Au moment d’écrire ces lignes, la gamme de produits Infiniti n’est pas celle qui offre le plus d’options en matière d’électrification ou d’hybridité. Même que certaines langues diront que la compagnie n’en fait pas suffisamment. Rien ne pourrait être plus faux, cependant. N’oublions pas que la maison mère d’Infiniti, Nissan, assemble la voiture électrique la plus vendue au monde jusqu’à ce jour, la LEAF.

À LIRE AUSSI : LA MOITIÉ DES VOLVOS VENDUES EN 2025 SERONT ÉLECTRIQUES

Ce n’est donc pas une question de stratégie, mais bien de planification. Et ce qui se passe en coulisse, de coutume, ça reste en coulisse. Toutefois, on possède suffisamment d’informations pour dresser un portrait de ce qui nous attend chez la bannière de luxe de Nissan au cours de la prochaine décennie.

Et vous pouvez encercler une date, ou plutôt une année sur le calendrier : 2021.

De la propulsion à l’électrification

Au début des années 2000, désireuse de concurrencer les produits des marques allemandes, Infiniti décidait de faire de la propulsion sa stratégie en matière de conception de véhicules. Depuis ce jour, les voitures qu’elle commercialise sont animées par le train arrière. Même dans les cas où la motricité aux quatre roues est proposée, l’architecture favorise la propulsion d’abord.

La plateforme qui sert les modèles du groupe est connue à l’interne sous le nom de FM. Or, celle-ci commence à sérieusement dater et, le problème, c’est qu’elle n’est pas en mesure d’accueillir des mécaniques à la fois conventionnelle ou hybride et/ou entièrement électrique.

Ainsi, la firme n’a pas le choix, elle doit concevoir de nouvelles architectures. Cette nouvelle a été confirmée le printemps dernier par François Bancon, le vice-président de la planification de produits chez Infiniti.

Pluie électrique

Le groupe travaille ardemment sur la chose, mais le consommateur devra attendre 2021 pour constater le fruit de ces efforts. À ce moment, la firme a promis que tous les véhicules qu’elle allait proposer seraient, d’une manière ou d’une autre, électrifiés. Ce que ça veut dire, c’est qu’on aura droit à des véhicules hybrides, d’autres hybrides enfichables et, assurément, des pièces uniquement animées par l’électricité.

Quant à la configuration de ceux-ci (à traction ou à propulsion), nous sommes dans l’attente. Ce qui est le plus plausible, c’est qu’on aura droit à de multiples approches. La ou les plateformes qui seront développées seront, on le devine, modulables.

Ce qui est clair, c’est l’engagement de l’entreprise envers l’électricité. Au cours des deux dernières années d’ailleurs, chaque fois dans le cadre du Concours d’Elegance de Pebble Beach, la compagnie a dévoilé des prototypes entièrement électriques. À cela s’ajoute le concept Q Inspiration montré au Salon de l’auto de Détroit en janvier 2018.

N’en doutez pas, l’avenir d’Infiniti est électrique.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Concept Buick Enspire électrique : on le veut !

 

 

Source(s) image(s):
Infiniti

Commentaires