+

Le point sur la pause de Georges St-Pierre, huit mois après son dernier combat

usr_img/2721218370/ggggggggggggggggg.png
14/07/2014, par Ken Wong, dans Sports - Combats

Le 16 novembre dernier, le Québécois Georges St-Pierre défendait sa ceinture avec succès à la suite d'une décision très controversée en sa faveur. Immédiatement après l’annonce de sa victoire, le champion des mi-moyens de l’UFC a révélé qu’il prenait une pause et qu’un retour à la compétition n’était pas assuré. L’athlète de 33 ans, qui s’était fait brutaliser par son adversaire Johny Hendricks, apparaissait davantage déconfit pour des raisons extérieures au dur combat qu’il venait de disputer. D’ailleurs, St-Pierre a expliqué à cette occasion que des événements survenus dans sa vie personnelle le forçaient à prendre une pause, au moins pour un moment.

Depuis ce combat, qui s’avérera peut-être le dernier de la carrière de l’un des combattants les plus décorés de l’histoire des arts martiaux mixtes, il s’est passé bien des choses. Cependant, les dernières déclarations de GSP laissent croire que sa volonté de revenir à la compétition est au même stade qu’il y a huit mois. Dans une courte entrevue qu’il a accordée à Ron Kruck de l'émission « Inside MMA », présentée sur le réseau américain AXS TV, il a mentionné qu’il reviendrait à la compétition s’il retrouvait la flamme pour remonter dans la cage. Il a ajouté qu’il n’avait plus de plaisir à combattre et que déjà, lorsqu’il a préparé son combat contre Nick Diaz, cela avait été moins plaisant et qu’il n’avait pas trouvé plaisant du tout sa préparation en vue de son affrontement contre Hendricks.

Voici l'entretien de Georges St-Pierre avec Ron Kruck

  

Plus sur le combat du mois de novembre dernier entre St-Pierre et Hendricks : 

Toujours proche de son sport  

Si le retour à la compétition de Georges St-Pierre demeure incertain, ce dernier reste toujours à proximité du sport qu’il a largement aidé à gagner en popularité et en crédibilité. Le plus grand gagnant de l’histoire de l’UFC (19 victoires) n’a jamais vraiment cessé de s’entraîner et il a assisté de très près Francis Carmont pour les deux combats qu’il a disputés depuis le début de l’année 2014. St-Pierre a même expliqué, au mois de janvier dernier lors d’une apparition publique, qu’il devient encore meilleur puisqu’il se permet des nouvelles choses à l’entraînement. Cela dit, une sérieuse blessure au genou l’a contraint à passer sous le bistouri autour du mois d’avril dernier. En effet, l’athlète originaire de Saint-Isidore a dû subir la même intervention qu’il avait subie en 2011 pour réparer le ligament croisé-antérieur. Ce genre d’opération, qu’il a maintenant subie à chacun de ses genoux, représente habituellement un congé forcé d’un an pour un athlète qui voudrait remonter dans la cage. 

Appel à la lutte contre le dopage

Depuis plusieurs mois, GSP a dit haut et fort, à moult occasions, que le dopage était un véritable problème en arts martiaux mixtes. Dans les dernières semaines, quelques tricheurs ont d’ailleurs été épinglés, dont Chael Sonnen et Ali Bagautinov. Le dopage est assurément un fléau en AMM, comme dans tous les sports d’ailleurs. Je lève mon chapeau à Georges St-Pierre qui, par ses propos, a initié un mouvement contre le dopage. Cela dit, je ne crois pas que le dopage sportif fasse véritablement partie des raisons pour lesquelles il a décidé de prendre une pause. Georges St-Pierre jure qu’il ne s’est jamais dopé pour l’aider dans ses performances et je n’ai aucun doute sur ses propos. Or, il a connu une carrière phénoménale et a dominé outrageusement la compétition durant plusieurs années en étant propre. Il a prouvé que c’était possible d’avoir une brillante carrière sans tricher et je ne vois pas pour quelle raison soudainement le dopage serait ce qui l’empêcherait de remettre les gants. 

Mon impression est que Georges St-Pierre reviendra éventuellement pour deux ou trois combats avant de mettre définitivement un terme à sa carrière. Mais si jamais il avait disputé son dernier combat, il aura été l’un des plus grands de sa discipline et sa contribution envers les AMM aura été énorme. Si son retour à la compétition est incertain, nous savons par contre qu’il figurera dans le remake du film Kickboxer, dont la version originale avait connu un retentissant succès avec Jean-Claude Van Damme. À l’heure actuelle, nous ignorons quel personnage il incarnera, mais nous savons que c’est le Canadien Alain Moussi qui interprétera le personnage que Van Damme avait incarné dans le film original de 1989. 

Plus sur la carrière de Georges St-Pierre :

À propos de l'auteur

Ken Wong
Ken Wong J'ai toujours été intéressé par les sports de combat, notamment le kickboxing et autres disciplines pieds et poings. Lorsque j'étais plus jeune, je me suis d’ailleurs adonné pendant quelque temps aux arts martiaux traditionnels. Mais, il y a une dizaine d'années, après avoir subi une blessure, j'ai malheureusement dû cesser complètement de pratiquer ce sport. J'ai alors découvert les arts martiaux mixtes, en regardant Sakuraba, un illustre combattant de l'organisation Pride FC. Quelle rencontre fascinante! Je m'intéresse particulièrement aux talents locaux et aux évènements qui se déroulent sur le territoire québécois. Bien entendu, j’apprécie également les évènements internationaux et l'organisation UFC. Et depuis quelques années, j'ai la chance de réunir deux passions, c'est-à-dire, celle des arts martiaux et celle de la radio. J'ai fait quelques chroniques sur le MMA (Mixed Martial Arts) dans différentes stations privées et j'ai fondé un site Web, sur lequel je présente des entrevues et émissions audio touchant le monde des arts martiaux. Affairesdegars.com fait maintenant partie de mes plateformes pour partager davantage sur ces sports passionnants!