Avoir une discipline de fer et suivre un plan financier sont parfois les deux seules conditions à respecter pour s’enrichir. Le Globe and Mail présentait, récemment, l’histoire d’un jeune couple d’Halifax dont les habitudes d’épargne pourraient vous inspirer. Adaptation.

À LIRE AUSSI : 3 CONSEILS POUR BÂTIR CE FOUTU FONDS D’URGENCE

Une fois par semaine, sans exception, Jeremy et son épouse Carrie déposent automatiquement 15% des revenus gagnés dans leurs comptes d’investissement. Le montant investi fluctue cependant au gré des mois, fonction des revenus générés par leurs activités professionnelles. Lui, producteur dans l’univers musical et elle, professeur de violon, ne bénéficient d’aucun autre régime de retraite. Ils ont 28 ans.

Leur plan d’épargne périodique est bien ficelé. Leurs investissements sont effectués dans un Compte d’épargne libre d’impôt (CELI) et dans un Régime enregistré d’épargne-retraite (REER), tout deux détenus auprès du robot-conseiller Wealthsimple, qui leur propose plusieurs avantages à coût raisonnable.

L’épargne périodique associée à l’investissement à intervalles réguliers leur permet d’accompagner les marchés dans leur hausse… et leur baisse, en pondérant le coût moyen d’achat. Pour un même montant investi, ils obtiennent ainsi moins d’actions lorsque le titre en question monte, mais en obtiennent davantage lorsque celui-ci est en baisse. L’idée est d’obtenir la meilleure moyenne d’achat possible, au fil du temps et ce, peu importe les fluctuations du marché.

Jeremy a constaté, lors d’un emploi d’été dans l’une des grandes banques canadiennes, que certains clients aux revenus modestes parvenaient à se constituer un fort coussin d’épargne en prévision de leurs vieux jours. Un exemple chiffré démontre  d’ailleurs que votre meilleur actif, à votre âge, demeure votre long horizon d’investissement.

Ainsi, et d’après les chiffres fournis dans ce même texte du Globe and Mail, un épargnant de 25 ans qui investi 200 dollars par mois, sur une période de 40 ans et à un rendement annuel de 5%, se retrouverait avec un pécule de 398 916 dollars à 65 ans. Si ce même investisseur ne débutait qu’à épargner à l’âge de 40 ans, selon les mêmes modalités et jusqu’à son 65 anniversaire, il ne pourrait compter que sur une somme de 96 374$. Conclusion? Le temps est votre meilleur allié!

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

5 CONSEILS RAPIDES POUR AVOIR PLUS D’ARGENT DANS VOS POCHES

Source(s) image(s):
Pixabay

Commentaires