« Earth 2 » est l’une des séries les plus ambitieuses de DC Comics des dernières années. Elle se déroule sur Terre 2, un monde parallèle au nôtre. En jouant avec les univers, les scénaristes Margueritte Bennett, Daniel H. Wilson et Mike Johnson peuvent faire à peu près n’importe quoi : tuer les super-héros les plus aimés et connus du grand public, détruire des villes entières, mettre en scène des méchants trop puissants, etc.

La fin d’un monde – 2e partie vient conclure une bataille titanesque amorcée dans le 4e opus. Pour rappel, Darkseid et son armée de paradémons ont décidé d’engloutir Terre 2. Malheureusement, Superman, Batman et Wonder Woman ne sont plus là pour protéger les faibles et les innocents. Le saint trio est mort dans un précédent affrontement.

Cette planète doit se « contenter » de nouveaux visages comme Supergirl, le père de Batman ou encore le jeune Flash. Ils ont peu d’expérience, mais ont la même détermination que les autres super-héros.

À l’instar du précédent épisode, les scènes d’action à grand déploiement s’enchainent à une cadence soutenue. Les moments pour reprendre son souffle sont peu nombreux.  

Toutefois, et on l’avait ressenti dans la première partie de La fin d’un monde, on sent que la bataille est perdue d’avance. C’est comme si les protagonistes étaient dépassés par le nombre et la force de leurs adversaires. Même le combat final laisse un goût amer dans la bouche.

Malgré cela, ce cinquième tome de Earth 2 est l’un de mes comics préférés des derniers mois. Justement, en mettant en scène des super-héros plus faibles que les vilains, on offre aux lecteurs une nouvelle perspective. On les sort vraiment de leur zone de confort. Ici, ce n'est pas forcément les bons qui gagnent.

Sans surprise, visuellement, cet épisode prend des allures de fresque épique. Même s’il y a quelques différences dans les styles lorsqu’on change de chapitre (plusieurs dessinateurs ont travaillé sur cet album), le dessin demeure plutôt homogène.

Colorées et en même temps très sombres, les illustrations sentent la peur et la mort. Elles nous donnent souvent la chair de poule. L’époustouflante couverture résume d'ailleurs très bien l’atmosphère qui se dégage des planches de ce comics.

Darkseid (à mon avis, l’un des plus redoutables vilains à ce jour) et ses plus proches collaborateurs sont les personnages les plus réussis de cet opus, mais aussi de l’ensemble de la série. Enfin des méchants qui font vraiment peur!

Verdict

La bataille pour Earth 2 est maintenant terminée. Il y a eu beaucoup de morts et de destruction, mais nos héros n’ont pas dit leur dernier mot. Il reste un sixième et ultime tome déjà paru. Espérons qu’il soit aussi majestueux que La fin d’un monde – 2e partie. En tout cas, j’ai hâte de le lire!

 

Earth 2, tome 5 : La fin d’un monde – 2e partie

Collectif

376 pages

Urban Comics

 

Cote : 4 étoiles sur 5

Source(s) image(s):
Prologue

Commentaires