50 matchs.


Il cumule 9 saisons consécutives de plus de 50 buts, dont cinq de 60 buts ou plus.

Bossy est un des seuls à avoir démontré une certaine animosité envers Wayne Gretzky! Il affirmait que les Islanders avaient obtenu peu de reconnaissance pour leur dynastie par rapport à celle des Oilers.

Si j’étais membre de l’équipe de promotion des Islanders, M. Bossy serait dans les estrades à chaque match local!

Ses statistiques complètes : http://www.nhl.com/ice/player.htm?id=8445611

3 - Dale Hawerchuk


19e rang des pointeurs en saisons : 1188 MJ, 518 buts, 891 passes, 1409 points

88e rang des pointeurs en séries : 97 MJ, 30 buts, 69 passes, 99 points

Élu recrue de l’année dans la LHJMQ en 1980. Deux fois membre de l’équipe d’Étoiles de la Coupe Memorial (1980 et 1981), nommé joueur le plus utile de la LHJMQ, joueur junior par excellence au Canada, voté sur la première équipe d’Étoiles LHJMQ et récipiendaire du titre de joueur le plus utile de la Coupe Memorial en 1981.

Vainqueur du trophée Calder  en 1982, voté sur la seconde équipe d’Étoiles de la LNH en  1985, 5 participations au Match des Étoiles de la LNH (1982, 1985, 1986, 1988 et 1997).

17 saisons, partagées entre les Jets, les Sabres, les Blues et les Flyers, 15 présences en séries.

Un peu comme toutes les vedettes des Islanders mentionnées précédemment, Dale Hawerchuk a grandement souffert d’avoir connu ses heures de gloire avec une franchise moribonde. Il a quand même été élu au Temple de la renommée du hockey à sa deuxième année d'admissibilité!

Hawerchuk
était un jeune prodige et selon son père: "il patinait avant de savoir marcher ".

Les Jets de Winnipeg ont fait de Dale Hawerchuk leur tout premier choix du repêchage de 1981, devant Ron Francis, un gars dont il pourrait être question dans ce palmarès…

Hawerchuk est devenu le plus jeune joueur dans l'histoire de la LNH à atteindre 100 points (un record battu depuis par Sidney Crosby), en concluant sa saison recrue avec 103 points.

Il a également participé au Match des Étoiles cette saison-là!

Hawerchuk a enregistré 91 points à sa deuxième saison, puis il a atteint le plateau des 100 points au cours des cinq campagnes suivantes, dont un sommet en carrière de 53 buts et 130 points en 1984-1985.

Par la suite, son passage avec les Sabres fut un désastre, par rapport aux standards qu’il avait établis…

En 1995, il signe avec le Blues, il amasse 41 points en 66 matchs avant d’être échangé aux Flyers en mars 1996. Il termine la saison en ajoutant 20 points dans les 16 derniers matches pour terminer avec 86 points. Il connait de bonnes séries avec une fiche de 9 points en 12 rencontres éliminatoires.

La saison suivante, il a été en proie à des blessures, mais a réussi à enregistrer 34 points en 51 parties et participe à  son cinquième et dernier Match des Étoiles.

Il annonça sa retraite à la fin de la saison, à 34 ans.

Dans un sondage mené auprès de directeurs généraux de la LNH au milieu des années ‘80, Hawerchuk a été élu troisième derrière Wayne Gretzky et Paul Coffey, lorsque les meilleurs hommes de hockey au monde ont été interrogés sur le hockeyeur qu’ils choisiraient pour bâtir une nouvelle franchise.


Ses statistiques complètes : http://www.nhl.com/ice/player.htm?id=8447685

Source image : nhlsnipers.com

2 - Marcel Dionne


5e rang des pointeurs en saison : 1348 MJ, 731 buts, 1040 passes, 1771 points

353e rang des pointeurs en séries : 49 MJ, 21 buts, 24 passes, 45 points

Vainqueur du trophée Lady Byng en 1975 et 1977, du Lester B. Pearson en 1979 et 1980, du Art Ross en 1980) et du Lester Patrick en 2006, voté sur la première équipe d’Étoiles de la LNH en 1977 et 1980, sur la seconde équipe en 1979 et 1981. 8 participations au Match des Étoiles de la LNH (1975 à 1978, 1980, 1981, 1983 et 1985).

18 saisons, partagées entre les Red Wings, les Kings et les Rangers, 9 présences en séries.

Si Marcel Dionne n’avait pas connu ses meilleures années à Los Angeles, il serait reconnu comme l’un des plus grands joueurs de l’histoire par la plupart des amateurs !

Lors de sa première saison, avec Detroit en 1972, il a établi un record de la LNH pour le nombre de points amassés par une recrue avec 77.

Sa meilleure saison fut avec les Kings en 1979-1980, il récolta un total de 137 points, à égalité en tête de la ligue avec Wayne Gretzky. Dionne s’est vu décerner le trophée Art Ross puisqu’il avait marqué deux buts de plus que Gretzky !

Malgré la production de Dionne en saison régulière, sa carrière fût marquée par les insuccès des Kings en éliminatoires.

Dionne a été le troisième des six hockeyeurs à atteindre le plateau des 700 buts.

Lorsqu’il a annoncé sa retraite en 1989, il était deuxième dans l’histoire de la LNH dans la colonne des passes, des buts et des points, derrière Gordie Howe…

Dionne demeure le troisième joueur à avoir connu le plus de saisons de 100 points, huit, derrière Gretzky avec 14 et dix pour Mario Lemieux.


Ses statistiques complètes : http://www.nhl.com/ice/player.htm?id=8446430

Source  image : nhlsnipers.com

1 - Ron Francis


4e rang des marqueurs en saison régulière : 1731 MJ, 549 buts, 1249 passes, 1798 points

33e rang des pointeurs en séries : 171 MJ, 46 buts, 97 passes, 143 points.

Vainqueur du trophée Selke en 1995, du Lady Byng en 1995, 1998 et 2002, du King Clancy et du NHL Foundation Award en 2002. 4 participations au Match des Étoiles de la LNH (1983, 1985, 1990 et 1996).

23 saisons, partagées entre les Whalers, les Penguins, les Hurricanes et les Maple Leafs, 17 présences en séries. Deux fois champion de la Coupe Stanley (1991 et 1992).

Il  a été un modèle de constance et de fiabilité, affichant une moyenne de plus d'un point par match en  plus de 1700 rencontres dans la LNH.

Francis a joué près de dix saisons avec les Whalers, agissant comme capitaine pendant six ans et établissant presque tous les records offensifs de l'histoire de la franchise.

Une fois passé aux Penguins, il fût le second centre le l’équipe derrière Mario Lemieux pendant toute la première portion de la carrière de ce dernier. Il a été celui qui a rempli le rôle de substitut au joueur de franchise lors des nombreuses absences de Lemieux…

Sa meilleure saison
fut en 1995-1996, alors qu’il enregistra 119 points, dont 92 passes, un sommet dans la LNH.

Francis
est retourné en 1998-1999 avec l’organisation qui l’avait repêché, en signant avec les Hurricanes de la Caroline.

Il a passé presque les six saisons suivantes à détruire ses propres records de la franchise. Il occupe toujours la première place dans l'histoire des Whalers et des Hurricanes pour les points, les buts, les passes et les rencontres disputées.

Il est d’ailleurs le seul joueur dans l'histoire de la LNH à avoir été nommé capitaine de deux équipes distinctes (Hartford et Caroline) de la même franchise.

Malheureusement, les plus jeunes d’entre vous gardent une image d’un Ron Francis grisonnant tentant d’atteindre le banc de son équipe à quatre pattes… et pourtant !
 
Ses statistiques complètes : http://www.nhl.com/ice/player.htm?id=8446951

Source image : ootpdevelopments.com 

genMultiPaging($sharing['Uid']);?>

Commentaires