BORNES ÉLECTRIQUES

Le rein est un organe vital qui a de multiples fonctions dont la régulation des hormones, de la pression sanguine et l'élimination des toxines… et ce n’est pas parce que nous en avons deux, du moins pour la plupart, qu’il faut pour autant les négliger. Plusieurs choses, dont certaines vous surprendront peut-être, peuvent affecter la santé de vos reins à long terme…

À LIRE AUSSI : Le foie cet organe source

La suralimentation

Dans mon dernier article intitulé Ce que satisfaire votre appétit mental peut faire à votre santé, je mettais en évidence les effets sur la santé de la suralimentation. Chez une personne dont les fonctions rénales sont limitées (génétiquement) ou affectées (suite à des abus) manger des quantités importantes de nourriture, dont les protéines, peut surcharger les reins et conduire à diverses complications. Méfiez-vous des stratégies alimentaires extrêmes comme on voit souvent chez ceux qui veulent changer leur apparence rapidement et n’allez pas croire que c’est en suivant le régime de vos vedettes que vous améliorerez votre cas! Et si vous êtes du genre à penser que ce n’est qu’en se bourrant de protéines qu’on prend de la masse musculaire, je vous suggère fortement la lecture de mon article Reality Check sur le fait de se mettre en shape.

Les stéroïdes anabolisants

Parlant de se « mettre en shape » et de masse musculaire, on entend peu parler des effets secondaires des anabolisants car les plus graves d’entre eux ne se déclarent pas dans les premières années de consommation, ils se font sentir beaucoup plus tard une fois que l’accumulation et le temps ont fait leur œuvre. Et si je prends la peine d’en parler ici c’est que, comme je l’ai décrit dans mon article intitulé Les anabolisants un problème plus inquiétant qu’on le pense, l’utilisation de drogues qui autrefois étaient réservée aux culturistes qui faisaient de la compétition est aujourd’hui devenue un véritable fléau dans les centres de conditionnement et particulièrement auprès des jeunes. Les reins filtrent le sang et tout ce qui emprunte cette voie y passe! Les drogues n’y échappent évidemment pas peuvent ainsi laisser des cicatrices qui conduiront à des symptômes comme la rétention d’eau, des protéines dans le sang, l’hypercholestérolémie, l'hypertension artérielle et évidemment toutes les maladies rénales. Pensez-y bien avant de consommer pour simplement « devenir gros »…

Le sel

C’est maintenant bien connu que la surconsommation de sel peut augmenter la pression artérielle et accélérer les dommages aux reins. Ces dommages peuvent évidemment conduire à des calculs rénaux en plus de causer des nausées, des douleurs sévères et bien sûr des troubles urinaires. Le sel est toutefois important pour la santé, du moins lorsqu’il est de qualité et qu’il est consommé en quantité modérée. Ce que suggère à mes clients c’est tout simplement de se nourrir d’aliments aussi près de leur aspect naturel que possible et d’ajouter du sel riche en oligoéléments dans leurs repas, comme le sel de mer non traité. Plusieurs variantes épicées sont d’ailleurs maintenant disponibles dans les épiceries.

Le tabac

Le tabagisme ne fait pas qu’augmenter les risques d’hypertension artérielle, de maladies cardiovasculaires ou pulmonaires,  c’est aussi devenu l’une des principales causes de maladies rénales et il peut même interférer avec les médicaments utilisés pour justement les traiter! En ralentissant le flux sanguin vers les reins, le tabac cause ainsi encore plus de problèmes chez les personnes qui ont déjà une condition rénale connue. En réalité, je ne comprends même pas pourquoi il y a encore des gens qui « commencent » à fumer avec tout ce que le corps médical averti le public depuis 1954 (et oui plus d e60 ans déjà!) que c’est dommageable pour la santé… si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous recommande la lecture de mon article Pour un être qui se dit intelligent l’humain n’apprend pas très vite qui est à mes yeux l’un des plus beaux articles que j’ai écrit pour ADG.

L'alcool

Les québécois aiment boire et se donner conscience tranquille en se disant qu’ils « limitent » à tant de verres par jour, par semaine ou même pas mois leur consommation d’alcool. Lorsque j’ai travaillé sur le document traitant de l’alcool et de l’activité physique pour Éducalcool (que vous pouvez télécharger gratuitement en cliquant ici), je voulais saisir l’occasion de faire comprendre aux gens qu’essayer d’avoir une bonne conscience ne diminue pour autant les effets néfastes de ce poison sur le métabolisme. Peu importe sa quantité, l’éthanol reste un poison que vos organes filtres doivent éliminer… et n’oubliez jamais que, même au compte-goutte, l’eau peut percer la pierre avec le temps!

Les boissons gazeuses

Si vous buvez du soda régulièrement, vous êtes plus susceptibles de développer une maladie rénale plus tard dans votre vie. Et malheureusement ce n’est pas parce que votre boisson gazeuse porte l’étiquette « diète » qu’elle fait moins de dommages à votre corps. Une bonne alternative est d’opter pour de l’eau gazéifiée (San Pellegrino, Eska, etc).

La déshydratation

Vos reins ont besoin d'eau pour fonctionner correctement. Ne pas boire suffisamment sur une base régulière peut causer des dommages aux reins à long terme. Vous savez que vous êtes bien hydraté lorsque votre urine est claire ou que vous ne ressentez pas la soif. Vous ne pouvez même pas compter votre café dans votre apport journalier en eau car le café est un diurétique, donc au contraire vous devriez même boire encore plus si vous êtes un amateur de café! Prenez l’habitude de traîner une bouteille d’eau avec vous

Les médicaments contre la douleur

La prise régulière de médicaments sans ordonnance contre la douleur (acétaminophène, aspirine, ibuprofène) rend aussi la vie difficile aux reins. N’en abusez pas intuitivement, parlez-en à votre médecin dans les cas de douleur chronique et regardez pour d’autres options au besoin. Si c’est votre cas je vous suggère la lecture de mes articles Gérer et vivre avec la douleur chronique et Aux grands maux les grands moyens.

L’activité physique intense

Le surentraînement et l’épuisement ont aussi des effets sur les fonctions rénales. Lorsque les gens pratiquent une activité physique de manière soutenue, ils ont tendance à se déshydrater et à puiser dans leurs réserves. Sachez vous entraîner intelligemment et hydratez-vous suffisamment pendant vos entraînements. Plus votre entraînement ou vos activités sont intenses et plus vous devriez faire appel aux services d’un professionnel, comme le kinésiologue. Méfiez-vous des températures ou environnements chauds, humides ou mal aérés et consultez votre médecin si vous éprouvez des douleurs musculaires ou urinaires particulièrement aigues ou chroniques.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci:

Ce que vos gènes peuvent dire sur vous

 

Source(s) image(s):
Menschliche Nieren

Commentaires