Diminution de moitié des spermatozoïdes depuis 50 ans, augmentation dramatique des cancers des testicules, voilà deux des changements que les hommes subissent depuis plusieurs années. Dans des régions plus polluées, le nombre de naissances mâles peut diminuer de façon marquée. Que se passe-t-il?

À LIRE AUSSI: Le kilt serait bon pour la fertilité et la virilité de l'homme

Sarnia, en Ontario, est une ville industrielle qui abrite une grande usine pétrochimique très polluante. Tout près se trouve la communauté amérindienne Aamjiwnaang qui a récemment fait parler d’elle. Pourquoi? Au Québec et au Canada, le pourcentage de naissances où l’enfant est un garçon est d’environ 51,2 %. Cette communauté autochtone suivait cette tendance entre 1984 et 1993. Par contre, entre 1999 et 2003, ce pourcentage a fondu à 34,8 %. Plusieurs scientifiques se sont intéressés à ce phénomène : coïncidence ou conséquence?

Des études épidémiologiques ont montré récemment que, dans les dernières années, il y avait eu une augmentation de malformations génitales chez les nouveau-nés masculins et une diminution de la fertilité chez les hommes. De plus, à cause des hormones mâles, les garçons ont généralement un poids plus élevé à la naissance que les filles. D’après ces études, cet écart aurait également diminué.

Sur le banc des accusés : certains contaminants dont les concentrations augmentent dans l’environnement. Parmi ces contaminants se trouvent les phtalates et le bisphénol A. Ils se retrouvent beaucoup dans les plastiques afin de les rendre plus souples. Les phtalates sont classés comme perturbateurs endocriniens, c’est-à-dire qu'ils peuvent diminuer la testostérone ou agir comme un oestrogène. Bref, ils diminuent la quantité de spermatozoïdes et augmentent les malformations fœtales.

Ces contaminants se trouvent dans les tapis, les revitalisants, les parfums, certains cosmétiques et jouets pour enfants. Eh oui, selon Santé Canada, les enfants qui mâchouillent ces jouets pourraient endommager leur foie et leurs reins. Une analyse des parfums les plus vendus a montré que chacun d’entre eux contenait environ 14 ingrédients chimiques, non mentionnés sur l’étiquette, pouvant nuire au système hormonal.

L’accusation est si sérieuse que certains gouvernements pensent légiférer sur l’utilisation de ces contaminants. Il faut agir avant de placer l’homme sur la liste des espèces menacées!

 

Liens : 

- http://www.the-scientist.com/?articles.view/articleNo/19691/title/Canadian-controversy-over-male-birth-rate/

- http://www.chu-sainte-justine.org/Accueil/nouvelle.aspx?ID_NOUVELLES=51806

- http://www.lapresse.ca/vivre/famille/201304/30/01-4645972-hausse-des-naissances-et-baisse-de-la-fecondite-au-quebec.php

- http://www.davidsuzuki.org/cgi-bin/mtfr/mt-search.cgi?search=sante&__mode=tag&IncludeBlogs=35%2C1%2C15%2C14%2C17%2C18%2C19%2C20%2C22%2C32%2C36%2C37&limit=10&page=6

 

Source(s) image(s):

Commentaires