Si vous effectuez une recherche sur Google pour trouver les pires flops de l’histoire de l’automobile, chacun des palmarès que vous trouverez contiendra un nom : Edsel.

À LIRE AUSSI : Peel P50 : pour claustrophobes avertis

Edsel, c’est une marque que Ford a introduite pour l’année 1958. Cette dernière devait révolutionner l’industrie automobile. Trois ans plus tard, elle disparaissait à jamais.

Dans les cours d’économie, on enseigne aux futurs entrepreneurs l’histoire de l’Edsel; il y a des erreurs qu’il ne faut jamais répéter.

Mais est-ce que Ford a vraiment manqué son coup ou si c’est plutôt un concours de circonstances qui fait que cette voiture est disparue aussi vite qu’elle est apparue sur le marché?

Voyons voir.

Juin 1954

Trois ans avant qu’elle soit présentée au public, l’Edsel voyait le jour dans les bureaux de Ford. En fait, l’équipe devant la concevoir était formée le 7 juin 1954.

Et Ford avait de grandes ambitions. De très grandes ambitions.

Concrètement, la compagnie souhaitait accoucher d’une voiture révolutionnaire capable de faire trembler ses rivales au sein de marques telles Oldsmobile, Buick, Chrysler et DeSoto. Ford comptait déjà sur la division Mercury, mais cette dernière faisait plus dans le grand luxe, comme Lincoln.

Pour arriver à ses fins, la compagnie a effectué une importante étude de marché. Le problème, c’est qu’elle l’a fait alors qu’elle développait parallèlement la voiture. Si elle avait fait ses devoirs avant de se lancer dans la conception de la voiture, elle aurait compris que les besoins des acheteurs étaient davantage reliés à l’économie qu’à l’opulence.

Le résultat, c’est que Ford a manqué sa cible avec Edsel.

Encore là, le modèle aurait pu connaître du succès. Pour cela, il aurait fallu :

Que son style ait été plus conventionnel : la grille avant, même si je la trouve personnellement magnifique aujourd’hui, avait fait jaser à l’époque.

Que son prix soit moins élevé. Les gens s’attendaient à une voiture plus abordable.

Que sa qualité d’assemblage soit meilleure qu’elle ne l’était. À l’époque, un conflit de travail faisait rage dans les usines de Ford et certains employés ont manqué de rigueur, disons ça comme ça. Un type rencontré m’a déjà raconté que son père, qui avait travaillé à l’assemblage d’Edsel, avait tendance à laisser traîner des outils ou des pièces à l’intérieur des portières avant d’installer les panneaux. De plus, on cessait parfois la production de modèles autres pour se consacrer à produire une certaine quantité d’Edsel sur la chaîne de montage. Passer d’un modèle à un autre en plein quart de travail, ce n’était pas l’idéal.

Qu’une crise économique importante ne touche pas l’Amérique en 1958, l’année de l’arrivée du modèle sur le marché.

Ajustements

En 1959, Ford annonçait une baisse de prix et revoyait le style de la partie avant pour en adoucir la présentation.

Le dommage était fait. En novembre 1959, la production cessait.

Au passage, Ford avait englouti 300 millions de dollars dans l’aventure.

Aujourd’hui, les modèles sont recherchés par les collectionneurs, spécialement ceux de la première année, 1958. Un coupé vaut environ 30 000 $ US sur le marché.

Vous avez aimé cet arcticle ? Vous amerez celui-ci :

 

Crime automobile : une DeLorean DMC-12 abandonnée

 

Source(s) image(s):
Ford

Commentaires