Jean Pascal figure sur la scène de la boxe professionnelle au Québec depuis près d’une décennie. Avec Lucian Bute, il a longtemps été la tête d’affiche au Québec. Cependant, les choses ont radicalement changé dans les dernières années avec le brio d’Adonis Stevenson qui est champion du monde WBC depuis son spectaculaire triomphe contre Chad Dawson au mois de juin 2013. Pascal a, quant à lui, perdu son titre de champion du monde en 2011 lorsque Bernard Hopkins lui a servi une leçon au Centre Bell. Le boxeur, qui est âgé de 31 ans, n’a jamais eu la langue de bois et sa relation avec le promoteur Yvon Michel a souvent été tumultueuse. À l’époque, il était le boxeur-vedette et il avait visiblement le gros bout du bâton. Le 23 juillet dernier, Pascal s’est aperçu que ce n’était plus le cas.

La nouvelle association entre lui, le Groupe Yvon Michel et Interbox a avorté, du moins pour l’instant. Rappelons qu’il devait se mesurer à Tavoris Cloud le 27 septembre à Montréal. Alors que tout semblait coulé dans le béton, le boxeur annonçait aux médias, le 22 juillet, qu’il rompait les liens avec GYM et Interbox. Jean Pascal a souvent utilisé les médias habilement dans ses négociations, mais cette fois-ci, il a manifestement fendu l’air. Ce qui était visiblement un moyen de pression s’est finalement retourné contre lui et lorsqu’il a compris que les promoteurs avaient un plan B et qu’ils s’apprêtaient à se passer de lui, il a rapidement changé son fusil d’épaule et le 23 juillet, il annonçait qu’il était prêt à se mesurer à Cloud avec les conditions que lui proposaient GYM et Interbox. Il faut se rappeler que tout ce mélodrame tourne autour de 50 000 $. Les promoteurs allèguent que tout était ficelé, mais que finalement, le boxeur a demandé ce montant additionnel. Du côté de Pascal, il a plutôt mentionné que ce montant était en quelque sorte un droit acquis puisque cela faisait déjà quelques années qu’on lui accordait cette somme pour couvrir ses dépenses liées à ses camps d’entraînement.

Alors que Pascal était prêt à revenir à la maison bredouille et qu’il venait de faire volte-face (perdant un peu la face en 24 heures), les promoteurs avaient déjà conclu une entente avec le clan de Cloud pour que ce dernier se mesure à Artur Beterbiev le 27 septembre prochain, au Centre Bell. Beterbiev est un Russe de 29 ans qui a décidé, en 2013, de démarrer sa carrière professionnelle au Québec. En quatre combats, il a obtenu quatre victoires avant la limite face à des adversaires qui n’ont absolument rien à voir avec l’expérience et le talent de Tavoris Cloud. Cela dit, même si Beterbiev n’a rien prouvé encore chez les professionnels, il possède une feuille de route très impressionnante chez les amateurs avec deux participations aux Jeux olympiques et une médaille d’or au championnat du monde de 2009. Le combat est très intrigant, mais les promoteurs devront présenter une carte de combats spectaculaire pour attirer les amateurs au Centre Bell. Bien que les connaisseurs suivent Beterbiev depuis belle lurette, il demeure un illustre inconnu pour la grande majorité des amateurs de boxe moyens.

Jean Pascal n’affrontera vraisemblablement pas Tavoris Cloud cet automne, mais il pourrait se retrouver au centre d’un combat encore plus intéressant. Kathy Duva, la promotrice de Sergey Kovalev, a confirmé à La Presse qu’elle avait déjà contacté le clan de Jean Pascal pour mettre sur pied un affrontement. Kovalev doit d’abord défendre sa ceinture de champion du monde WBO le 2 août alors qu’il affronte Blake Caparello.

Voyons voir maintenant qui sera le prochain adversaire de Jean Pascal. Le principal intéressé a prouvé qu’il a le talent et le cœur pour faire de grandes choses dans un ring et les choses peuvent changer très rapidement dans le monde de la boxe. N’éliminez pas la possibilité que GYM et Interbox trouvent un terrain d’entente avec l’ancien champion du monde et qu’ils collaborent à nouveau ensemble. Yvon Michel et Jean Bédard connaissent mieux que quiconque la valeur marketing que peut avoir le nom de Jean Pascal sur une carte d’un événement au Québec. Si jamais Pascal affronte Kovalev à son prochain combat et qu’il réussit à s’imposer sur ce dernier, il deviendra immédiatement un incontournable pour les promoteurs québécois.

Quelques nouvelles rapides

Anderson Silva reviendra dans la cage le 31 janvier prochain. Le légendaire ancien champion des 185 lb de l’UFC disputera ainsi un premier combat depuis qu’il s’est fracassé la jambe lors de son duel contre Chris Weidman au mois de décembre 2013. Silva affrontera Nick Diaz, lui qui s’était retiré de la compétition après son revers contre Georges St-Pierre au mois de mars 2013. Diaz attendait une grosse opportunité pour revenir dans la cage. Avec le virtuose Anderson Silva comme adversaire, il est servi à souhait.

 

Le Canadien Rory MacDonald (17-2) affrontera le Belge Tarec Saffiedine (15-3) le 4 octobre prochain lors de la visite de l’organisation UFC à Halifax. 

Le prochain événement UFC aura lieu le 16 août et il mettra en vedette un duel entre Ovince St. Preux et Ryan Bader.

Source image : Agence QMI.

Commentaires