Before Watchmen tome 1 et tome 2

Publié au milieu des années 80 par Alan Moore et Dave Gibbons, Watchmen est une oeuvre phare de la bande dessinée américaine. Plus de 25 ans plus tard, DC Comics (Urban Comics pour l’adaptation en français) a décidé de sortir un antépisode en plusieurs tomes écrits par des auteurs différents. J’ai eu la chance de lire les deux premiers. 

Notons, avant d'aller plus loin, qu'il n’est pas nécessaire d’avoir lu l’oeuvre originale pour apprécier cette nouvelle série, même si je vous recommande fortement de mettre la main sur un exemplaire de Watchmen. Au pire, si vous manquez de temps, vous pouvez vous procurer l’adaptation cinématographique réalisée en 2009 par Zack Snyder. 

 

Tome 1 Minutemen

Le premier tome retrace l’histoire du Hibou, l’un des membres fondateurs du groupe de héros costumés les Minutemen. Maintenant à la retraite, cet ancien policier de formation tente d’écrire sa biographie, ce qui ne semble pas faire plaisir à beaucoup de gens. Peu de personnes sont prêtes à ce qu’il révèle leurs secrets. Et on peut dire que certains sont très gênants.

C’est donc par ce personnage que l’on va assister à la naissance (et à la fin) des Minutemen, au début des années 40. Le groupe est formé d’hommes et de femmes issus de milieux bien différents et qui n’ont pas nécessairement les mêmes motivations : le Comédien, le Spectre Soyeux, Capitaine Métropolis, le Juge Masqué, l’Homme Insecte, la Silhouette, Bill Dollar et, bien sûr, le Hibou. En fait, la plupart semblent agir pour leurs propres intérêts. Combattre le crime ne semble être qu’un moyen parmi tant d’autres pour atteindre leurs objectifs. 

Bien que ces personnages soient à l’opposé de super-héros vertueux, on finit par s’attacher à eux, que l’on trouve beaucoup plus humains qu’un Superman, par exemple. En fait, l’intérêt de Minutemen ne réside pas dans les combats ni les scènes d’action (même s’il en comporte plusieurs comme la première mission de l’organisation, qui est un vrai fiasco pour ses membres), mais plutôt dans ce qui se passe après. La dernière moitié de l’album met d’ailleurs en scène une enquête policière très bien écrite sur des enfants disparus.

La couverture de ce premier tome (comme toutes les autres) est magnifique. Juste pour ça, j’avais envie de me le procurer. Le dessin a toutefois un petit look rétro qui rend en quelque sorte hommage à l’oeuvre originale. 

 

Before Watchmen Minutemen

Darwyn Cooke (scénario et dessin)

Urban Comics - DC Deluxe

176 pages

Cote : 3,75 étoiles sur 5

 

 

Tome 2  Compagnon

Le second tome change de style. Ce n’est pas une seule histoire que l’on retrouve, mais bien trois. Il y a d’abord celle de Bill Brady, mieux connu sous le nom de Bill Dollar. On découvre comment ce jeune homme du Kansas, qui était destiné à une grande carrière d’athlète, est devenu la mascotte d’une prestigieuse banque new-yorkaise.

Ce récit est celui qui s’approche le plus, tant du point de vue scénaristique que graphique, du premier tome. Avec une trentaine de pages, l'histoire se lit assez rapidement, et on a l’impression de seulement effleurer la vie de ce personnage. Il aurait peut-être été plus judicieux de lui consacrer un peu plus de planches ou d’incorporer son histoire dans Minutemen.

La deuxième histoire est celle qui m’a semblé la plus intéressante dans Compagnon. En effet, les auteurs nous invitent à faire un bond de l’autre côté du mur. On suit les aventures de Moloch le Mystique, l’un des méchants de la série. 

Après avoir lu son histoire (plusieurs pages sont consacrées à son enfance), on se rend vite compte que cet homme n’a juste pas eu de chance dans sa vie. Il n’a pas rencontré les bonnes personnes. Et maintenant qu’il est adulte, ce n’est pas près de se terminer. Ozymandias, l’un des Watchmen, a des plans pour lui. 

Finalement, la troisième histoire sort totalement du cadre des Minutemen. On ne nous raconte pas le récit d’un héros ou d’un vilain, mais plutôt celui de Crimson Corsair. Rappelons que dans Watchmen, un garçon lit une revue intitulée Tales of the Black qui met en scène des pirates. Cette histoire rend hommage à la publication.

Capturé par le commandant du Hollandais volant, l’officier de la marine Gordon McClachlan doit récupérer trois objets pour retrouver son âme. Graphiquement, le style très sombre et sanglant est très différent des autres, si bien que l’on n’a pas l’impression de lire un comics. L’histoire est assez classique, mais quand même intéressante (elle fait penser à Pirates des Caraïbes). Par contre, la fin m’a semblé un peu trop précipitée.  

 

Before Watchmen Compagnon

Collectif

Urban Comics - DC Deluxe

152 pages

Cote : 3 étoiles sur 5

 

Source(s) image(s):
ADG

Commentaires