On a tous toujours très hâte de recevoir notre chèque de paye, pas vrai? Sauf que chaque fois qu’on le reçoit, on dirait que deux jours plus tard, il n’en reste rien. Quelques centaines de dollars pour le loyer, d’autres pour l’épicerie, d’autres pour la voiture et l’essence, quelques dizaines de dollars pour le cellulaire, internet, le câble, les sorties et les loisirs, et voilà qu’on se retrouve à mettre quelques restaurants sur la de carte de crédit parce que le chèque de paye en entier s’est envolé! Pourtant, vous faites peut-être quelques erreurs lorsque vous gérez votre porte-feuilles. Des erreurs qui n’ont l’air de rien, mais qui pourraient vous faire sauver gros. En voici 10, ainsi que quelques trucs, en bonus, pour vous aider à dépenser mieux et à sauver plus!

À LIRE AUSSI : 5 emplois payants pour travailler de la maison

Erreur #1 : Vous payez vos trucs avec votre carte de crédit, et remboursez le tout à la fin du mois

C’est une bonne idée en soi, parce que souvent, les cartes de crédit offrent des avantages ou des remises sur les achats. Par contre, si vous prenez l’habitude de TOUT mettre sur votre carte, vous n’aurez pas de budget en tête. C’est-à-dire que jamais votre Visa ou votre MasterCard ne vous avertira que vos fonds sont insuffisants, comme le ferait une carte de débit. Résultat? Vous arrivez à la fin du mois, et il reste un solde de 420$ sur votre carte, encore impayé. Et les intérêts que vous devez ensuite assumer peuvent parfois aller jusqu’à 24%. 24%, ça fait mal.

Erreur #2 : Vous êtes du genre à considérer votre carte de crédit pour payer le restant de votre billet d’avion pour partir en voyage

Ça peut être un voyage, mais aussi l’achat d’une voiture, d’un nouvel ordinateur, du iPhone qui vient tout juste de sortir, etc. Si vous vous fiez sur votre carte de crédit pour payer des trucs par ci par là, vous faites une grave erreur, puisque ce n’est pas de l’argent qui vous appartient. Vous devrez éventuellement la rembourser, et ce n’est pas toujours facile de le faire dans les bons délais, avec tout ce qu’il faut payer au quotidien. Résultat? Vous vous retrouvez à payer un PS4 à 24% d’intérêt. Et pour revenir à la phrase de l’erreur #1, 24% de plus, ça fait mal.

Erreur #3 : Vous préférez acheter un repas que de le préparer pour un lunch

Voilà un geste anodin, lorsqu’il est fait occasionnellement. Mais on connaît tous quelqu’un, que ce soit à l’école ou au bureau, qui déteste préparer ses lunchs et qui est toujours en train de manger à la cafétéria ou au petit restaurant du coin. Oui, c’est la chose la plus plate au monde de faire son lunch, c’est vrai. Mais reste que vous sauvez beaucoup d’argent en faisant vos lunchs, ou en préparant vous-même vos soupers au lieu de vous rendre au Boston Pizza le plus près. Les restos devraient demeurer des loisirs et des sorties en couple ou entre amis, et non des nécessités pour manger et se nourrir.

Erreur #4 : Vous achetez des trucs en fonction du prix, et non de la qualité

On ne parle pas ici des trucs comme de la pâte à dents ou du déodorant. On parle plutôt de mobilier, de gadgets technologiques, de voitures, de vêtements, ou de quoi que ce soit qui demande un peu plus d’implication à long terme. Souvent, quand l’argent manque un peu, on a tendance à acheter quelque chose de moins cher pour ne pas devoir vider notre porte-feuilles à court terme. Sauf que bien vite, il faudra remplacer la chose en question, et repayer une deuxième fois. Quand vous payez dès le premier coup pour de la qualité, à long terme, vous payez moins.

Erreur #5 : Vous remplacez des choses alors qu’elles ne sont pas brisées

Autrement dit, vous faites mal la différence entre « besoin et nécessité » et « envie ». Ainsi, vous avez la vieille table de cuisine de votre grand-mère qui était encore très fonctionnelle, mais vous venez de payer 600$ pour la belle table du magasin de meubles toute neuve. Vous aviez une voiture qui roulait encore très bien, mais vous avez flanché pour la belle voiture en vente au concessionnaire du coin. Spécialement si vous êtes jeune et que vous ne roulez pas sur l’or, vaut mieux attendre avant de remplacer des choses qui fonctionnent encore. Oui, évidemment, c’est plaisant de s’acheter du neuf. Mais faites-vous un budget et allouez-vous une somme d’argent pour la catégorie « divers », par exemple. Vous pourrez puiser dans cette enveloppe lorsque vous voudrez vous acheter quelque chose qui est simplement une envie, et non un besoin.

Et quelques petits trucs qui pourraient vous aider à économiser votre argent :

  1. N’allez pas à l’épicerie le ventre vide : vous achèterez beaucoup plus qu’en temps normal.
  2. Faites-vous une liste d’épicerie, et planifiez les repas que vous mangerez durant la semaine. Ainsi, vous n’achèterez pas d’aliments inutiles, et vous n’aurez pas besoin de retourner trois fois à l’épicerie pour acheter quelque chose qu’il vous manquait.
  3. Essayez de prendre 5 à 10% de votre chèque de paye et de l’économiser, de façon automatique. Ainsi, chaque jeudi, la banque prélèvera par exemple 50$ que vous pourrez garder de côté pour un projet qui vous tient à cœur. Sans ça, l’argent brûle les doigts!
  4. Faites-vous un budget. Cela vous aidera à mieux gérer votre argent et à moins faire de dépenses inutiles et spontanées.
  5. Surveillez les spéciaux! Surtout à l’épicerie ou à la pharmacie. En bout de ligne, vous pourriez sauver gros.
  6. Magasinez constamment vos différents forfaits. Les tarifs pour les forfaits d’internet, de câble, d’assurances, de cellulaire (etc.) augmentent chaque année, et parfois, quand on se met à regarder de plus près, on se rend compte que nous aurions plus ailleurs, pour moins cher. Chaque année, analysez vos forfaits et magasinez-les pour trouver le meilleur prix. Dans le domaine des assurances, surtout si vous avez une maison, vous pourriez sauver des milliers de dollars (expérience vécue, et réelle!).
  7. Si vous achetez à crédit, demandez au moins à votre banque d’ouvrir une marge de crédit. Les marges de crédit offrent un taux d’intérêt d’environ 4 à 5%, alors que les cartes de crédit se situent plutôt entre 18 et 24%. Faites le calcul, ce n’est pas difficile de comprendre!

Voilà, maintenant, à vous les dollars!

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Quelques façons simples d’économiser de l’argent

Commentaires