+

15 sites olympiques abandonnés (et presque épeurants!)

usr_img/2016-08/aout/semaine2/olympiques.jpg
10/08/2016, par Rédaction Affaires de Gars, dans Sports - Autres

À chaque nouvelle édition des jeux olympiques, plusieurs personnes déplorent (avec raisons) l’investissement massif de capitaux dans des régions parfois très pauvres. Cet essor économique temporaire laisse souvent place à des décors plutôt inusités. La plupart du temps, il ne faut que quelques mois suite à ces jeux pour que les installations soient complètement abandonnées à cause du manque de ressources et d’argent pour l’entretien. Le plus choquant dans tout cela, c’est qu’on exproprie souvent les personnes les plus pauvres au profit de bâtisse neuve qui seront vide par la suite. Parfois, l’homme peut réellement manquer de sensibilité.

À LIRE AUSSI : 5 statistiques SURPRENANTES sur le sexe des Canadiens

 

Saut en ski, jeux d’hiver de Sarajevo (1984)

 

Poteaux pour les drapeaux, jeux d’été d’Athènes (2004)

 

Village Olympique, jeux d’été de Berlin (1936)

 

Extérieur du stade, jeux d’été d’Athènes (2004)

 

Installations de Canoë et Kayak, jeux d’été d’Athènes (2004)

 

Piscine principale, jeux d’été d’Athènes (2004)

 

Installations de Canoë et Kayak,jeux d’été d’Athènes (2004)

 

Volleyball de plage, jeux d’été de Beijing (2008)

 

Saut en ski, jeux d’hiver de Grenoble (1968)

 

Complexe principal, jeux d’hiver de Sarajevo (1984)

 

Piscine de compétition, jeux d’été d’Athènes (2004)

 

Piscine principale, jeux d’été de Berlin (1936)

 

Piste de bobsleigh, jeux d’hiver de Sarajevo (1984)

 

Piste de bobsleigh, jeux d’hiver de Sarajevo (1984)

 

Saut en skit, jeux d’hiver d’Italie (1956)

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Les 12 athlètes les plus sexy de Rio

Source(s) image(s):
Gallerie Photo

À propos de l'auteur

Rédaction Affaires de Gars
Rédaction Affaires de Gars Affaires de gars est engagé à alimenter ce qui fait d'un gars un gars, à mettre de l'avant le style de vie masculin dans tout ce qu'il comporte, à appuyer les gars dans ce qu'ils sont, sans compromis et sans tenir compte de la couleur de leur peau, de leur religion ou de leur orientation sexuelle.