Vous travaillez fort pour votre argent? Vous voulez maximiser le rendement net généré par chaque dollar épargné? Lisez ce qui suit.

À LIRE AUSSI : 3 astuces inédites pour booster votre situation financière

1) Optez pour les fonds négociés en Bourse (FNB)

C’est l’Oracle d’Omaha lui-même — le légendaire Warren Buffett — qui le suggère dans sa plus récente lettre aux actionnaires de Berkshire Hathaway: « Les investisseurs devraient s'en tenir aux fonds indiciels à faible coût », conseille-t-il. Pour se faire, une certaine connaissance du marché est essentielle. Familiarisez-vous avec les fonds négociés en Bourse (FNB).

Ces derniers permettent à l’investisseur de construire un portefeuille diversifié (plusieurs titres, différents secteurs ou une combinaison de stratégies d’investissement) et à moindre coût, vu les frais de gestion raisonnables qui y sont facturés annuellement. Un tel panier de titres — qui se négocie comme des actions — peut reposer sur une stratégie d’investissement passive en reproduisant un indice de référence ou être davantage orienté vers une gestion active. Plusieurs gestionnaires de portefeuille sont d’avis que les ­FNB permettent d’atténuer le poids des émotions dans les décisions de placement. De quoi vous laisser plus de temps pour vous adonner à vos passions… ou à votre bien-aimée! 

2) Découvrez les meilleurs courtiers en ligne au pays

Pour pouvoir investir directement et de façon autonome sur les marchés boursiers, dans des actions ou des FNB, justement, il vous est nécessaire d’ouvrir un compte de courtage. Choisissez-le avec soin! Au chapitre de la tarification, les petites firmes indépendantes remportent la palme et ce, au détriment des grandes institutions bancaires canadiennes. Questrade, QTrade et Credential Direct, à titre d’exemple, proposent respectivement une commission standard de 4,95 $, 8,75 $ et 8,88 $. Une aubaine lorsque vient le moment d’acheter un lot d’actions! Plusieurs courtiers en ligne au pays proposent aussi des transactions sans commission sur certains FNB sélectionnés. À vous d’en profiter!

3) Évitez les certificats de placement garanti (CPG)

En stationnant votre cash dans l’un de ceux-ci — mieux connus sous l’appellation « certificats de pauvreté garantie » —, vous vous privez non seulement d’un rendement adéquat, mais aussi de la flexibilité financière associée à un compte d’épargne à haut rendement, à titre d’exemple. Saviez-vous que, souvent, des institutions bancaires virtuelles — Tangerine, notamment — proposent un taux d’intérêt sur dépôt supérieur aux fameux CPG en question offerts par les grandes banques canadiennes? Visez une saine diversification de vos actifs, certes, mais sans le bourbier qu’occasionne un CPG!

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

6 conseils vitaux pour ne pas se ruiner après une séparation

 

Source(s) image(s):
Pixabay

Commentaires