Tous les soirs, à la même heure, je raconte une histoire à ma grande fille de trois ans avant le dodo. Pour moi, cette activité est importante. Elle permet de vivre un moment seul avec ma fille, tout en lui faisant découvrir le merveilleux monde des livres.

Dans les derniers jours, je lui ai présenté Le château fort de Philippe Jalbert. Il s’agit d’un livre offert dans la toute nouvelle collection Les docs emboîtés. Cette collection, qui s’adresse aux garçons et aux filles de trois ans et plus, a une particularité : elle propose des images en relief que l’enfant peut évidemment toucher. Il est même invité à le faire pour mieux comprendre le récit.

Dans Le château fort, il est, sans surprise, question de châteaux, de princesses et de chevaliers. Le jeune lecteur pourra, par exemple, apprendre à quoi servait au Moyen Âge le donjon d’un château, comment le seigneur du château occupait ses journées ou encore ce que faisait le paysan comme travail.

Chaque nouvel élément est présenté de la même façon. Sur la page gauche, on retrouve un terme (le donjon, le chevalier, la maison, etc.), tandis que sur la page de droite, on aperçoit une image sous fond blanc illustrant le mot de la page gauche. En tournant la page, cette même image est de retour sauf que cette fois-ci elle est en relief, en plus d’être mise en scène dans un vrai décor. Une phrase ou deux donne quelques informations sur l’image.

Par exemple, dans le cas du seigneur, quand on tourne la page, on découvre un petit bonhomme faisant penser à un roi assis à son trône dans une salle où se donne un banquet. Le petit texte nous informe que le seigneur était le maitre du château et qu’il aimait organiser des fêtes pour montrer aux autres sa puissance et sa richesse. Bref, le procédé est simple, mais terriblement efficace.

Le château fort n’est donc pas un conte de fées ou une fiction. Il s’agit d’un livre informatif, une sorte d'initiation à l'histoire. Il va répondre à des questions que les tout-petits pourraient se poser sur le Moyen Âge. À l’âge où ma fille dit « pourquoi » toutes les deux secondes, j’étais content de lui présenter cet ouvrage.

D’ailleurs, malgré son caractère plus « sérieux », ma fille a eu beaucoup de plaisir à le contempler. Elle ne s'est pas ennuyée une seconde. Les réponses données par l’auteur, bien qu’elles soient courtes, étaient suffisamment précises pour étancher sa soif de connaissance, sans pour autant être trop complexes ou compliquées pour la mélanger. Je n’étais pas non plus obligé de les réexpliquer constamment. Philippe Jalbert est un bon vulgarisateur.

Cependant, j’avoue que la chose qu’elle aimait le plus faire durant la lecture, c’était de toucher aux images, comme si elle faisait vraiment partie de l’histoire. J'avais l'impression que ce livre faisait réellement travailler son imagination.

Il faut dire que les dessins de Philippe Jalbert sont très colorés et invitants, même pour un adulte. Ils ne se perdent jamais en fioritures et demeurent épurés (sans non plus tomber dans l'austérité). 

Verdict

À la fois ludique et informatif, Le château fort est un beau petit livre que l’on prendra plaisir à lire à l’heure du dodo à sa fille ou à son garçon.

 

Le château fort 

Philippe Jalbert

Seuil (Les docs emboîtés)

26 pages

 

Cote : 3,5 étoiles sur 5

 

   

Source(s) image(s):
Seuil

Commentaires