BORNES ÉLECTRIQUES

Pour le plus grand malheur pour les habitants de l’époque, mais pour le plus grand bonheur des archéologues et plongeurs d’aujourd’hui, des cités ou endroits habités se sont retrouvés au fond des mers. Témoins important de l’histoire de l’humanité, voici donc une compilation de neuf sites connus ou bien d’intérêt historique à connaître.

À LIRE AUSSI : 10 bases militaires abandonnées du Québec, que vous connaissez peut-être sans le savoir

1. Lion City (Chine)

Cette ville chinoise qui a déjà compté près de 300 000 habitants, repose maintenant au fond du lac artificiel Qiandao à 26 mètres de profondeur. Elle fut redécouverte en 2001. Ses ruines sont parfaitement conservées.

2. Héracléion (Égypte)

Une autre cité engloutie à ne pas manquer, la cité de Héracléion située près de la ville actuelle d’Aboukir, en Égypte. Elle disparaît graduellement dès le VIIIe siècle avant J.-C. en raison de l’avancée de la mer. De magnifiques monuments et statues s’y trouvent.

3. Le Temple de Quechula ou de Santiago (Mexique)

Cette magnifique église datant du XVIe siècle, au temps de la colonisation espagnole, resurgit à l’occasion du fond du lac où elle repose dès que celui-ci s’assèche. Tout-à-fait spectaculaire et splendide!

4. Le fort Lévis (Chimney Island, New York)

Alors que les troupes françaises, sous les ordres de Lévis, retraitaient vers Montréal en 1759, Lévis décida de construire sur l’Île Royale dans le fleuve St-Laurent, un fort qui retiendrait l’avancée de la flotte britannique qui arrivait des Grands Lacs. Ce vestige de notre histoire n’est malheureusement plus accessible aujourd’hui depuis la construction de la Voie maritime du St-Laurent et d’un barrage dans les années 50. Tristement dommage!

5. Village de Long Sault (Ontario)

Toujours chez-nous et aussi pour les mêmes raisons que pour le fort Lévis, bien des villages ontariens furent abandonnés, rasés ou relocalisés sur les rive du Fleuve St-Laurent. Le village de Long Sault en est un et les fondations des maisons et les rues sont toujours visibles pour les plongeurs. Bien des gens expropriés alors en sont toujours perturbés.

6. Pavlopetri (Grèce)

Plus vieille villes engloutie de la Grèce, les origines de Pavlopetri remontraient à l’Âge du bronze. On y retrouve les emplacements des bâtiments et des rues de l’époque. Ce site fait parti du patrimoine mondial de l’UNESCO.

7. Yonaguni-jima (Japon)

Sans doute l’une des plus surprenante découverte par l’âge des vestiges, le site sous-marin de Yonaguni-jima, découvert en 1985, serait âgé selon certains entre 5000 et 10 000 ans! Rien de moins! On y retrouve une structure ressemblant à une ziggourat. Quelle civilisation aurait bien pu en faire la construction?

8. Atlit-Yam (Israël)

De façon plus certaine que pour le Yonaguni-jima, le site israélien de Atlit-Yam serait le site le plus ancien découvert à ce jour, lui qui remontrait autour de 6900 ans. Outre les vestiges sous-marins, des restes humains ont été trouvés renfermant encore de l’ADN de l’homme de la Préhistoire!

9. Port Royal (Jamaïque)

Non, il ne s’agit pas de Port Royal en Acadie, mais bien d’une ville portuaire, ancienne capitale de la Jamaïque et véritable repère de pirates jusqu’à sa disparition suite au tremblement de terre de 1692. La ville s’est enfoncée sous la mer après le passage d’un tsunami pour ne plus jamais réapparaître. Ses ruines sont remarquables.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

L’Halloween : une fête celte!

Liens :

www.meteomedia.com

www.topito.com

www.msn.com

Source(s) image(s):
Lion City
Héracléion
Pavlopetri
Yonaguni-jima
Atlit-Yam
Long Sault
Port Royal
Fort Lévis
Temple Santiago

Commentaires