Vous vous souvenez de l’Homme de six millions de dollars ou de la Femme bionique dans les années 70? Ou plus récemment de Will Smith dans le film « i Robot »? Ce qu’ils avaient en commun, c’est des membres artificiels, des prothèses rendant leur handicap invisible. Nous y sommes presque, mais ce ne fut pas toujours le cas. Disons que nos ancêtres étaient débrouillards.

À LIRE AUSSI : On aurait retrouvé le tombeau de Samuel de Champlain… et son trésor!

Les prothèses et l’histoire…

  1. L’œil artificiel (4800 ans av. J.-C.) :

Cet œil fait de goudron naturel et de graisse animal a été agrémenté de détails le rendant plus naturel. Il aurait été confectionné pour une jeune femme riche de 25 ans environ.

  1. L’orteil égyptien (950 av. J.-C.) :

Conçu également pour une dame de la haute société en Égypte, cet orteil de bois avec harnais de cuir était un must dans une époque et un endroit comme l’Égypte ancienne où les gens marchent en sandales…

  1. Le pont dentaire étrusque (500 av. J.-C.) :

Il faut avoir eu des problèmes de dents dans ce temps-là pour ne pas se plaindre de cet prothèse dentaire. Mais pour l’époque, c’est bien avancé, surtout si ça permet de manger normalement.

  1. Jambe artificielle romaine (300 av. J.-C.) :

Pas le gros luxe, mais fonctionnel. On peut imaginer qu’à l’époque les Romains ont dû lui donner meilleur aspect.

  1. Le bras artificiel de Götz (XVIe siècle) :

Conçu à l’époque où la chevalerie était à son zénith, voici un bras artificiel moitié prothèse, moitié armure. Ça devait donner de l’effet aux dames de la cour…

  1. Le bras outil de la Guerre de Sécession (1865) :

Là, le prothésiste a voulu se faire pratique en créant l’équivalent du couteau-suisse mais en prothèse! Ça ne fait pas très convivial, mais ce devait être mieux que rien. La guerre est trop souvent la cause de ces membres emputés.

  1. L’Acousticon (1900) :

Le premier qui voulut mettre au point un appareil auditif  électrique fut Alexander Graham Bell… et ça donna le téléphone. On voit que l’Acousticon ressemble aussi au téléphone.

  1. La jambe de bois de Pierre Drouot (1914-1918) :

Version plus raffinée que la jambe romaine, cette jambe de bois rappelle les pirates et est indigne de ce qui se faisait déjà à l’époque en ce début de XXe siècle. La simplicité trône ici.

  1. Prothèse faciale (Première Guerre mondiale) :

Lors de la Première Guerre mondiale apparurent parmi les premières tentatives de remplacer les visages des soldats qui s’étaient vus défigurés. Littéralement un masque, ceux-ci étaient tout de même agrémentés de motifs et couleurs qui imitaient le reste du visage.

  1. Bras bionique d’Evan Reynolds (2008) :

Pour se consoler de ces prothèses plutôt inhumaines, voici l’avenir de la prothèse (ici un bras) telle que ce qu’on peut déjà entrevoir. Nous voilà presque rendu au cyborg.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

5 rites funéraires vraiment morbides

Liens :

www.source-r.com

www.buisante.parisdescartes.fr

Source(s) image(s):
oeil artificiel
orteil artificiel
Pont dentaire
Jambe artificielle
bras artificiel
bras outil
jambe de bois de Pierre Drouot
prothèse faciale
Acousticon
bras bionique d'Evan Reynolds

Commentaires