BORNES ÉLECTRIQUES

L'été n'était pas encore terminé que déjà les magasins regorgeaient de décorations et de costumes en vue d'équiper les jeunes et les moins jeunes pour cette très populaire fête d'automne, à mon grand découragement; l’hyper-commercialisation des fêtes me répugne un peu. Pour l'occasion, chacun rivalise d'originalité pour trouver le costume le plus « pété » de tous ou le décor le plus remarqué du quartier. Voyons d'où nous vient cette tradition pour la mascarade la plus éclatée de l'année : l'Halloween!

La fête de Samain

Il faut remonter de 2500 ans en arrière pour trouver les origines de la fête que l'on connaît sous le nom d'Halloween. Elle nous viendrait du plus riche et puissant peuple celte, celui des Gaulois, et soulignait à l'époque la fin de l'été le 31 octobre. On ramenait alors le bétail du pâturage, finissait d'engranger les récoltes. C'était ni plus ni moins que la fin de l'année chez les Celtes et on se préparait au début de la nouvelle année. Ce dernier jour de l'année, selon la tradition druidique, permettait aux esprits de rendre visite à leurs parents alors que le dieu de la Mort rassemblait les âmes des morts de l'année pour décider de leur sort. Le 31 octobre, veille de la fête de Samain (« réunion » en celte), marquait le début des festivités où l'on remerciait les dieux pour l'abondance de la dernière année et pour une meilleure saison à venir. La fête durait entre 3 et 15 jours. On y buvait de la bière, du vin et de l'hydromel, mangeait deux taureaux blancs liés par les cornes en offrande et, bien sûr, on portait des costumes horribles afin de chasser les esprits qui couraient à ce moment de l'année. C'était le party!

Cérémonie druidique pour la Samain

La Toussaint

Lorsque le christianisme s'implanta graduellement en Gaule celtique (France, Belgique, Bretagne, Angleterre, Pays de Galles, Irlande, etc.), on aurait bien voulu éliminer toutes les fêtes païennes, mais elles étaient trop bien implantées et surtout très populaires. On décida donc de les inclure dans le calendrier chrétien. En 835 après Jésus-Christ, l'Église déplaça la fête des Saints vers le 1er novembre. C'était la fête de tous les saints; aussi on parle de la Toussaint. La veille de la Toussaint était considérée comme la veille du Nouvel An chez les Celtes. En anglais, la veille de la Toussaint (ou soirée de tous les saints) se dit All Hallows Eve... Le temps s'est chargé de transformer l'expression en « Halloween ».

L'Halloween chez nous

Mais comment se fait-il que cette fête nous soit parvenue? En fait, ce sont les Irlandais, descendants des Celtes ayant conservé ces vieilles traditions en Irlande, qui l’ont apportée dans leurs bagages au XIXe siècle. En effet, c’est la grande famine de 1846 à 1851 en Irlande qui a poussé des dizaines de milliers d’immigrants irlandais à venir s’établir en Amérique, aux États-Unis comme au Canada. Ils n’avaient avec eux que bien peu de choses, mais des traditions plein la tête. L’Halloween est l'une de celles-là. Une des facettes de cette fête que les Irlandais nous ont léguées est certainement le personnage de Jack-o’-lantern, un vieil Irlandais qui a déjoué les plans du Diable pour conserver son âme. Il parcourait les routes avec un tison allumé dans un navet évidé en lieu de lanterne. En arrivant ici, c’est la citrouille qui fut adoptée pour ses aventures.

Je ne sais pas pour vous, mais je déteste les fêtes trop commerciales. Toutefois, connaissant les origines de cette fête, j'ai soudain le goût de m'y mettre avec un peu plus de... sérieux. Non! 

Liens : grandquebec.com, www.halloween.tm.fr, wikipedia.org

Sources photos : www.fanpop.com, en.wikipedia.org, nemedia.blogspot.ca

Commentaires