BORNES ÉLECTRIQUES

Même si la plupart des services de livraison offrent des options de livraisons rapides, il faut bien avouer que la plupart sont peu ou pas du tout abordables, du moins, à long terme. Je ne sais pas pour vous, mais je ne me verrais pas payer quelques dizaines de dollars supplémentaires pour obtenir plus rapidement un T-shirt acheté en ligne. Tant qu’à ça, je préfère me présenter dans la boutique...

À LIRE AUSSI : À quoi ressemblerait une entrevue pour un emploi avec les Google Glass?

Google s’apprête toutefois à révolutionner le domaine du magasinage en ligne avec son service Google Express. Il s’agit d’un service permettant d’obtenir le jour même des articles achetés sur sa plateforme. Le service est en essai depuis un an déjà aux États-Unis dans les villes de San Francisco, New York et Los Angeles. Cette semaine, l’entreprise a annoncé que son service est maintenant disponible à Chicago, Boston et Washington D.C.

On se doute que ce service n’est pas gratuit. Un abonnement annuel coûte 95 $, alors que l’on peut choisir une formule à 10 $ par mois ou encore payer 4,99 $ par livraison. Il reste que si on utilise régulièrement ce service, ça peut vraiment valoir la peine.

Une visite rapide de la page consacrée à la ville de San Francisco permet de voir que le service offre toutes sortes de produits, allant du pain, jusqu’à l’électronique en passant par les vêtements. Bref, il s’agit un peu d’un mini centre commercial en ligne. 

Il faut dire que Google a conclu des partenariats avec de grands commerçants comme Staples (mieux connu ici sous le nom de Bureau en gros), Target, Toys "R" Us et Costco, mais aussi avec quelques petits. 

Google n’est pas la première entreprise à jouer sur ce terrain. Elle-même avoue que sa plus grande concurrente est Amazon, qui offre déjà un service similaire. Je ne veux pas passer pour un fan fini de Google, mais quand le moteur de recherche se lance dans quelque chose, il est rare qu’il échoue. Android est sans aucun doute l’un des meilleurs exemples... 

Je pense que dans les prochaines années, nous allons voir de plus en plus d’entreprises offrir ce service pour le grand public. À mon avis, ça a beaucoup de potentiel, à condition que ça demeure abordable, sécuritaire et efficace. Sinon, ce service va seulement s'intéresser aux grandes entreprises qui ont déjà le budget pour payer des frais élevés de livraison ou qui peuvent faire appel à des coursiers. En d'autres mots, s'il n'est pas adopté par la population, ce service n'aura pas un bel avenir. Toutefois, c'est assez peu probable. La technologie nous permet d'économiser du temps, mais aussi, nous rend paresseux.

J'espère seulement que si ce service est implanté chez nous, il sera respectueux ou, en tout cas, ne va pas trop nuire aux petits commerces de quartier dont plusieurs, surtout à Montréal, en arrachent déjà avec le coût élevé des parcomètres. Aussi, si certains se joignent à ce service, j'espère que Google ne prendra pas 99 % de ses profits. Cependant, ça peut permettre à de petits magasins qui offrent d'excellents produits de se faire connaître par encore plus de consommateurs. 

Bref, il y a encore beaucoup de choses à mettre au clair dans son fonctionnement...

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

Les routes les plus étranges affichées par Google Earth

 

Source(s) image(s):
Google

Commentaires