BORNES ÉLECTRIQUES

Nous sommes lundi, je suis en train d’entraîner un client et soudain Mario vient vers moi et me demande; « Denis, qu’est-ce que tu penses du port du corset pour perdre du poids? »… les yeux grands ouverts je réponds; « Bon, c’est quoi encore cette histoire-là? ». Il m’explique alors cette nouvelle mode appelée « the corset diet », publicisé par des célébrités comme Jessica Alba et Kim Kardashian, et dont l'idée est que la femme porte un corset pendant plusieurs heures par jour pour l’aider à mincir. Du coup, je me suis dit que cette nouvelle bêtise valait bien un article car même si elle cible la gente féminine je ne serais pas surpris que certains hommes soient tentés de suivre le pas dans un avenir proche (si ce n’est pas déjà fait). Dans le pire des cas, je me dis que les gars pourront au moins expliquer à leur blonde pourquoi elles devraient concentrer l’usage de leur lingerie à ce qu’elle est censée faire : procurer un peu de fantaisie au lit!

À LIRE AUSSI : 5 trucs simples pour couper dans le gras

En partant, dites-vous que ça cloche quelque part lorsque quelqu'un vous dit que vous pouvez perdre du poids ou avoir une taille de guêpe sans changer votre mode de vie. Pas parce que c’est trop beau pour être vrai mais parce que ça n’a tout simplement aucun fondement logique. Si vous avez pris du poids c’est qu’il y a des éléments dans votre environnement qui ont encouragé ce processus et c’est en travaillant sur les facteurs en cause que vous arriverez à vos fins, pas autrement.  Ainsi, le port d'un corset n’a rien à voir avec la perte de gras. C’est de la fausse représentation car il n’y a aucun lien entre la forme, la dimension et le gras. On peut très bien avoir une petite taille et être gras tout comme on peut avoir une taille large mais être maigre.  

Un peu d’histoire

Le port du corset en tant qu’accessoire vestimentaire fit son apparition à l’époque de la Renaissance au XVIème siècle et disparut presque complètement dans les premières décennies du XX siècle. Il était généralement porté par les femmes mais il fut aussi utilisé par les hommes et les enfants dans certaines situations. À titre d’exemple, les corsets orthopédiques sont depuis longtemps utilisés pour redresser les déviations de la colonne vertébrale et certains types de corsets ou ceintures sont aussi utilisés pour soulager les douleurs lombalgiques. Fait intéressant, à cette époque le corps à baleines de forme conique avait comme but d’aplatir la poitrine et de diminuer les différences morphologiques entre les hommes et les femmes. Ce n'est que plus tard qu’on lui donna comme objectif d’accentuer les caractéristiques morphologiques de la femme en lui donnant une silhouette en forme de sablier. C’est intéressant de voir à quel point les zones considérées comme « érotiques » ont changé au fil du temps. Si aujourd'hui c'est la poitrine qu’on considère comme étant l’une des parties les plus évocatrices, au XIXème siècle c'était plutôt la finesse de la taille qui était prisée. Et ce qui est particulier, c’est qu’à cette époque le corset n'avait pas pour but de créer un contraste en mettant en valeur la poitrine ou les hanches mais bien d’affiner la taille elle-même. Certains cherchaient même à tricher et accentuer visuellement la finesse de la taille en rembourrant les régions supérieures et inférieures. Malheureusement, le corset ne faisait pas que plaire aux yeux, il apportait aussi son lot d’inconforts et de problèmes pour la personne qui le portait et c’est pour cette raison qu’on cessa de l’utiliser…

Retour à l’époque de la Renaissance!

Dernièrement, certaines femmes ont recommencé à porter des corsets similaires à ceux des années 1800 dans l'espoir d’amincir leur taille. Ils commencent par quelques heures puis augmentent progressivement jusqu’à le tolérer toute la journée et même pendant les entraînements (si elles s’entraînent), ce qui est encore plus ridicule. Lorsque j’ai vu cela je n’en revenais tout simplement pas… comme je le disais dans mon article sur le tabagisme; pour un être qui se dit intelligent, l’humain n’apprend pas très vite!

Le concept de la « diète à corset »

La théorie derrière la technique du corset est que la taille se conformera à la forme du vêtement rigide pour lui donner une apparence plus fine. Au fil du temps, l'espoir est que le corps va maintenir cette forme créant une apparence plus maigre et plus mince. Déjà en partant il y a une faille dans ce raisonnement car le corps est une machine en constante adaptation qui suit son environnement, ce qui veut dire qu’une fois le corset enlevé ce dernier n’a aucune raison de maintenir cet aspect. Et comme beaucoup de méthodes de perte de poids drastiques qui ne se concentrent pas sur l’adoption de saines habitudes de vie, l’usage quotidien du corset peut aussi causer de réels préjudices…

Ces femmes espèrent entre autre que le port du corset rendra plus difficile la surconsommation d’aliments en limitant l’espace que peut prendre le ventre. Cette conception que le corset limitera l’espace disponible pour l’estomac (et par conséquent de calories) s’inspire quelque peu de la chirurgie bariatrique. Le problème, c’est que cette pression appliquée sur les organes internes risque d’être plus néfaste que bénéfique car contrairement à la chirurgie, qui est au moins spécifique à l’organe cible, le corset comprime le tronc dans son ensemble et compromet tout la mécanique des organes internes, qui doivent bouger en toute liberté. Si l'estomac et le côlon ne peuvent déplacer efficacement leur contenu, il faut s’attendre à des brûlures d'estomac, de la constipation chronique ou des reflux acides.

Les femmes qui utilisent le corset vantent également son pouvoir de sudation. Voilà une autre association aussi naïve que stupide qui ne mourra sensiblement jamais… S’il-vous-plaît faites une note mentale dans votre cerveau; transpirer n’a rien à voir avec perdre du gras! La présence du corset peut encourager la transpiration mais on parle de perte d’eau et non de graisse. La rétention d’eau compte effectivement pour une partie tu volume du tronc mais une fois le corset enlevé votre corps reprendra inévitablement son aspect original si vous n’avez rien changé aux habitudes qui vous font faire de la rétention. Comme je le dis souvent, le statu quo n’existe pas chez les organismes vivants et rien n’est fixé dans le temps; soit on s’améliore soit on se détériore!

Autres problèmes

La pression qu’exerce le corset sur les côtes et la sangle abdominale nuit également à la respiration. La restriction pulmonaire peut même augmenter les risques de problèmes respiratoires et l’occurrence de symptômes déjà présents comme l’asthme et les allergies. Comme je le disais récemment dans mon article intitulé « ce nutriment dont vous ne profitez pas assez », la majorité des gens ne respirent pas bien d’emblée, alors imaginez en plus avec un corset! Le corset peut même dans certains cas empêcher le retour efficace du flux sanguin vers le cœur, affectant ainsi la pression sanguine! C’est d’ailleurs pour ces raisons que les femmes de l’époque étaient sensibles aux étourdissements et aux évanouissements et que le port du corset disparu progressivement et pourquoi les maisons du 18e siècle étaient meublées de longs canapés! On dirait que les gens ont oublié ce détail…

Il y a aussi les problèmes posturaux et la sous-stimulation de la musculature profonde. Ce sont les muscles posturaux, tant les abdominaux que les spinaux, qui assurent le maintien postural dont la stabilité, l’équilibre et la fluidité des mouvements. Le déconditionnement physique et les troubles musculosquelettiques chroniques sont déjà des problèmes épidémiques dans notre société alors imaginez ce qui se passera si en plus on empêche complètement les muscles de travailler? La majorité des troubles chroniques sont d’ailleurs conséquents à une défaillance du système postural. Il est bien important de comprendre que la colonne n’est qu’une pile de blocs inanimés qui ne tient en place que par l’action des systèmes nerveux et musculaire. Sans eux, la poutre ne tient tout simplement pas… elle s’effondre! Ce n’est pas pour rien que les gens atteints de déviations vertébrales qui ont porté le corset pendant un certain temps font face à l’ankylose et l’amyotrophie et doivent s’entraîner! C’est volontairement inciter la perte des ses capacités motrices que de porter un corset de façon quotidienne sans présenter de pathologie et particulièrement si on le porte à l’entraînement. Ce ne sera bien sûr pas pendant que la personne porte le corset que les problèmes feront surface mais bien lorsqu’elle ne l’aura plus sur le dos, alors que le tronc se retrouvera exposé et vulnérable car le système musculosquelettique ce sera habitué à avoir une béquille pour faire le travail à sa place.

Soyez intelligents dans la poursuite de vos objectifs et non esclave des idéaux proposés par l’industrie. Les femmes se font vendre une image qui est irréelle, du moins pour la plupart. Il existe plusieurs types de corps et il est stupide pour quiconque, homme ou femme, d’aspirer à un physique qui n’est pas le sien. Je ne dis pas qu’il n’y a rien à faire mais qu’il faut demeurer réaliste dans l’établissement d’un objectif de transformation physique et rien ne remplacera l’exercice et la saine alimentation pour sculpter un corps. Il est aussi important de comprendre que pour avoir un poids santé, il faut d’abord être en santé et la santé ça ne s’achète pas, ça se mérite! Si vous êtes vraiment à la recherche de conseils pratiques je vous suggère la lecture de mes articles dont se débarrasser de sa bedaine10 trucs pour avoir de beaux abdos ou Comment perdre ses poignées d'amour.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Ce nutriment dont vous ne profitez pas assez

Source(s) image(s):
Glamorous pinup woman in corset holding red bra, studio shot on white background

Commentaires