BORNES ÉLECTRIQUES

Êtes-vous préoccupé par votre ventre? Peut-être le devriez-vous si vous ne l’êtes pas. Parfois il ne pas nécessaire d’avoir un surpoids important pour que celui-ci soit néfaste pour la santé, il suffit que celui-ci soit concentré à un endroit en particulier. D’ailleurs à ce sujet, saviez-vous que…

À LIRE AUSSI : Ces choses qui irritent votre foie

Votre tour de taille peut servir d’indicateur de votre santé à long terme. Si vous avez un tour de taille de plus de 40 pouces, vous avez plus de chances de développer des maladies liées à l'obésité telles que le diabète de type 2, l’hypercholestérolémie et l’hypertension artérielle.

Les pouces que vous affichez autour de votre taille sont plus importants que partout ailleurs sur votre corps car la graisse abdominale située près des organes vitaux représente principalement du gras « viscéral ». Celui-ci enroule les organes internes et est par conséquent plus dangereux pour la santé que le gras sous-cutané que vous pouvez traîner ailleurs sur votre corps. On associe beaucoup le gras viscéral à un plus haut risque de diabète de type 2, d’hypercholestérolémie, d’hypertension et de maladies cardiaques. J’ai dédié un article spécifiquement sur ce sujet intitulé Ce qu’il faut savoir sur la graisse abdominale.

Vous pouvez spécifiquement diminuer votre tour de taille avec des exercices d’abdominaux mais attention ce n’est pas parce que vous dimnuez tonifiez vos abdominaux que vous perdrez nécessairement du gras viscéral et que vous améliorerez votre état de santé. Faire travailler les muscles de votre paroi abdominale améliorera par contre votre posture ainsi que la mobilité du ventre. Il ne faut pas oublier que le tour de taille peut aussi être influencé par une mauvaise mécanique des organes internes. Le massage thérapeutique du ventre peut parfois avoir plus d'effet sur la diminution de ce derneir que l'entraînement. Si vous faites des exercices abdominaux, assurez-vous de les exécuter lentement et de miser sur la qualité du mouvement plutôt que la quantité de répétitions.

Votre tour de taille peut aussi être conséquent à une condition inflammatoire. Certaines personnes ont un tour de taille important sans sembler présenter une quantité significative de gras au niveau du ventre. Si vous éprouvez des troubles intestinaux, souffrez d’un côlon irritable, avez remarqué que vous étiez sensibles à certains aliments (intolérances ou allergies) ou présentez d'autres symptômes liés au stress accumulé (qui élève les taux de cortisol), il es fort à parier que l'inflammation soit plus au coeur du problème. Il faut alors regarder au-delà de la dépense énergétique et se concentrer sur une approche anti-inflammatoire. Vous trouverez des éléments relatifs à cet aspect dans mon article sur Les troubles digestifs.

Vous ne devriez pas chercher à perdre plus de 2 livres par semaine lors d’une perte de poids importante. Votre corps voit les changements brusques comme des perturbations de son état actuel et aura tendance à contrer vos efforts. C’est ce qui fait que plusieurs personnes font l’expérience de l’effet « yo-yo » et reprennent même souvent plus de poids lorsqu’ils ont été trop drastiques dans leur approche.  Si vous avez beaucoup de poids à perdre prenez votre temps et fixez-vous des objectifs progressifs qui seront plus susceptibles de mener à des résultats permanents.

Pour brûler 1 livre de graisse il faut brûler 3500 calories, ce qui est beaucoup! L'exercice est une façon d’augmenter la dépense énergétique mais le mieux est d’aussi miser sur le contrôle de l’alimentation et des habitudes de vie pour créer un déficit calorique journalier. Vous pouvez trouver quelques conseils simples et pratiques dans mon article intitulé Se débarrasser de sa bedaine.

Vous ne pouvez pas jeter le blâme uniquement sur vos gènes pour vos kilos en trop au niveau du ventre. Vos habitudes quotidiennes auront beaucoup plus leur mot à dire sur votre condition à mesure que vous avancerez dans votre vie et celles-ci moduleront d’ailleurs votre propre génétique avec le temps. Peut-être que vos gênes vous empêcheront d’être aussi mince que certaines personnes plus « avantagées » mais vos choix de vie auront toujours des conséquences directes sur votre corps. 

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Ces choses qui peuvent vous faire perdre du poids

 

 

Source(s) image(s):
Fat man trying to measure waist circumference

Commentaires