BORNES ÉLECTRIQUES

Je me considère souvent chanceux des opportunités qui me sont offertes. Nintendo m'a notamment donné plusieurs occasions d'essayer des jeux en avant-première depuis plus de dix ans et, encore cette année, cette chance m'a été proposée. J'ai donc pu mettre à l'essai les Star Fox, Mario & Luigi, Yoshi et Mario qui paraîtront au cours des prochains mois afin de vous dire s'ils en valent la peine. Prêts? Allons-y pour ce survol!

À LIRE AUSSI: Les légendes du jeu vidéo: Hommage à Satoru Iwata

 

Wii U

Yoshi's Woolly World

C'est probablement le jeu de Nintendo que j'attends le plus pour 2015. Certains lui reprochent déjà d'être trop facile et c'est effectivement le cas. Vous ne devez pas vous attendre à ce que Yoshi's Woolly World défie l'amateur de jeux de plates-formes en vous. Le jeu est non seulement facile à la base, mais pardonne aussi beaucoup avec des points de vie élevés et un Yoshi qui peut planer plus longtemps que jamais. Qui plus est, on ne réinvente rien en matière de jeux de plates-formes.

Mais vous savez-vous ? Ce n'est grave puisque Yoshi's Woolly World est un jeu extrêmement accrocheur et amusant. À défaut d'être corsé, c'est un jeu facile à prendre en mains et grâce auquel on ressent une grande dose de plaisir très rapidement. De plus, le jeu est gorgé d'éléments à récolter, de cristaux semblables à ceux de Kirby Epic Yarn à une flopée d'étampes. Et cela, c'est sans compter une magnifique ambiance visuelle supportée par de superbes effets d'ombres et de lumières ainsi qu'une matérialisation très réaliste de personnages et décors en laine.

Non, Yoshi's Woolly World ne réinventera pas le jeu de plates-formes, mais il s'enligne pour être un jeu de plates-formes aussi simple qu'accrocheur. En bout de ligne, c'est ce que j'attendais de ce jeu et c'est ce qui fait en sorte qu'il est toujours sur mon radar pour cet automne !

 

Super Mario Maker

Voilà le jeu ayant généré le plus de réactions auprès de mes collègues journalistes. Nous avons pu essayer les quatre niveaux présentés en juin dans le cadre des Nintendo World Championships et bon Dieu qu'ils sont difficiles ! À sa sortie, Nintendo promet de livrer 200 niveaux avec les ambiances visuelles de Super Mario Bros., Super Mario Bros. 3, Super Mario World et New Super Mario Bros.

Je suis convaincu que Super Mario Maker sera un grand succès tout simplement parce qu'on y propose ce qui a toujours fait le succès de la franchise Mario. On oublie le flafla autour des niveaux en offrant la possibilité de jouer dans ces derniers. Qui plus est, on ouvre le coffre à outils des développeurs en vous permettant de créer extrêmement facilement vos propres niveaux avec les objets, obstacles et ennemis de l'histoire de Mario vous convenant. À voir ce qui est déjà proposé, les niveaux de la communauté risquent d'être aussi démentiels que sadiques !

Nous avons eu beaucoup de plaisir avec Super Mario Maker et cette combinaison de jeu et de programme de création risque d'illustrer que dans le fond, l'important dans un jeu vidéo est le plaisir de jouer sans tous les à côtés superficiels !

 

Star Fox Zero

J'avais beaucoup de craintes envers Star Fox Zero depuis qu'il a été dévoilé. Mon essai a-t-il permis de toutes les effacer ? Pas vraiment.

La bonne nouvelle concernant Star Fox Zero est qu'on retrouve le même sentiment que dans Star Fox 64. On remet de l'avant les niveaux sur rails où il faut détruire tout ce qui bouge avec, à l'occasion, des niveaux aux mouvements libres. C'est donc un retour aux sources pour la franchise de Nintendo, ce qui n'est pas une mauvaise chose. D'ailleurs, le niveau de Corneria vous fera énormément penser à celui du même nom de la version Nintendo 64 puisqu'on y retrouve la même structure de niveau.

C'est du côté des contrôles que je me pose plus de questions. Nintendo a promis que plusieurs configurations seront proposées, mais je peux vous dire que celle utilisant le GamePad comme vue du cockpit ainsi que le gyroscope prend du temps à être maîtrisée. En outre, il faut s'adapter au fait de voir l'extérieur du vaisseau sur l'écran et l'intérieur sur le GamePad. La visée avec le gyroscope est quant à elle problématique puisque très sensible de sorte que le curseur peut rapidement passer d'un bout à l'autre de l'écran.

Je devrai davantage jouer à Star Fox Zero pour m'en faire une bonne idée, mais ce que j'ai essayé me laisse encore avec des questionnements. Au moins, je me dis que l'essence de la franchise Star Fox a été conservée en étant, en prime, englobée dans une belle ambiance visuelle !

 

Mario Tennis: Ultra Smash

Je ne m'étendrai pas très longtemps sur Mario Tennis: Ultra Smash tout simplement parce qu'il s'agit d'un jeu livrant ce qu'on attend de lui. En gros, le style de jeu demeure très arcade avec des coups lobés ainsi que des frappes très exagérés. Est-ce qu'on ressent le même plaisir que dans le classique Mario Tennis sur Nintendo 64 ? Non, mais ça demeure divertissant.

La grande nouveauté sera l'inclusion de certains objets apparaissant sur le court, dont des champignons qui feront grossir notre personnage. C'est amusant à voir, mais au niveau de l'exécution, je demeure sceptique. Pourquoi ? Parce que de un, le jeu se pose pour donner le temps à l'animation de grossissement du personnage de rouler et que de deux, rendre notre personnage géant peut obstruer notre vue sur la balle. Le fait que l'action se stoppe momentanément et que la vue sur la balle soit amputée sont deux éléments handicapants dans un jeu où la rapidité d'action prime.

Encore une fois, il faudra attendre la parution du jeu cet automne pour s'en faire une meilleure idée.

 

Nintendo 3DS

 

The Legend of Zelda: Tri Force Heroes

Petite confession à vous faire: j'ai adoré The Legend of Zelda: Four Swords. J'ai donc bien hâte de voir ce que nous réserve le jeu coopératif The Legend of Zelda: Tri Force Heroes même si je préfère les bons vieux Zelda en solo.

Du peu que j'ai pu essayer ce jeu, l'impression qu'il m'a laissée fut très positive. Reprenant la magnifique ambiance visuelle de The Legend of Zelda: A Link Between Worlds, Tri Force Heroes proposera des casse-tête bien montés conçus pour plusieurs joueurs. On semble avoir davantage mis de l'avant l'utilisation d'objets avec la possibilité de prendre nos alliés pour qu'ils les utilisent alors qu'ils sont portés à bout de bras. Bien entendu, l'option de lancer les autres Link sera encore présente.

Je n'ai pas pu essayer le futur mode solo, mais il est évident qu'en multijoueur, le jeu a été pensé pour jouer localement. En ligne, sans support audio, ce sera plus difficile de communiquer efficacement avec les autres joueurs. Il y a bien des cases avec des émotions sur l'écran tactile se transformant en paroles dans le jeu, mais ça ne remplacera pas la communication vocale lorsqu'on jouera en ligne.

Bref, un autre Zelda qui s'annonce intéressant et qui est, sans surprise, à surveiller sur la Nintendo 3DS !

 

Chibi-Robo! Zip Lash

Chibi-Robo n'est malheureusement plus la série prometteuse qui a vu le jour sur GameCube. Aujourd'hui, la franchise est devenue secondaire (si ce n'est tertiaire) chez Nintendo avec des jeux mineurs qui, de surcroît, ne brillent pas toujours par leur qualité.

Or, Chibi-Robo! Zip Lash pourrait changer la donne. Jeu de plates-formes 2D à l'horizontal, c'est un titre avec lequel j'ai eu plus de plaisir que je ne l'imaginais. Certes, c'est un style de jeu très classique dans sa forme, mais qui est plaisant. La prise en main est très rapide et on s'amuse à fouetter les obstacles se dressant sur le chemin de Chibi à l'aide de sa rallonge électrique. Seul bémol: les environnements m'ont semblé vides, surtout en terme d'ennemis.

Jetez quand même un oeil sur ce jeu l'automne prochain sur la eShop, il pourrait surprendre !

 

Mario & Luigi: Paper Jam

J'affectionne beaucoup la série Mario & Luigi, qui est un bon compromis en attendant l'éternel (et peu probable) Super Mario RPG 2. Mario & Luigi: Paper Jam a encore plus piqué ma curiosité puisqu'on y mélange les univers de Mario & Luigi et de Paper Mario. Le mixte donne un résultat assez intrigant merci.

Bien sûr, je n'ai essayé qu'une version démo dans lequel il y avait des combats et missions pré-programmés. Or, même s'il faut un certain temps pour s'habituer aux mécaniques, mon essai m'a laissé une bonne impression. On contrôle Mario, Luigi et Paper Mario avec un bouton assigné à chacun et les techniques qu'ils peuvent réaliser tant à l'extérieur qu'à l'intérieur des affronts sont uniques.

Or, c'est surtout l'univers de Paper Mario qui accroche et qui peut nous déstabiliser. En outre, il faut s'habituer aux réactions provoquées par le fait de frapper des bouts de feuilles. Cependant, cela peut donner droit à des résultats assez comiques à l'écran, incluant le fripement ou le brûlement du papier représentant les ennemis lorsqu'on frappe ceux-ci.

Mon essai de Mario & Luigi: Paper Jam fut trop court et c'est cette impression qui me donne encore plus envie d'y jouer lorsqu'il sera lancé ! À noter que contrairement aux autres titres de cette chronique, il ne sera disponible qu'en 2016.

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

Mario bientôt réellement intelligent ?

Source(s) image(s):
Play Nintendo

Commentaires