Ce qui vole notre énergie - #adg

Vous sentez que vous n’êtes pas à votre « top » et vous vous demandez pourquoi? Malgré tous vos efforts pour être plus efficace, vous n’arrivez pas à satisfaire vos attentes ou à respecter vos délais? Si ces questions vous disent quelque chose ou que vous avez du mal à vous concentrer, voici quelques conseils pour vous aider à mettre le doigt sur les facteurs potentiels et pour vous guider vers une meilleure gestion des distractions qui vous entourent…

Les médias sociaux

Il est facile de perdre du temps en restant en permanence connecté avec vos « contacts ». Les petits coups d’œil que vous jetez de temps à autre sur Internet peuvent être suffisants pour vous faire perdre le fil ou vous empêcher tout simplement de décrocher et de vous concentrer convenablement sur vos tâches. En fait, c’est un peu comme si chaque mise à jour de votre « statut » vous faisait faire un pas en arrière, vous forçant à retrouver le point de mire lorsque vous reprenez le travail. Si vous voulez être efficace, évitez de vous connecter à des sites de médias sociaux pendant que vous travaillez et faites le suivi de vos discussions lorsque vous savez que vous aurez du temps pour cela et que vous n’interromprez pas votre travail. Laissez un peu la chance à vos amis de s’ennuyer de vous et déconnectez-vous dès que c’est possible. Si vous ne pouvez pas résister à la tentation, vous pouvez prendre l’habitude de travailler avec votre ordinateur portable quelque part où il n’y a pas d’accès Internet.

À lire aussi : 10 trucs pour vous aider à perdre du poids au cours de l’année

La surcharge de courriels

Bien que de nombreux courriels soient reliés au travail, ils représentent toujours une distraction potentielle pour votre projet en cours. Vous ne progresserez pas beaucoup dans votre travail si vous arrêtez constamment ce que vous faites ou perdez du temps à répondre à une liste interminable de messages. Établissez un ordre de priorité qui vous permet de rapidement établir si un courriel doit être répondu immédiatement (ex. : travail) ou plus tard dans la journée une fois tranquille à la maison (ex. : amis).

Le cellulaire

Peut-être encore plus perturbateur que le « pop » d'un courriel est le « son » sur votre téléphone portable d’un nouveau message. Si répondre à des courriels peut sournoisement vous coûter du temps et de l’énergie, répondre à des textos peut tout aussi bien sinon encore plus couper votre élan. Encore une fois, établissez un ordre de priorité ou mettez tout simplement la sonnerie en veille lorsque c’est possible. Si vous avez l’afficheur, laissez aussi la boîte vocale prendre un appel si celui-ci n’est pas urgent (d’où l’utilité de l’afficheur), et ce, surtout si vous savez que vous travaillez sur un projet particulièrement intense. Choisissez des moments précis où vous savez que vous avez le temps de vous consacrer pleinement et sans soucis à la prise de vos messages.

Les tâches multiples

Certaines personnes sont plus efficaces que d’autres à exécuter plusieurs choses à la fois. C’est une question de capacité et il est facile de reconnaître celles qui le font bien : elles y arrivent sans peine et sont aussi organisées qu’efficaces dans leur façon de faire. Très peu de gens entrent dans cette catégorie et même eux ont besoin de doser leurs efforts de temps en temps. La plupart des gens n’ont pas cette capacité, mais trop souvent, ils « croient » la posséder et tentent d’imiter des personnes autour d’eux qui, en apparence, semblent rouler à toute allure ou se sentent obligées de le faire… à leur propre détriment. Si vous sentez que vous êtes constamment submergé, pressé ou que vous avez l’habitude de prendre des congés de maladie par-ci par-là, vous faites probablement partie de cette catégorie de gens qui courent à leur perte (sans en être conscients). Apprenez à reconnaître et à accepter vos limites. Fort probablement que dans votre cas, tenter de mener à terme trois projets en même temps prendra plus de temps et d’énergie que d’établir un ordre de priorité et de les entreprendre un à la fois. Bien sûr, il peut arriver que vous n’ayez « pas vraiment le choix » par moments afin de respecter certains délais. En revanche, chaque fois que c’est possible, consacrez votre attention à un projet à la fois, surtout si vous travaillez sur une tâche intense ou de haute priorité. C’est là qu’un horaire et un agenda bien établis deviennent des outils très intéressants. Soyez organisé et pensez à vous garder de l’énergie pour les tâches de moindre importance; économisez-vous afin d’être frais et dispos en cas de crise soudaine.

Être absorbé par son travail

Il faut savoir décanter quand c’est le moment. Souvent, lorsqu’on est dans une tâche qui demande beaucoup d’attention, on se retrouve absorbé dans notre travail et on oublie ou feint de prendre du recul, de peur de perdre le fil. Pourtant, la recherche a bien démontré les effets bénéfiques des micro-pauses, dont le principe consiste à prendre quelques secondes toutes les 15 ou 30 minutes pour se lever, regarder ailleurs, prendre un café ou faire de petits mouvements, au lieu d’attendre que le stress s’accumule avec les heures et que votre irritabilité se cultive. Cette pratique toute simple permet d’éviter d’atteindre votre seuil de tolérance et de ressentir certains symptômes liés à l’accumulation tels que les maux de tête, la fatigue, les raideurs musculaires ou encore les douleurs articulaires. Attention, ces courtes pauses ne sont pas là pour que vous en profitiez pour prendre vos messages, mais bien pour décrocher tout juste assez longtemps afin de faire baisser un peu la tension pour mieux repartir. Il suffit d’y penser et d’en prendre l’habitude. Il existe même des logiciels informatiques conçus à cet effet qui vous rappellent de prendre votre pause en vous suggérant des exercices simples à faire au travail. La compagnie Iso-Santé, avec laquelle j’ai collaboré à l’élaboration de ce genre de concept il y a plusieurs années, offre entre autres ce type de service.

La faim

Si cela fait déjà quelques heures que vous êtes absorbé par votre travail, il se peut fort bien que vous ayez sauté un repas et que votre corps commence à crier famine. La malnutrition, tant en quantité qu’en qualité, est un tueur de concentration très fréquent. Le cerveau ne peut pas se concentrer s’il est en manque d’énergie. La recherche indique même que la mémoire à court terme et l'attention souffrent lorsque les gens sautent ne serait-ce qu’un repas. Prendre un bon petit déjeuner, manger équilibré et répartir son apport calorique en petits repas au cours de la journée sont de bons moyens pour éviter que les choses se gâtent. Gardez aussi à portée de la main des aliments qui peuvent servir de collation au besoin, tels du fromage avec un mélange de noix et de petits fruits séchés. La recherche montre de plus en plus les effets bénéfiques de la supplémentation en oméga-3 sur la concentration. Dans le même ordre d’idées, assurez-vous de rester bien hydraté en buvant de l’eau régulièrement, et ce, surtout si vous avez l’habitude de boire du café au travail, car ce dernier est un diurétique.

Le stress

Lorsqu’on ne se sent pas dans son assiette, il peut être difficile de se concentrer sur ses tâches. Et comme si ce n’était pas assez, le stress a des répercussions autant psychologiques que physiologiques. Apprendre à maîtriser certaines techniques de réduction du stress comme la méditation, la respiration, la visualisation et l’activité physique (ex. : étirements) peut grandement vous aider à être plus efficace et encore une fois à vous économiser avec les années.

Avoir la tête ailleurs

Il est difficile de se concentrer sur votre travail si vous avez en tête des pensées résiduelles qui interfèrent avec votre concentration. Des pensées lancinantes de toutes sortes peuvent représenter une source de distraction importante. Il faut savoir décrocher ou du moins faire le ménage de temps en temps. Si vous avez peur d’oublier quelque chose, faites des listes ou prenez des notes afin d’éloigner de vous la peur de passer à côté. On se sent déjà mieux une fois que les pensées ont été jetées sur papier et on est prêt à retourner travailler la tête fraîche. Si vous sentez que vous ne serez vraiment pas performant, faites ce qu’il faut pour vous changer les idées et revenez plus tard la tête reposée.

La dépression

Une difficulté à se concentrer peut parfois être reliée à des symptômes de dépression. Si vous pensez que cela pourrait être votre cas, la meilleure chose serait d’abord d’en parler avec un professionnel qualifié afin de bien cerner votre situation et d’établir des avenues de solution.

Les médicaments

Malheureusement, certains des médicaments utilisés pour traiter la dépression peuvent interférer avec la concentration et c’est aussi le cas pour de nombreux médicaments. Si vous soupçonnez que vos médicaments interfèrent avec votre concentration, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

La fatigue

Le manque de sommeil entrave votre capacité d'attention et nuit à votre mémoire à court terme. Le sommeil se mesure tant en quantité qu’en qualité, alors faites de votre sommeil une de vos priorités et sachez reconnaître les signes de fatigue accumulée. Si vous vous levez difficilement le matin ou sentez que cela prend du temps avant d’être efficace, vous avez fort probablement un problème à ce niveau. Ressentir un coup de fatigue en milieu de journée, avoir l’impression de se traîner ou tomber plusieurs fois malade au cours d’une certaine période sont aussi des signes d’un sommeil non récupérateur.

Évidemment, il peut y avoir une multitude d’autres facteurs en jeu. L’important, c’est de ne pas les sous-estimer ni d’attendre que la situation dégénère. Les gens attendent souvent que les signes soient évidents avant de réaliser ou plutôt « d’avouer » qu’il y a un problème. S’il y a une chose qui n’a pas de prix et qui risque parfois de ne pas être retrouvée, c’est bien la santé. Dites-vous bien que chaque action que vous poserez pour prendre soin de vous vous rendra toujours plus performant en bout de ligne! Pour d’autres astuces liées à ce sujet, je vous recommande la lecture de mes articles précédents.
 

Source(s) image(s):
sakinanaessany

Commentaires