Le Génie de l’École de technologie supérieure nous annonçait récemment de bien bonnes nouvelles concernant le développement de son programme de football. Avec une seule saison sous sa ceinture, l’ÉTS rejoint maintenant les rangs de la Ligue de football junior du Québec.

À LIRE AUSSI: Une meneuse de claque de la NFL perd un pari et devra accompagner un finissant du secondaire à son bal!

Il faut se le dire, le football est en santé au Québec! Et les opportunités qui ressortent de ce phénomène sont nombreuses.

C’est ce qui a principalement motivé la mise sur pied d’un programme de football à l’École de technologie supérieure dont le succès n’est pas à questionner.

En fait, moins d’une année après avoir lancé sa première équipe dans la Ligue de football de Québec, le Génie nous apprenait récemment qu’il n’y aurait pas une, mais bien deux équipes dans les rangs du football amateur québécois.

Cette fois, c’est dans la Ligue de football junior du Québec qu’évolueront de nombreux joueurs-athlètes de moins de 24 ans.

Le but ultime des gestionnaires de l’équipe est de rejoindre le Réseau du sport étudiant du Québec, afin de rivaliser avec les autres universités sur la scène provinciale.

Vous le devinerez, le tout ne se fait pas en claquant des doigts… Malgré le fait que l’école montréalaise affiche clairement ses couleurs dans ce dossier, l’ajout d’une équipe de niveau junior se positionne comme un atout majeur afin d’assurer la transition du programme lorsque les astres seront alignés.

Et il faut dire que l’organisation s’est bien entourée pour ce nouveau défi.

En effet, c’est l’ex-joueur professionnel Hency Charles qui sera à la barre de la nouvelle formation du Génie au niveau junior. Ayant évolué dans la Ligue canadienne de football comme demi défensif, notamment pour les Alouettes de Montréal, Hency semble motivé par cette nouvelle étape de sa carrière : « Je suis très heureux et honoré d’avoir l’opportunité de joindre le programme de football du Génie de l’ÉTS. Ceci représente un beau défi. Les possibilités du programme ainsi que les objectifs fixés par l’équipe en place concordent directement avec ma pensée et ma philosophie. »

Et il n’est pas le seul qui fera valoir son expérience des rangs professionnels avec l’ÉTS, puisque l’ex-plaqueur défensif des Alouettes de Montréal, Steve Charbonneau, servira de consultant technique pour l’équipe.

L’équipe sera même entourée de spécialistes de la condition physique des joueurs, et ce, tant sur le plan physique que nutritionnel, alors que Ronald Morency, Sydney Charles et Cathay Doyon suivront le programme pour les défis à venir.

Toutes ces annonces témoignent du sérieux de la démarche d’une organisation qui semble motivée à réaliser son objectif ultime de rejoindre les rangs universitaires québécois d’ici quelques années.

Parce que leur slogan « Créer l’impossible » va bien au-delà des mots…
 

À LIRE AUSSI: Interdire le contact avant 14 ans, décision réfléchie ou tentative de dénature le football?

À LIRE AUSSI: Un joueur ouvertement homosexuel, une nuisance pour une équipe de la NFL?

Source(s) image(s):
Football ETS

Commentaires