BORNES ÉLECTRIQUES

En matière d’électrification, qu’importe ce que Nissan nous réserve à l’avenir, elle aura été la première des compagnies de masse à proposer une voiture tout électrique aux consommateurs, et ce, à travers la planète. Déjà, en près de 10 ans, environ 400 000 exemplaires ont été livrés.

À LIRE AUSSI : LES KIA FORTE ET STINGER HONORÉS PAR L'AJAC

Mais l’entreprise ne s’arrêtera pas là. D’ici 2022, elle prévoit avoir huit modèles en production. Cet objectif ambitieux lui permettrait alors de vendre un million de véhicules électrifiés sur une base annuelle. 

Au Salon de Détroit, la compagnie a donné un aperçu de la vision qu’elle avait de la chose électrique. Le concept IMs présente en fait l’avenir de l’électrification, selon Nissan

Entre la berline et le VUS

Nissan est reconnue pour son côté novateur et le concept IMs en est un bel exemple. Esthétiquement, il ne s’agit pas d’une berline traditionnelle; ni d’un VUS comme nous sommes habitués de les voir. La compagnie parle d’une « berline sportive élevée ». Cette dernière emprunte un style qui préfigure la direction qu’elle compte adopter en la matière. 

Ce qui saute aux yeux, c’est l’empattement important du modèle. Ça, et l’absence de piliers B. Cette approche, lorsque les portières sont ouvertes, laisse voir un habitacle futuriste. Elle laisse aussi imaginer des entrées et des sorties faciles du véhicule. 

Autre fait intéressant et précurseur des véhicules électriques de l’avenir, on note un accent marqué pour l’aérodynamisme. Le concept IMs avance entre autres une plaque sous le châssis pour une circulation optimale du vent. Un becquet avant et des bas de caisse dessinés pour avoir le même effet sont aussi à souligner. 

Plus un véhicule électrique est apte à fendre l’air, plus son autonomie s’en trouvera augmentée.

Quincaillerie

Parlant de cette liberté, elle est évaluée à environ 600 kilomètres dans le cas de ce prototype. Cela est attribuable à un ensemble de piles de 115 kWh. La recharge ultra rapide est possible avec ce modèle. Cette réalité va se répandre comme une traînée de poudre dans l’univers du véhicule électrique au cours de la prochaine décennie. 

Côté puissance, on fait état d’une poussée équivalente à 483 chevaux et 590 livres-pieds de couple. 

Enfin, il est difficile de parler d’une voiture futuriste sans faire allusion à la conduite automatisée. À ce chapitre, le concept IMs se montre à la fine pointe. Par exemple, le volant peut se rétracter lorsque le conducteur souhaite passer en mode de conduite automatique. Son siège peut même pivoter afin qu’il puisse converser avec les passagers arrière. 

La voiture est même capable de reconnaître l’état de fatigue du conducteur. Elle peut du coup déterminer si ce dernier a perdu les facultés pour se trouver au volant. Le cas échéant, l’auto va trouver un endroit pour s’immobiliser de façon sécuritaire. 

Tout cela peut paraître bien loin, mais l’avenir est plus près qu’on ne le pense. Nissan, quant à elle, semble prête à affronter demain avec assurance.

Vous avez aimé cet article? Consultez celui-ci : 

TROIS VÉHICULES MAZDA HONORÉS PAR L’AJAC

Source(s) image(s):
nissan

Commentaires