Dans les prochaines semaines, vous mangerez probablement de la dinde. Chez nous, c’est l’un des repas typiques du temps des fêtes. D’ailleurs, nous sommes beaucoup à farcir notre dinde de toutes sortes de choses. Pour beaucoup, c’est la meilleure partie! Mais saviez-vous que ce geste peut être potentiellement dangereux pour votre santé?

À LIRE AUSSI : Quatre gadgets qui vous aideront à organiser un souper mémorable

Peut-être que vous ne le saviez pas, mais selon la Food and Drug Administration, une dinde doit avoir une température minimale de 165°F pour être propre à la consommation. En bas de cela, elle risque d’avoir encore des bactéries qui vous rendront malade.

Évidemment, la meilleure façon de savoir si une dinde est cuite à point, c’est d’y insérer un thermomètre.

Cependant, lorsque vous mettez de la farce, ça change un peu la donne. Les bactéries qui se situent dans la cavité de la dinde se mélangent avec la farce. Bien sûr, vous les éliminez si vous cuisez cette partie à 165°F.

Mais le problème, c’est que la cavité prend plus de temps à cuire que les autres parties de la dinde. Et, souvent, en mettant son thermomètre, on ne réalise pas que l’intérieur n’est pas cuit.

Bien sûr, vous pouvez faire cuire votre dinde plus longtemps, mais vous risquez alors d’avoir une dinde tellement sèche, qu’elle s’effritera comme des croustilles. Pas cool du tout…

En même temps, ça doit faire des dizaines d’années que nos grand-mères font ça et personne n’a été malade… En fait, c’est ce que l’on croit. Juste aux États-Unis, annuellement on rapporte 48 millions de cas de maladies alimentaires. Ça représente un Américain sur six. C’est énorme!

Morale de l’histoire : vous pouvez continuer de farcir votre dinde, mais vous risquez de passer le temps des fêtes à vomir vos tripes.

 

Source : Men’s Health.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

Hygiène : 11 choses que vous ne saviez pas

Commentaires