BORNES ÉLECTRIQUES

Plus tôt en 2018, la compagnie Tesla a annoncé qu’elle était pour produire une camionnette électrique. Le grand patron de l’entreprise, Elon Musk, en faisait une affaire personnelle. Son enthousiasme à l’égard de ce futur produit ne faisait aucun doute. On peut le comprendre. Connaissant l’engouement qui existe pour ce type de véhicule, on devine l’attrait pour ce marché lucratif.

À LIRE AUSSI : Tesla souhaite présenter un prototype de camionnettes en 2019

Mais la question est de savoir comment le faire. Historiquement, la clientèle qui s’intéresse aux camionnettes est celle qui est la plus loyale à travers l’industrie. Celui qui s’achète un pick-up Ford va en racheter un autre, et un autre, etc. Idem pour le propriétaire d’un produit Chevrolet ou Ram.

Et c’est sans compter qu’il faut convaincre les propriétaires du bien-fondé de la chose électrique. Si ça semble possible au Québec, ça risque d’être plus difficile avec un résident du Texas. Là-bas, le camion et le pétrole sont rois.

Une grosse mission pour Tesla, donc.

Puis, au Salon de l’auto de Los Angeles, tenu en novembre dernier, la compagnie Rivian s’est levée. Cette dernière est venue présenter deux véhicules, dont la R1T. Cette dernière est une camionnette tout électrique qui mise sur deux éléments accrocheurs ; le luxe et les capacités.

En gros, un habitacle à la fine pointe, et du couple à revendre ; quelque 800 pieds, sans compter une autonomie minimale de 500 kilomètres.

Déjà, en ce début d’année, les consommateurs peuvent commander leur Rivian. Reste à voir ce qui en sera à propos de la production et de la livraison.

Ce qui est important là-dedans, c’est la réaction en chaîne que ça provoque.

Ainsi, la semaine dernière, on apprenait que Ford avait décidé, à son tour, d’offrir une version entièrement électrique de sa camionnette F-150. Le geste n’est pas surprenant. La compagnie le préparait probablement déjà en coulisse. Cependant, avec les annonces des deux autres firmes, il fallait battre le fer alors qu’il était chaud.

Le président des marchés globaux de Ford, Jim Farley, a déclaré que la compagnie était « pour électrifier la Série F avec des modèles hybrides et tout électriques. Il a ajouté que le geste était nécessaire afin que l’image de force de la Série F à travers le monde demeure intacte.

Rappelons qu’en Amérique du Nord, le Ford F-150 est la camionnette la plus vendue depuis 42 ans.

 

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci :

Rivian RT1 : un pick-up électrique, enfin

usr_img/2018-12/decembre2018/rivian.png

Source(s) image(s):
Ford

Commentaires