+

Les Mages : spectacle à compter du 16 décembre à la basilique Notre-Dame de Montréal

usr_img/2016-12/2335876028/eglise_1200x600.jpg
08/12/2016, par Sylvio Proteau, dans Vivre - Autres

En 2010, je décide de faire un séjour à l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac, l’année du lancement du site Affairesdegars.com. J’ai vraiment développé en silence deux amitiés avec deux gars pas ordinaires, c’est-à-dire le père Dom Dominique Minier et R. B. Breton PARISI, mieux connu sous le nom de Bobby. Des relations qui m’amènent à vous introduire dans le monde mythique du chant grégorien et du coup de foudre que j’ai eu pour cet univers. Voici donc Les Mages, du rêve à la réalité.

C’est en 1976 que Bobby découvre l’abbaye. Alors qu’il est étudiant en théâtre au collège Lionel-Groulx avec son ami Normand Brathwaite, un professeur leur conseille de trouver quelque part où aller se « ressourcer » et « se calmer » en espérant que cela les aide à terminer leurs études! Aux dires de Bobby : « Mon séjour à l’abbaye fut bien trop court pour m’apporter pleinement la paix intérieure que je recherchais, mais les entretiens que j’ai eus avec Dom Vidal (père responsable à l’époque) avaient éveillé ma curiosité et suscité mon intérêt. En 2010, 35 ans plus tard, je retourne donc à Saint-Benoît-du-Lac et c’est là que tout a commencé. »

Depuis la fin 2010, les séjours de Bobby à l’abbaye et ses rencontres avec Dom Minier se sont multipliés. « Nos entretiens m’allument et me nourrissent. Dom Minier m’écoute, réfléchit et rit. Oui, les moines, ça rit aussi! » Ses entretiens avec les moines se suivent, leurs conversations portent de plus en plus souvent sur des projets mutuels à réaliser. Il fait donc la découverte de l’œuvre Les Mages de Dom Dominique Minier, Daniel Bolduc et Bruno Fortin. 

« Ce fut le coup de foudre. » Il est alors devenu un « facilitateur artistique » pour que l’œuvre Les Mages soit produite dans sa nouvelle version, une œuvre magique. 

Les Mages ont vu le jour avec Bruno Pelletier, Guy Nadon et Corneliu Montano, en plus de la participation de 65 musiciens et 120 choristes, l’orchestre symphonique et le chœur de l’école Joseph-François-Perrault, sous la direction d’Éric Levasseur. 

Ce conte symphonique sera donc présenté du 16 au 22 décembre à la basilique Notre-Dame de Montréal. Je vous invite à découvrir cette œuvre grandiose qui vous plaira si vous avez des affinités avec ce type de production et de chant.

De mon côté, depuis mon premier séjour à l’abbaye, je me suis procuré plusieurs disques de chant qui m’apaisent et me font vivre des moments de méditation uniques. Vous savez, l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac est vraiment une Affaire de gars et c’est un privilège d’y séjourner.

Pour découvrir Dom Dominique Minier, voici mon entrevue réalisée en 2012

Pour en connaître davantage sur la production Les Mages, voici le site Web : http://www.lesmages.ca

Merci à l’abbé Dom André Laberge, Dom Dominique Minier et Dom Jacques Côté, moines bénédictins de l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac.

 

Bon spectacle à tous et Joyeux Temps des Fêtes!

 

 

Source(s) image(s):
Les mages

À propos de l'auteur

Sylvio Proteau
Sylvio Proteau

J’ai été élevé sur une piste de stock-car jusqu’à l’âge de 12 ans. Inutile de dire que le son d’un moteur qui carbure à pleine puissance me donne encore aujourd’hui des frissons! Et c’est tout naturellement que j’ai obtenu un diplôme en mécanique automobile. Mais étant donné que je n’aime pas me salir les mains… Je me suis donc orienté vers les communications graphiques qui me passionnaient d'avantage et j’y ai travaillé plus de 25 ans. J’aime les défis et le dépassement. Et j’ai toujours refusé de me conformer. Si ce n’est pas logique, je ne peux y adhérer. Cela doit être cohérent et respectueux. De plus, on me reconnaît pour mon sens du dépassement. Toujours aller plus loin, voilà ce que j’applique avec passion. Dans ma carrière, j’ai touché à plusieurs projets qui ne semblaient pas réalisables. Mais souvent j’ai réussi à les concrétiser. J’ai également connu plusieurs échecs, comme tout être humain. Et j’en ai tiré de bonnes leçons. Aujourd’hui, je sais qu’une leçon, ça fait mal, mais que c’est également payant si on en comprend tout le sens. Nous avons le choix dans la vie d’être l’un des meilleurs ou de rester dans la médiocrité. J’ai choisi d'être le meilleur dans ce que je fais et croyez-moi, c’est passionnant. Et je suis fier d’être un gars avec mes qualités et mes défauts. Pour moi, être un gars, c’est vraiment cool! Ce qui me passionne aujourd’hui ce sont les affaires, le développement des affaires et encore et toujours le dépassement. Je connais mes forces et je les partage avec ceux qui m’entourent : je suis un rassembleur et un motivateur. Comme je le répète souvent : c’est la moyenne au bâton qui fait de nous ce que nous sommes. Je travaille donc à toujours améliorer ma moyenne.