BORNES ÉLECTRIQUES

L'équipe d'Eiji Aonuma ne s'est pas donnée un petit mandat. Remodeler la franchise The Legend of Zelda en changeant complètement la façon d'y jouer, c’est un pari aussi audacieux que risqué pour une série qui a marqué l'histoire du jeu vidéo. C'est pourtant le défi que des centaines de personnes ont relevé chez Nintendo avec The Legend of Zelda: Breath of the Wild, qui sera sans aucun doute parmi les meilleurs jeux de l'année 2017 !

À LIRE AUSSI: AVANT-PREMIÈRE: NOUS AVONS ESSAYÉ LA NINTENDO SWITCH !

 

Disponible sur: Wii U, Nintendo Switch

 

Réveille-toi, Link !

Je ne veux pas trop vous en dévoiler sur The Legend of Zelda: Breath of the Wild parce que je veux que vous ayez le plaisir de le découvrir en y jouant, spécialement au niveau du scénario. Tout ce que je vous dirai est que vous prenez le contrôle d'un Link qui se réveille dans une mystère chambre suite à un long sommeil de cent ans. Ayant en sa possession une étrange tablette Sheikah, Link sort de sa caverne afin de découvrir un monde en ruines, gracieuseté d'un démon des temps anciens que l'on connaît sous le nom de Calamité Ganon.

Je vais m'arrêter ici au sujet du scénario. Sachez simplement que ce dernier se laisse tranquillement découvrir à travers les dizaines d'heures de l'aventure. Suite à un départ plutôt lent, l'histoire d'Hyrule et de ce qui s'est passé depuis une centaine d'années prend graduellement forme et vous fera découvrir de nouveaux ainsi que d'anciens personnages de la franchise. Par ailleurs, si certains jeux de la série offraient une histoire plutôt légère, Breath of the Wild met de l'avant une histoire aux moments forts et sombres qui instaurent par le fait même un magnifique chapitre de la franchise Zelda !

 

Un immense jeu déboussolant

Dès vos premiers instants dans Breath of the Wild, vous serez déboussolé et je ne parle pas de la présence de voix réelles ni de la possibilité de sauter, deux grandes premières dans l'histoire de la franchise. Si des jeux comme Ocarina of Time, Majora's Mask, Twilight Princess ou Wind Waker offraient de grands mondes à explorer, ils n'étaient rien en comparaison à Breath of the Wild. Chez Nintendo, on a cherché à moderniser la franchise en l'adaptant aux jeux à monde ouvert des dernières années.

Ainsi, Breath of the Wild vous déconcertera par l'absence de ligne directrice. Vous trouvez que les jeux Nintendo nous prennent un peu trop par la main ? Vous serez agréablement surpris avec Breath of the Wild, et ce dès les premiers instants. Dès que vous sortirez de la caverne, la caméra vous affichera un immense panorama du monde à découvrir. Puis, à vous de vous lancer. Certes, vous aurez toujours une ligne directrice (que je vous invite d'ailleurs à suivre), mais vous aurez aussi le choix d'aller où bon vous semblera dans l'immensité du monde créé par Nintendo.

Car oui, l'univers de Breath of the Wild est gigantesque. Non seulement le jeu est-il visuellement délectable avec ses décors faisant penser à des aquarelles, mais il est aussi d'une grosseur renversante. Pour les amateurs de comparatifs, on parle d'un monde 1,5 fois plus gros que celui de Skyrim divisé en une quinzaine de régions ! Non seulement est-ce surprenant, mais ce l'est encore plus lorsqu'on se rend compte qu'il n'y a pas de murs invisibles pour freiner notre progression. Vous voulez grimper cette montagne ? Ou peut-être aller dans cette forêt que vous voyez au loin ? Ou peut-être vous lancer directement à l'assaut de Ganon dès votre réveil (très déconseillé en passant) ? Allez-y, tout ce que vous voyez peut être exploré sans limite, accentuant dès lors l'impression d'être dans une aventure aussi massive que légendaire !

 

Des interactions multiples avec l'environnement

Par ailleurs, le jeu est bien plus interactif que les autres Zelda et devient aussi en ce sens très surprenant. En outre, il faut composer avec les effets météorologiques de sorte que la pluie éteindra le feu et rendra les parois de ce qui peut être escaladé très glissantes. J'ai d'ailleurs fait un saut lorsqu'un orage s'est déclenché et que je fus soudainement électrocuté à mort parce que j'étais équipé d'une épée !

Dans la même veine, vous verrez qu'il y a plus d'une façon d'approcher les ennemis. Ainsi, si vous prenez le temps d'analyser un combat plutôt que de foncer dans le tas, vous verrez qu'il y a souvent moyen de blesser ou de détruire des monstres sans vous impliquer directement dans le combat. Il peut y avoir une roche à faire tomber, un arbre à couper pour que son tronc aille s'écraser sur la tête de vos adversaires, des tonneaux explosifs à faire sauter ou encore des structures plus fragiles à casser avec un arc et des flèches pour éliminer des ennemis facilement sans risque de blessure.

Bref, tout cela pour dire que Breath of the Wild se savoure au fur et à mesure que l'on y progresse et que même après des dizaines d'heures de jeu, il peut encore nous réserver des surprises. Personnellement, je suis convaincu qu'après des dizaines d'heures investies dans le jeu, j'ai raté plusieurs choses et manqué de nombreuses opportunités. J'ai envie de recommencer un jeu ayant déjà avalé plus de 30 heures de ma vie et que je suis très loin d'avoir complété à 100% afin d'exploiter des stratégies et astuces que j'ai apprises à force d'y jouer, me convainquant ainsi de son excellence !

 

Le plaisir de découvrir cette immensité

C'est bien beau un grand univers, mais est-il rempli ? En fait, je ne vous mentirai pas: il y a des passages à vide. Comme dans beaucoup de jeux à monde ouvert, il vous arrivera régulièrement de n'avoir rien d'autre à faire que de marcher, courir ou galoper pour atteindre une destination. Le jeu a beau être magnifique et c'est vrai qu'on s'arrête pour admirer la beauté de l'univers simplement pour le plaisir de le faire, cela n'empêche pas le fait qu'il y a bien des segments du jeu où on ne fait qu'observer ce qui nous entoure.

Néanmoins, le jeu contient un nombre effarant d'activités et de casse-tête à compléter. Attendez-vous à découvrir des surprises et même des combats tout à fait inattendus simplement en explorant. Je me rappelle notamment d'une séquence lors de laquelle je ne faisais que découvrir le monde de Breath of the Wild. Soudainement, j'ai accroché une roche et un mini-boss a émergé du sol ! Il y a aussi quantité de casse-tête que vous découvrirez comme cela, simplement en vous promenant et en regardant autour de vous.

Qui plus est, le jeu est garni de repères de monstres ainsi que de coffres aux trésors. Si vous voyez de la fumée ou bien un rassemblement de monstres, il y a de bonnes chances qu'un coffre ne soit pas loin. Pour y avoir accès, il faudra bien souvent éliminer vos adversaires soit en les affrontant de face, soit en y allant furtivement. Quant aux coffres trouvables au hasard, j'ai perdu leur nombre tant il y en a. Tout cela mis ensemble fait en sorte que malgré des passages à vide, on a un plaisir fou à explorer Hyrule en espérant trouver des trésors ou encore des surprises dans des ruines ou sur le sommet d'une montagne !

 

Quelques donjons ? Oh que non !

Les amateurs de Zelda savent que l'une des forces de la série sont ses donjons. Or, encore là, Nintendo a modifié la recette de la série. Dans Breath of the Wild, vous n'aurez pas quelques donjons principaux, mais plutôt plus d'une centaine de mini-donjons. Dans ces derniers, vous y retrouverez les casse-tête les plus ingénieux du jeu faisant usage des pouvoirs de la tablette Sheikah, plusieurs de ces casse-tête exploitant notamment la physique des objets.

La recette de base de The Legend of Zelda a donc été complètement modifiée et bien honnêtement, tant mieux. Ces mini-donjons sont plus nombreux, plus courts et pratiquement aussi divertissants à compléter que les gros donjons habituels de la série. Certes, on aurait aimé retrouver plus d'ennemis lorsqu'on pénètre dans l'un d'eux, mais pour le reste, on en sort avec une immense satisfaction lorsqu'on les complète, spécialement lorsqu'on réussit à mettre la main sur les coffres y étant disséminés et donnant généralement droit à des objets plus rares que dans la nature !

 

L'équipement, un élément jeu de rôle bien plus poussé

Un autre élément changeant complètement la donne avec Breath of the Wild est l'équipement. Vous vous rappelez qu'habituellement, dans un Zelda, il faut trouver des armes, armures et objets dans les donjons pour garnir l'inventaire de Link ? Pas dans Breath of the Wild.

En fait, dans cette nouvelle épopée, on trouve ce dont Link a besoin dans la nature. Donc, les armes, les vêtements, les boucliers et les objets consommables se trouvent un peu partout. Qui plus est, chaque arme et pièce d'armure a maintenant un chiffre représentant sa force et certaines pièces de vêtements pourront vous offrir des capacités uniques pour Link, dont une meilleure résistance au froid, une vitesse d'escalade plus élevée, etc. Nintendo a donc inclus un élément de jeu de rôle beaucoup plus prononcé qu'au sein des autres Zelda.

D'autre part, elle est finie l'époque où on régénérait la santé de Link avec des coeurs. Dans Breath of the Wild, il faut plutôt trouver des ingrédients dans la nature ou bien en chassant pour soigner notre Link blessé. De plus, ces ingrédients peuvent servir à concocter des recettes rendant leurs propriétés plus prononcées ou bien à donner à Link une meilleure attaque, défense, endurance, etc. Et croyez-moi, l'aspect survie étant plus important que dans tout autre Zelda, le jeu est difficile de sorte que vous n'aurez d'autre choix que de cuisiner des recettes pour avoir avec vous des objets de soin minimalement efficaces !

 

Un jeu parfait ?

Depuis la sortie du jeu, j'ai vu quantité de notes parfaites lui ayant été attribuées au point où Breath of the Wild est en voie d'être le second jeu le mieux noté de toute l'histoire du jeu vidéo. Bien que je ne remette aucunement en question son excellence, certains points m'ont accroché. Alors non, il ne s'agit pas d'un jeu parfait.

Ainsi, si on a voulu rendre l'expérience plus hardcore, elle peut aussi être frustrante. Il arrive qu'on se perde et que le jeu ne nous donne que des indications sommaires. En raison de son immensité, se rappeler du nom de tous les endroits où l'on peut aller est impossible. Certes, il y a une carte présente dans les options, mais il arrive qu'elle ne soit d'aucune utilité lorsqu'un personnage nous donne des indications sur où se rendre pour poursuivre notre aventure. À noter qu'il y a beaucoup d'escalade à faire lors des explorations et que ce n'est pas spécialement palpitant. C'est particulièrement frustrant lorsqu'on est sur le point d'arriver à un sommet et que la jauge d'énergie de Link se vide, le catapultant alors tout en bas !

Autre élément m'ayant fatigué à la longue: les recettes. Non seulement est-ce endormant que de cuisiner, mais en plus, les recettes ne sont pas bien consignées dans les menus. C'est fastidieux de retrouver les éléments constituant une recette et à cela, il faut ajouter l'exercice de voir Link cuisiner. Et on n'a pas le choix de le faire puisque c'est comme cela que Link régénère sa santé ou obtient certains avantages pour faire face aux dangers de son aventure ! Bref, cuisiner est une option endormante qui n'est pas obligée de revenir dans un autre Zelda.

D'autre part, si j'ai adoré la présence d'armes et d'armures aux différentes forces, je n'ai pas pu m'empêcher de trouver que les armes ainsi que les boucliers se cassent trop rapidement. Généralement, en quelques coups, votre arme se brisera, vous forçant à en choisir une autre et pire, Link ne sélectionnera pas automatiquement la prochaine dans son inventaire. Vous devrez manuellement choisir une autre arme ou un autre bouclier, ce qui est dérangeant en plein coeur d'un combat. À noter qu'il n'y a aucun signe d'altération. Le jeu vous avertira simplement que votre arme ou votre bouclier est sur le point de vous exploser en pleine main sans que vous sachiez quand cela surviendra !

Enfin, que ce soit sur Wii U ou sur Switch, Breath of the Wild comporte des ralentissements. Y ayant joué sur la Switch, je peux vous dire que ces ralentissements sont particulièrement visibles lorsqu'on joue sur une télévision. La fluidité a tendance à fortement diminuer lorsqu'il y a trop d'éléments à l'écran et il m'est arrivé de voir l'action se stopper pendant trois à quatre secondes avant de reprendre de façon saccadée. Ces ralentissements surviennent de temps en temps et non régulièrement, mais ils sont présents et on ne peut les ignorer.

 

Devriez-vous y jouer ?

The Legend of Zelda: Breath of the Wild est splendide. C'est un jeu aux grandes ambitions et qui revitalise la franchise Zelda de magnifique façon. J'aurais pu parler encore et encore de ce que le jeu a dans le ventre tant il est massif, mais je vous laisse le soin de découvrir vous-même la multitude de surprises qu'il renferme. Car oui, même si à mon avis il a des défauts, c'est un incontournable sur lequel vous devez mettre la main, quitte à être complètement déboussolé au cours des premières heures si vous suivez la série depuis plus de trente ans !

 

Ce que vous aimerez:

- L'immensité de l'univers

- Le nombre effrayant de surprises à découvrir

- La beauté du monde offert

Ce que vous n'aimerez pas:

- L'escalade, qui n'a rien de bien palpitant

- Cuisiner encore et encore

- Les armes et boucliers se brisant trop vite

 

Note: 9 sur 10

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

TEST DU JEU THE LEGEND OF ZELDA: TWILIGHT PRINCESS HD - UNE REFONTE HAUTEMENT DÉLICIEUSE !

Source(s) image(s):
Kotaku
Nintendo

Commentaires