Dans cet article le coach Maxence Roy va vous montrer pourquoi c’est pratiquement impossible de brûler votre graisse abdominale si vous faites une erreur critique que la majorité des hommes font. Découvrez la formule d'entraînements postcombustion.

Maxence Roy est le créateur d'Abdos en Accéléré, la formule d'entraînements postcombustion la plus vendue au Québec et en France. Il écrit pour le Huffingtonpost et passe fréquemment en entrevues dans des chaînes radio provinciales telles que le 106,9FM.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En fait, beaucoup d’hommes qui font cette erreur engraissent de façon presque incontrôlable… Même en s’entraînant plus d’une heure par jour.

D’un autre côté, si vous évitez cette erreur et utilisez la technique simple qu'il va vous donner... Vous pouvez perdre votre graisse abdominale plus vite en vous entraînant moins de 20 minutes par jour.

Mais d’abord, quelle est cette erreur dangereuse qui vous empêche de brûler la graisse qui recouvre vos abdos?

Pourquoi s’entraîner “comme tout le monde” rend les choses PIRES

Avez-vous déjà remarqué que la majorité des hommes qui veulent perdre du ventre font de longues séances d’activité cardiovasculaire? On parle de 20 à 60 minutes en continu d’appareils comme le vélo stationnaire, l’elliptique, le tapis roulant, etc... Mais aussi de longues séances de footing ou de vélo, à l’extérieur.

Connaissez-vous au moins un gars qui est arrivé à brûler ses graisses abdominales en utilisant cette méthode?

Probablement pas... Tout comme le coach Maxence Roy, c’est peut-être même la première chose que vous avez essayée... Et qui vous a découragé de perdre votre graisse en trop.

Qu’est-ce qui se passe?

Hé bien, faire « comme tout le monde » pour brûler sa graisse rend les choses encore PIRES.

Les longues séances d’appareils cardiovasculaires ou de course ne stimulent pas suffisamment le métabolisme (Trop peu de muscles sollicités, à trop basse intensité).

En plus, elles déclenchent une surproduction d’hormones de stress (Cortisol), et en réponse, votre corps décompose vos muscles pour les convertir en énergie. (C’est pourquoi les hommes qui font trop de longues séances de cardio deviennent maigres comme des marathoniens.)

Chaque Kg de muscle augmente votre métabolisme et vous fait brûler plus de calories, toute la journée durant. Moins vous avez de muscle, plus c’est difficile de perdre du gras. C’est comme diminuer la taille de son moteur!

Les gens oublient aussi qu’après 1-2 mois à répéter le même mouvement comme la course, votre corps s’adapte. En d’autres mots, vous arrêtez de brûler assez de calories pour perdre votre graisse au niveau du ventre.

L’effet de Postcombustion: La méthode scientifique pour perdre du ventre plus vite en s'entraînant moins

Les scientifiques ont longtemps pensé que les longues séances d’appareils cardiovasculaires, à basse intensité, étaient la meilleure façon de perdre du gras. Mais ça s’est révélé faux, parce que le focus de ces études était trop limité. (Souvent un vélo stationnaire, avec un sujet mâle).

Mark Schuenke (PhD) et des scientifiques de l’université de l’Ohio ont été parmis les premiers à découvrir l’effet de postcombustion.

Quand le coach Maxence Roy veut expliquer à un client pourquoi l’effet de postcombustion est le secret pour perdre du ventre, il lui pose cette question : «Si tu étais une voiture, laquelle de ces 2 promenades choisirais-tu pour brûler le maximum d’essence?:

1. Démarrer, rouler à 60Km/H pendant 60 minutes, arrêter le moteur.

2. Démarrer, rouler à 120Km/H pendant 20 minutes, stationner la voiture, et laisser le moteur rouler au neutre pendant 48H.»

On lui répond toujours : « C’est 2, évidemment ». Mais comment une promenade plus courte peut brûler plus d’essence, au final? Peut-être parce qu’on roule plus vite. Mais probablement plus parce qu’on laisse la voiture allumée pendant 48h!

C’est ce qu’on pourrait appeler « l’effet de postcombustion ».

Mark Schuenke a découvert qu’avec un certain type d’entraînements le métabolisme des sujets reste élevé pendant 48h après l’entraînement. Et ce qui est intéressant, c’est que ces entraînements sont typiquement plus courts.

Selon les études, l’effet de postcombustion peut permettre de brûler jusqu’à 4 fois plus de calories (1) pour le même temps à s’entraîner.

Plus de calories brûlées, moins de temps à s’entraîner. Pas mal, n’est-ce pas?

Comment brûler du gras plus vite grâce aux circuits postcombustion

Pendant plusieurs années, le coach Maxence Roy a été en contact avec le Dr. Schuenke, il a étudié ses recherches, et il a combiné ses résultats à son expertise d’entraîneur pour mettre au point une méthode accessible à tous.

Ça s’appelle les Entraînements Postcombustion.

La bonne nouvelle? Il vous en donne un gratuitement, aujourd’hui : Son programme Abdos en 9 mins/jour.

Le programme se fait selon des intervalles de 30s d’effort/15s de repos. Vous aurez besoin d’un chronomètre qui sonne. Utilisez une application gratuite pour Smartphone (Googlez « Interval Timer ») ou achetez un GymBoss pour 20$.

Au lieu de retranscrire l’entraînement dans cet article, il a pensé vous offrir à ses frais une copie de son programme Abdos en 9 mins/jour.  Cliquez-ici maintenant pour le télécharger.

À continuer à vous acharner sur de longues séances d'appareils cardiovasculaires, votre peur de ne jamais arriver à perdre votre graisse abdominale pourrait bien devenir réelle. (Ou pire, d'engraisser).

Mais en essayant la méthode pendant 2 semaines, vous allez réaliser comment ça fait fondre vos graisses. Et dans un mois, vous serez surpris de voir comment votre ventre se sera aplatit et tous vos muscles découpés.

Bon entraînement!

- Coach Maxence Roy

 

Décharge : Ce n’est pas magique, et il dois vous dire que d’autres facteurs comme la nutrition sont tout aussi importants que l’entraînement.

À propos de la Formule Abdos en Accéléré

La Formule Abdos en Accéléré est le système d’entraînements postcombustion le plus vendu au Québec. Recevez gratuitement le programme Abdos en 9 mins/jour en cliquant ici.

 

Références scientifiques

Schuenke et al. (2002) “Effect of an acute period of resistance exercise on excess post-exercise oxygen consumption: implications for body mass management” Ohio: European Journal of Applied Physiology, Volume 86, Issue 5, pp 411-417

Bahr R (1992). “Excess postexercise oxygen consumption–magnitude, mechanisms and practical implications”. Acta Physiologica Scandinavica. Supplementum 05: 1–70.

Bielinski R, Schutz Y, Jéquier E (July 1985). “Energy metabolism during the postexercise recovery in man”. The American Journal of Clinical Nutrition 42 (1): 69–82

Schmidt, Wilfred Daniel (1992). The effects of aerobic and anaerobic exercise on resting metabolic rate, thermic effect of a meal, and excess postexercise oxygen consumption (Ph.D. dissertation). Purdue University.

Scott CB, Croteau A, Ravlo T (March 2009). “Energy expenditure before, during, and after the bench press”. Journal of Strength and Conditioning Research 23 (2): 611–8.

Børsheim E, Bahr R (2003). “Effect of exercise intensity, duration and mode on post-exercise oxygen consumption”. Sports Medicine 33 (14): 1037–60.

Knab AM, Shanely RA, Corbin KD, Jin F, Sha W, Nieman DC. A 45-minute vigorous exercise bout increases metabolic rate for 14 hours. Med Sci Sports Exerc. 2011 Sep;43(9):1643-8. doi: 10.1249/MSS.0b013e3182118891. PubMed PMID: 21311363.

 

Ce texte est encouragé par le coach Maxence Roy.

Commentaires