BORNES ÉLECTRIQUES

La popularité de la franchise « Super Smash Bros. » ne diminue pas. Aujourd'hui reconnue comme une « vendeuse de consoles », la série est d'une extrême importance pour Nintendo. Les fans attendent d'ailleurs de pied ferme le nouvel opus, qui marquera non seulement l'entrée de la série dans le monde des consoles portables, mais qui pourrait aussi faire décoller les ventes difficiles de la Wii U. Afin de souligner l'arrivée du jeu sur Nintendo 3DS, regardons ensemble quelques anecdotes méconnues de la franchise dont il est tiré!

À LIRE AUSSI: Huit records étranges et insolites des jeux vidéo!

Super Smash Bros. devait être un jeu pour Super Nintendo

À l'origine, Super Smash Bros. n'était pas destiné à la Nintendo 64. En effet, lorsque Nintendo a eu l'idée de concevoir un jeu de combat, elle voulait développer un titre utilisant la puce Super FX, notamment employée dans Star Fox.

Or, si cette puce était capable de reproduire les polygones d'un vaisseau spatial, elle n'était pas en mesure de matérialiser des modèles plus complexes, dont des corps de personnages. Le projet fut donc transposé sur Nintendo 64, la puissance de la machine ayant permis de concevoir des ensembles de polygones plus compliqués.

 

Les premières versions du jeu ne mettaient pas en scène des personnages de Nintendo

La popularité de Super Smash Bros. vient notamment du fait que des icônes de Nintendo se tapent dessus. Or, à ses balbutiements, la série était très différente. En effet, ce devait être une franchise originale comportant des personnages inconnus et qui aurait porté le titre de Dragon King: The Fighting Game.

Certaines images du prototype peuvent être trouvées sur la Toile et montrent un jeu de combat ayant le même système de blessures que Super Smash Bros., mais mettant de l'avant des mannequins très semblables. En fait, la seule différence entre ces « personnages » était leur couleur. Une chance que tout cela a changé au fil des ans!

 

Les mouvements de Captain Falcon proviennent de Dragon King

Il n'y a pas juste la base de Dragon King: The Fighting Game qui fut conservée pour Super Smash Bros. En effet, les mouvements des mannequins ont aussi été récupérés pour développer le personnage de Captain Falcon. Plus encore, le modèle du capitaine de la série F-Zero fut directement importé de Dragon King. On comprend donc mieux pourquoi il semble bouger comme un grand danseur!

 

L'écran de sélection des personnages a un ordre

Ce détail est très difficile à cerner lorsqu'on l'ignore. Ainsi, lorsque l'écran de sélection de personnages apparaît, les combattants sont placés dans un ordre qui n'est pas aléatoire. En effet, dans le premier Super Smash Bros., les personnages inclus par défaut sont placés de gauche à droite dans l'ordre selon lequel ils ont été créés. Ainsi, on débute par Mario (1981) et on termine par Pikachu (1996). Les personnages à débloquer sont placés dans le même ordre, soit Luigi (1983), Captain Falcon (1990), Ness (1994) et Jigglypuff (1996).

 

L'écran de sélection de Super Smash Bros. Brawl est encore plus complexe!

L'ordre des personnages de l'écran de sélection de Super Smash Bros. Brawl revêt une complexité encore plus importante que celui du premier Super Smash Bros. En effet, les personnages sont réunis par colonne selon un ordre assez particulier.

Ainsi, la première colonne comporte des personnages de la série Mario. La seconde met de l'avant des personnages issus du monde de Mario, mais possédant leurs propres séries. La troisième propose des héros de la série The Legend of Zelda, tandis que la quatrième réunit des personnages ayant fait leurs débuts sur la bonne vieille NES. De plus, on y voit Pit de Kid Icarus et Samus de Metroid, deux jeux ayant été développés sur le même engin à l'époque.

La cinquième colonne est assez particulière puisqu'elle comporte des personnages de Kirby de même que le capitaine Olimar de Pikmin. Le lien entre eux est leur petite taille, Kirby mesurant 8 po tandis qu'Olimar ne fait que 0,75 po!

La sixième colonne réunit Captain Falcon et des personnages de Star Fox. Ces franchises partagent un univers futuriste, et F-Zero X ainsi que F-Zero GX ont un personnage nommé James McCloud, qui est une version humaine du père de Fox. Son bolide est aussi semblable au Airwing du renard.

La colonne suivante réunit simplement des personnages de Pokemon. L'avant-dernière colonne met quant à elle de l'avant des héros des séries Fire Emblem et Mother, deux franchises surtout popularisées au Japon avant d'avoir été exportées en Amérique du Nord. Enfin, la dernière colonne rassemble des héros d'autres séries (Sonic et Solid Snake) ainsi que Mr. Game & Watch, qu'on a mis à la dernière place disponible!

 

Super Smash Bros. devait être une exclusivité japonaise

À l'origine, Super Smash Bros. était un tout petit projet interne conçu par la passion de deux développeurs en herbe, soit Masahiro Sakurai (le créateur de Kirby) et Satoru Iwata (oui, celui-là même qui devint le président de Nintendo). Peu de marketing fut mis en place pour le populariser jusqu'au moment où le jeu a franchi le cap du million de copies vendues. Soudainement, Nintendo a trouvé une motivation pour le populariser à l'extérieur du pays du soleil levant!

 

Certains effets sonores diffèrent entre les versions nord-américaine et japonaise

Si vous jouez aux versions japonaises des différents jeux de la franchise, vous remarquerez que les effets sonores ne sont pas pareils à ceux des titres disponibles ici. En effet, au Japon, Nintendo a inclus des sons similaires à ceux présents dans les films de kung fu plutôt que les sortes de bruits métalliques audibles dans les versions nord-américaines. De plus, le bruit de la Beam Sword japonaise s'apparente bien plus à celui d'un sabre laser de la franchise Star Wars qu'à celui de la même épée proposée dans les versions nord-américaines.

 

La voix de Mario est mal mentionnée dans Super Smash Bros.!

Charles Martinet est la voix de Mario depuis plusieurs années. Or, sans raison, Nintendo a mal inscrit son nom dans Super Smash Bros.! En effet, lorsque les mentions du jeu défilent, on ne voit pas le nom de l'acteur tel qu'il est sur son baptistaire, mais plutôt Charles Martinee. Oups!

 

Les secrets des couleurs de costumes

Il est possible de changer la couleur de certains costumes au sein de la franchise, mais c'est beaucoup plus qu'une option esthétique. En effet, certaines couleurs ont des références assez particulières au passé de Nintendo.

Ainsi, le costume noir de Captain Falcon pouvait être acquis grâce au module d'extension de la N64 compatible avec le jeu F-Zero X. Le costume brun de Mario est, quant à lui, une référence au Foreman Spike du jeu Wrecking Crew '98, tandis que le costume vert de Zelda est inspiré du tout premier jeu de la franchise The Legend of Zelda dans lequel, si vous complétiez l'aventure sans anneau, la princesse revêtait un costume de cette couleur.

Le costume de couleur lavande de Link est lui aussi tiré du tout premier The Legend of Zelda, où il peut être vu lorsque Link met l'anneau bleu. Le chapeau vert de Jigglypuff (le Pokemon qui endort) est, quant à lui, le même que celui visible sur la tête de Kirby lorsqu'il utilise son habileté de sommeil. Enfin, le costume noir de Pit a inspiré les créateurs de Kid Icarus pour concevoir Dark Pit dans Kid Icarus Uprising!

 

Sonic ne devait pas être dans Super Smash Bros. Brawl

Même si les fans le demandaient depuis la parution de Super Smash Bros., Nintendo n'avait pas l'intention d'inclure Sonic dans Super Smash Bros. Brawl. Ce n'est qu'en toute fin de développement et en raison de la pression des joueurs que la firme a conclu une entente avec Sega pour proposer le hérisson bleu.

Sonic fut d'ailleurs le dernier personnage créé pour le jeu et le seul combattant à y être ajouté alors qu'il n'était pas prévu au début du projet.

Source(s) image(s):
GameBlog
Rant Life Style
Nintendo Wikia
Web Info News
Uproxx

Commentaires