BORNES ÉLECTRIQUES

En 2016, à ma grande surprise, j'ai perdu (ou investi) des dizaines et des dizaines d'heures dans Tom Clancy's The Division. Ce jeu de tir à la troisième personne en ligne m'a captivé et, encore mieux, il s'est fortement amélioré au fil du temps pour devenir un quasi-incontournable dans le genre. Trois ans plus tard, Ubisoft Massive nous revient avec sa suite tant attendue qui, sans être parfaite, plaira à ceux n'en ayant pas eu assez avec The Division !

À LIRE AUSSI: TEST DU JEU ASSASSIN'S CREED ODYSSEY - BIEN PLUS QU'UN AUTRE ASSASSIN'S CREED ORIGINS !

 

Disponible sur: Xbox One, PlayStation 4, PC

 

Une autre ville dans le même univers post-apocalyptique

Vous vous rappelez du climat froid post-apocalyptique de New York ? The Division 2 vous transporte cette fois un peu plus au Sud alors que Washington DC est prise d'assaut par différents gangs. En tant que membre (encore muet) de la force spéciale Division, vous devrez combattre ces gangs sanguinaires afin de récupérer les différents districts de ce qui fut autrefois l'une des villes les plus majestueuses des États-Unis.

Honnêtement, tout comme ce fut le cas pour The Division, n'espérez pas un scénario très étoffé avec The Division 2. L'environnement demeure intéressant et le jeu poursuit certaines énigmes entamées dans son prédécesseur, mais sans plus. Les personnages présentés lors des cinématiques sont tous plus inintéressants les uns que les autres et bien franchement, lorsque je devais assister à un segment m'en dévoilant plus sur le jeu, j'avais simplement hâte qu'il se termine pour retourner dans les rues de Washington afin de compléter les différentes activités proposées. À l'image du premier titre, The Division 2 est un jeu de tir à la troisième personne basé sur le loot de sorte que l'histoire prend une place plus que secondaire dans le plaisir de jouer.

 

The Division 2: plus de tout ce qu'était The Division

Le style présenté dans The Division n'a pas bien changé pour sa suite. En fait, vous devrez encore faire usage des nombreux obstacles afin de vous en servir comme autant de couvertures. Vous ne pourrez simplement foncer dans le tas sans quoi, vos adversaires vous massacreront, spécialement dans les activités les plus avancées du jeu alors que le nombre d'ennemis sera très élevé. Les assauts contre les forteresses sont particulièrement dangereuses et vous devrez inévitablement vous habituer ou réhabituer à utiliser les structures permettant de vous protéger et passer de l'une à l'autre en minimisant le temps où vous serez à découvert afin d'espérer survivre.

Ceci dit, The Division 2, c'est plus de tout ce qu'était The Division. Le monde est plus grand et il y a plus d'activités, de loot et de types d'ennemis répartis à travers les différents gangs. Par exemple, le gang des Hyènes aura des soldats qui consommeront une substance hallucinogène les rendant fous et qui fonceront sur vous tandis que le gang des True Sons aura des kamikazes qui se rueront sur vous afin de se faire sauter. Qui plus est, l'intelligence artificielle ennemie est meilleure que dans The Division de sorte que vos adversaires se concerteront pour vous encercler. Mon conseil: restez à une distance suffisante et écoutez ce que vos ennemis diront, cela vous donnera une bonne idée de l'attaque à venir et de qui abattre en priorité !

D'autre part, vous remarquerez qu'il y a bien plus d'adversaires revêtant des armures. Les soldats surnommés les tanks sont notamment très difficiles à éliminer tant ils sont protégés par différentes pièces d'armure. Encore plus que dans The Division, vous devrez observer vos adversaires afin de trouver un point faible. Idéalement, utilisez vos gadgets/habiletés spéciales afin de détourner l'attention de vos ennemis et ainsi exposer leurdit point faible, généralement visible par une pièce d'équipement rouge. Néanmoins, ces pièces d'armure ramènent un problème du premier jeu, à savoir que les ennemis sont de véritables éponges à balles. On a simplement modifié la santé parfois ridiculement élevée des soldats du premier jeu par des pièces d'armure. C'est plus réaliste, mais en jeu, le résultat est le même: on vide nos chargeurs sur nos adversaires !

 

Divertissant et fourni malgré un prix à payer

Même si The Division 2 ressemble énormément à son prédécesseur, force est d'admettre qu'il est aussi divertissant et le fun à jouer. Dès les premiers instants, je me suis rappelé mon expérience de The Division et j'ai immédiatement plongé dans ce nouvel univers à la fois différent du point de vue de l'environnement et familier au niveau de la jouabilité. Récolter du loot et ainsi s'améliorer ainsi que tirer sur nos ennemis tout en se cachant et en utilisant nos gadgets demeure hautement satisfaisant, d'autant plus que cette fois, vous devrez réellement venir en aide à la résistance.

Effectivement, l'une des nouveautés de The Division 2 est la possibilité d'améliorer non seulement notre QG, mais aussi les abris des survivants. Ainsi, en complétant des missions et en menant à bien des projets (qui sont en fait des objectifs à compléter dans chaque quartier), vous obtiendrez des récompenses et accentuerez la sécurité des districts de Washington. De plus, vous verrez réellement les améliorations des abris puisque leurs structures changeront physiquement à mesure que vous viendrez en aide à leurs survivants. C'est satisfaisant d'ainsi aider son prochain !

D'autre part, là où The Division 2 étonne est au niveau des surprises qu'il contient. Le jeu se garde bien de tout vous expliquer de sorte que ceux aimant apprendre par eux-mêmes découvriront une tonne de possibilités en fouillant dans les menus et options proposés. Qui plus est, le jeu vous mentionnera que même s'il peut vous donner un chemin à suivre pour vous rendre à un objectif, vous êtes fortement invité à dévier de votre trajectoire et à explorer. Pourquoi ? Parce que vous pourrez mettre la main sur du loot et qu'une panoplie d'activités et d'objets à récolter ne s'afficheront que lorsque vous passerez à côté d'eux. Honnêtement, le contenu de The Division 2 est astronomique et insoupçonné à première vue. Explorez et vous verrez que vous débloquerez une pléthore de missions connexes, de cibles à battre, d'objets à amasser, de masques d'ivoire à récolter, etc., et ce avant et après la fin du jeu !

Néanmoins, je dois également vous avertir que tout ce contenu a un prix. Et ce prix est la répétition. Tout dans The Division 2 est répétitif, de la structure même du jeu jusqu'aux missions. En fait, et ce fut aussi le même constat avec le premier titre, The Division 2 m'a fait penser à un perpétuel mode Horde dans lequel on avance, on fait face à une vague d'ennemis, on avance, on fait face à une nouvelle vague d'ennemis, on avance, on fait...vous avez compris le principe. Oui, les adversaires sont diversifiés et oui, il y a beaucoup de contenu, mais attendez-vous à refaire encore et encore les mêmes actions, et ce pour mettre la main sur du meilleur loot.

 

Un jeu plus solo ou multijoueur ?

Tout comme pour le premier jeu, vous pouvez tout à fait jouer à The Division 2 en solo si vous le désirez. Même si le jeu exige une connexion Internet constante, libre à vous de parcourir Washington seul et de faire ou non appel à d'autres agents si vous le souhaitez. Or, si vous prévoyez y jouer en solo, préparez-vous car le jeu ne vous fera pas de cadeau.

Comme je le disais plus haut, l'intelligence artificielle ennemie est plus relevée que dans The Division et y jouer en solo revient à dire que vous serez une armée d'un seul homme. Le problème est qu'on peut facilement se faire ensevelir sous les balles ennemies tant on peut être confronté à un grand nombre d'adversaires en même temps. Qui plus est, attendez-vous à devoir jouer beaucoup plus afin de trouver du meilleur butin et ainsi parvenir aux mêmes buts que si vous jouez en multijoueur. En bon français, le grinding est plus important lorsqu'on joue en solo, spécialement dans les dernières missions alors que les adversaires seront très coriaces.

En multijoueur, vous pourrez à tout le moins coordonner vos attaques et ainsi mieux exploiter les points faibles des ennemis. Certes, des alliés contrôlés par l'intelligence artificielle pourront vous venir en aide en solo, mais cette intelligence sera de loin inférieure à celle de vos ennemis, allant jusqu'à se placer dans des positions stupides devant le feu ennemi par moments.

Par ailleurs, en multijoueur, vous pourrez vous lancer dans des conflits, joindre des clans et, éventuellement, des raids qui vous octroieront leurs propres récompenses. The Division 2 offre également trois Dark Zones très dangereuses avec de nouvelles possibilités fort intéressantes. En outre, si les agents rebelles existent toujours, Ubisoft Massive a poussé le concept de tension et de choix un peu plus loin dans les Dark Zones. Grosso modo, plus vous risquerez, plus grandes seront vos récompenses, mais plus vous vous ferez d'ennemis auprès des autres joueurs. Autrement, eh bien, vous pourrez désormais vous contenter de sortir de l'équipement contaminé des Dark Zones sans nécessairement avoir besoin de l'extraire comme dans le premier jeu.

Bref, The Division 2 peut se jouer en solo, mais il est ainsi plus frustrant qu'en multijoueur tout en proposant bien moins d'options.

 

Une fois le jeu terminé, que reste-t-il ?

Comme tout bon jeu en ligne avec du loot, l'intérêt ne réside pas tant dans le jeu en tant que tel qu'après l'avoir terminé. Et dans le cas de The Division 2, sachez que le contenu après-jeu en vaut définitivement la peine.

Ainsi, après votre campagne d'environ 20 heures, vous débloquerez le contenu post-jeu où, évidemment, vous retrouverez du butin de bien meilleure qualité, que ce soit dans les rues de Washington ou dans les Dark Zones. Vous débloquerez aussi de nouvelles activités dans les rues ainsi que les souterrains de la ville, incluant la récolte des fameux masques d'ivoire. Comme je le disais, le contenu est assez impressionnant et insoupçonné. Explorez et vous aussi serez surpris par l'ampleur de The Division 2 !

Or, une fois le jeu terminé, un nouveau gang fera son entrée. Ce dernier sera le défi le plus relevé auquel vous devrez faire face, du moins jusqu'à ce que les développeurs intègrent d'autres menaces. L'arrivée de ce gang redémarrera complètement la carte et vous permettra de rejouer aux missions dans des niveaux de difficulté plus élevés. Vous serez ainsi mis au défi, mais vous pourrez aussi amasser de l'excellent butin en vous frottant à cette nouvelle menace. Évidemment, le tout contribuera à améliorer davantage votre agent, notamment pour grimper dans les Tiers du post-jeu !

 

Devriez-vous y jouer ?

J'ai vu des critiques de toutes sortes au sujet de The Division 2. Le jeu ne fait pas l'unanimité et j'avoue ne pas comprendre pourquoi. Certes, ayant beaucoup joué à The Division, j'ai trouvé dans sa suite un jeu peu original et très répétitif. En revanche, c'est aussi un jeu très accrocheur et rempli de contenu. Qui plus est, l'infrastructure est solide depuis le début, Ubisoft ayant lancé un jeu qui n'a pas trop de bogues. De quoi faire baisser la tête de quelques personnes responsables d'un certain Anthem lancé en février dernier !

 

Ce que vous aimerez:

- Le style de The Division toujours aussi accrocheur et fonctionnel

- Le contenu impressionnant et insoupçonné au premier coup d'oeil

- Les possibilités s'ouvrant en fouillant dans les menus et en explorant Washington

Ce que vous n'aimerez pas:

- L'histoire plutôt quelconque

- L'intelligence artificielle alliée de loin inférieure à celle ennemie

- La répétition des activités et actions à poser

 

Note: 8,5 sur 10

 

Vous avez aimé cet article ? Consultez celui-ci:

TEST DU JEU FAR CRY NEW DAWN - FAR CRY 5.5 ?

Source(s) image(s):
The Division
Trusted Reviews

Commentaires