Jonathan Meunier figure parmi les plus beaux espoirs québécois dans le monde des arts martiaux mixtes. L’athlète de 27 ans, qui a remporté ses deux premiers combats professionnels, doit disputer deux autres combats d’ici la fin de l’année 2014. Advenant deux victoires convaincantes, le représentant du Tristar Québec pourrait bien se diriger vers une organisation majeure en 2015.

À LIRE AUSSI: Les Québécois à l’UFC, de David Loiseau à Olivier Aubin-Mercier, en passant par Georges St-Pierre et Patrick Côté

Meunier a d’abord rendez-vous avec Dave Leduc (0-0) le 15 novembre prochain à l’occasion d’un événement qui aura lieu à Gatineau. Quelques semaines plus tard, soit le 5 décembre à Philadelphie, il doit combattre pour la première fois aux États-Unis alors qu’il disputera la victoire face à  Cheron Gregory (0-1).

Pour Dave Leduc, il s’agira de son premier combat d’AMM professionnel. Ce dernier a cependant disputé quelques combats de muay thaï, notamment en Thaïlande, en plus d’avoir combattu en arts martiaux mixtes amateurs. À l’instar de Meunier, Leduc est un grand 170 lb qui affectionne particulièrement les échanges debout. En ce qui concerne Cheron Gregory, il a perdu son premier combat d’AMM professionnel en 2013. L’Américain est également un athlète de grande taille (autour de 6 pi 3 po) et il a remporté en 2012 des titres amateur en kickboxing et en AMM dans l’organisation Stellar Fight.

Avant de s’illustrer en AMM, Jonathan Meunier a brillé sur la scène québécoise du kickboxing amateur. Sous la tutelle d’Ali Zirakhi, il s’est imposé comme l’un des meilleurs kickboxeurs au Québec. Par la suite, il s’est lancé dans l’aventure des arts martiaux mixtes. Il a brûlé les amateurs en remportant ses dix derniers combats de façon convaincante. En 2013, il a fait le saut chez les professionnels avec brio en s’imposant par TKO au premier round contre Bruno-Pierre Dubois.

Depuis quelques mois, il fait la navette très régulièrement entre Québec et Montréal. À Montréal, il a l’opportunité de s’entraîner avec plusieurs athlètes de haut niveau dans sa catégorie de poids, dont Nordine Taleb, Rory MacDonald, Alex Garcia et plusieurs autres; sans parler de Georges St-Pierre, qui reprend l’entraînement après plusieurs mois de convalescence en raison d’une blessure au genou. À Québec, il s’entraîne auprès de son entraîneur Philippe Dupont qui consacre toute ses énergies au développement de son élève. Ajoutons que Meunier s’entraîne encore avec le spécialiste du kickboxing, Ali Zirakhi, sans oublier l'entraîneur de boxe François Duguay.

La dernière fois que je vous ai parlé d’un athlète québécois à surveiller, celui-ci (Olivier Aubin-Mercier) a rejoint l’UFC quelques mois après la parution de l’article. Jonathan Meunier est complètement différent d’Aubin-Mercier, mais je crois aussi qu’il a ce qu’il faut pour atteindre l’UFC et éventuellement s’imposer parmi les meilleurs de sa discipline. Mais avant, il aura fort à faire contre Dave Leduc et Cheron Gregory, qui n’ont rien de proies faciles. 

Commentaires