BORNES ÉLECTRIQUES

Le temps des fêtes est maintenant derrière nous et comme chaque année, les centres de conditionnement physique regorgeront, au cours des prochains mois, de gens qui ont pris la résolution de sculpter leur corps par l’entraînement. Si vous faites partie de ces recrues qui ont décidé de s’initier à la musculation, voici 5 conseils de vétéran qui vous éviteront bien des ennuis…

À LIRE AUSSI : Le pouvoir du côté obscur

  1. Prends ton temps

L’entraînement est une affaire de progression, d’adaptation et de persévérance. Je sais que tu es motivé et que tu as hâte d’avoir des résultats, mais te lancer tête première sans réfléchir avec la pédale dans le tapis est le meilleur moyen de te diriger vers une catastrophe. À l’entraînement, il est facile de se blesser ou de se surentraîner si on ne fait pas les choses correctement, pour ne pas dire dans les règles de l’art. Mieux vaut commencer avec quelque chose de simple, mais qui est adapté à ses capacités, quitte à en ajouter au fur et à mesure plutôt que de commencer trop raide et de frapper un mur. Premier conseil : sois intelligent et surtout patient.

  1. Prends ton temps (bis)

Pour poursuivre dans le même ordre d’idées, il faut aussi que tu te rentres dans la tête que ça ne sert à rien de te dépêcher à faire tes séries. Ce n’est pas parce que tu fais tes exercices rapidement que tes muscles grossiront plus vite! Au contraire, le temps sous tension est l’un des facteurs les plus importants pour l’hypertrophie (croissance musculaire), donc si tu veux des résultats, applique-toi au lieu de te débarrasser. On dirait que les gens pensent que c’est magique et qu’il suffit de tenir des poids dans ses mains et de les balancer de gauche à droite pour que les muscles poussent comme par enchantement. L’entraînement n’a rien d’un rituel vaudou et faire des simagrées est encore une fois la meilleure façon de se blesser ou d’avoir l’air fou. Deuxième conseil : quand tu fais une série, assure-toi que le muscle est sous tension constante et contrôlé pendant au moins 45 à 70 secondes pour optimiser l’hypertrophie.

  1. Prends ton temps (bis bis)

Maintenant que tu sais qu’il faut s’appliquer à la tâche, profites-en pour faire une pause en bas et en haut de chacune de tes répétitions pour contracter et étirer le muscle au maximum. L’objectif de l’entraînement est de forcer le corps à s’adapter, ce qui revient à dire qu’on devrait toujours tenter de se rendre la tâche plus difficile et non plus facile en trichant. La contraction en position raccourcie augmentera la congestion, tandis que l’étirement en position allongée augmentera le stress excentrique. Ces deux facteurs sont aussi très importants en ce qui concerne l’hypertrophie musculaire. Troisième conseil : assure-toi de couvrir l’amplitude complète des mouvements que tu fais et évite de trouver des moyens pour tricher.

NOTE : Ça fait trois fois que je te dis de prendre ton temps, alors si je te surprends dans le gym à grouiller comme un possédé, tu mérites juste une bonne claque en arrière de la tête!

  1. Sois humble et à ton affaire

Je sais que ça peut être difficile à croire ou à concevoir, mais je te le dis pour que tu le saches, ça n’impressionne personne de faire son petit numéro dans le gym. Personne, donc ni les filles, ni les gars. Relis-le pour être sûr que ce soit bien entré dans ton disque dur. Qu’est-ce que ça veut dire? Ça veut dire entre autres de laisser faire les manches roulées, le torse bombé, les oranges en-dessous des bras, les bruits d’animaux et surtout le « cognage » pis le « garrochage » de poids. À moins d’absolument vouloir faire rire de toi ou de te forger une mauvaise réputation, utilise des charges que tu es capable de contrôler et range tes jouets quand tu as terminé. Quatrième conseil : laisse ton ego dans ton casier avec tes bottes et ton manteau, et évite de te comparer aux autres.

NOTE : Tu es maintenant averti, alors si tu te fais prendre à faire le petit coq pensant que tu es dans une basse-cour, c’est un coup de pied dans le derrière que tu mérites cette fois-ci… et en bottes d’hiver à part de ça!

  1. Méfie-toi

Tu sais le gars des annonces de fromage à la télé qui se pense « bin fin » et qui tente d’impressionner la galerie en disant n’importe quoi… eh bien les gyms en sont remplis de ces gars-là! C’est donc inévitable, il va y en avoir qui sentiront le besoin irrésistible de s’improviser « expert d’un jour » et de venir te voir pour t’offrir leurs si précieux conseils. Malheureusement, la majorité du temps, pour ne pas dire tout le temps, c’est du n’importe quoi qui risque plus de te dérouter qu’autre chose. Cinquième conseil : si tu cherches à t'instruire, fais appel à un professionnel.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Étirer ou renforcer? Telle est la question!

Source(s) image(s):

Commentaires