BORNES ÉLECTRIQUES

Et voilà, le 21 mai est enfin arrivé pour les fans de Microsoft ! Ceux-ci attendaient avec impatience le dévoilement de la prochaine console de la compagnie, qui a fait l'objet de multiples rumeurs au cours des dernières semaines. Si la firme de Redmond a levé quelques mystères, elle s'est bien gardée d'en conserver quelques-uns, surtout pour les joueurs. Le tout a donné droit à un dévoilement qui est quelque peu tombé à plat pour ceux qui espéraient des annonces surprises, comme vous serez à même de le constater plus bas !

Une console de jeux ? Non, un centre interactif !

Tout au long de la conférence, une impression s'est dégagée : Microsoft désire réellement mettre l'accent sur le fait que la prochaine Xbox sera un centre de divertissement et non seulement une console de jeux. C'est pour cela que la compagnie a décidé d'appeler sa prochaine console Xbox One, un nom faisant référence au fait qu'elle réunira tous nos besoins interactifs dans une seule et même boîte. J'aimais mieux le nom Xbox Infinity évoqué dans plusieurs rumeurs, mais bon, on n'a pas toujours ce qu'on veut dans la vie !

Microsoft avait une mission lorsqu'elle a commencé à bâtir la Xbox One : concevoir une console mélangeant toutes les formes de médias. D'ailleurs, tout au long de la présentation, on a tablé sur le fait que la console servira à rendre la télévision plus intelligente à tel point qu'à un moment, on en avait marre de voir que l'accent était porté sur ce que sera la Xbox One comme centre de divertissement plutôt que comme console de jeux.

Mais comment Microsoft s'y prendra-t-elle pour rendre la télévision « plus intelligente » ? Eh bien, premièrement, Kinect sera améliorée et sera intégrale à l'expérience de la console. En outre, vous pourrez dire les mots : « Xbox Watch TV » et regarder une émission de télévision en direct et de façon instantanée. D'ailleurs, Microsoft a démontré en quoi la Xbox One sera rapide en passant d'un service à un autre sans aucun temps de chargement. Par exemple, on a vu le présentateur passer d'un jeu à un film à la télévision à Internet simplement par l'entremise de commandes vocales, et ce en quelques secondes. À noter qu'une option Trending vous permettra de consulter rapidement ce qu'il y aura de plus populaire.

Voir l'instantanéité de tout cela était impressionnant, mais bonne chance si vous avez une extinction de voix ! Attention aussi à vos voisins qui ne connaîtront pas la console. Disons que la Xbox One risque de vous faire passer pour un schizophrène aux yeux de ceux ignorant à quoi vous parlez !

Kinect au cœur de l'expérience de la Xbox One

Même si la caméra Kinect ne fait pas l'unanimité, Microsoft croit beaucoup en son potentiel et inclura une Kinect améliorée avec chaque Xbox One. La caméra sera beaucoup plus précise que celle de la Xbox 360 en ce sens qu'elle reconnaîtra davantage la profondeur et qu'elle supportera de nouveaux mouvements comme le glissement vers le haut et le fait de saisir avec la main. Cela permettra notamment d'étendre ou de rétrécir une fenêtre en l'empoignant avec ses doigts. On se rapproche drôlement de Minority Report !

Kinect pour Xbox One sera aussi beaucoup plus précise en ce sens qu'elle traitera pas moins de 2 Go de données à la seconde. Elle comprendra également une caméra à l'avant capable de produire du 1080p et pourra cibler beaucoup plus de points de rotation du corps. La caméra pourra même lire votre rythme cardiaque lorsque vous jouerez ! De plus, simplement en ouvrant votre console avec votre voix, Kinect reconnaîtra cette dernière et se connectera directement à votre profil sur lequel vous pourrez notamment voir ce que vous avez fait lors de votre dernière séance avec la console. En somme, si vous n'aimez pas Kinect, pleurez tout de suite parce que Microsoft n'a pas l'intention de s'en départir !

Oui, la console a été démontrée et comporte des éléments impressionnants !

Quand Sony a annoncé la PlayStation 4, elle a omis un élément important : la montrer ! Microsoft n'a pas fait la même erreur et a présenté une console noire qui semble plutôt imposante. Kinect ressemble beaucoup à la caméra actuelle, à l'instar de la manette d'ailleurs. Les seules différences que j'ai notées se situent au niveau du bouton Menu (qui est situé plus haut que sur la manette de la Xbox 360) et des joysticks dont les côtés ne sont plus lisses, mais plutôt rugueux. À noter que non, la console ne devra pas toujours être connectée à Internet pour fonctionner, mais qu'elle exigera quand même une connexion Internet. Ça demeure un peu flou encore de ce côté.

Fort heureusement, Microsoft ne s'est pas lancée dans une explication endormante et à n'en plus finir des aspects techniques de la Xbox One. Ce que l'on sait est que la console aura 8 Go de RAM et pas moins de 5 milliards de transistors ! Elle aura aussi un lecteur de disques Blu-ray, le WiFi intégré, un DVR qui permettra de capter vos séquences de jeu (plus besoin de capteur externe, yeah !) et un disque dur de 500 Go, ce qui m'apparaît relativement peu pour les besoins futurs du jeu vidéo et de l'univers technologique (surtout si le téléchargement devient de plus en plus la norme). Or, la sauvegarde en nuage sera supportée, et ce par l'entremise de 300 000 serveurs répartis à travers le globe ! Ouf, c'est presque du niveau de la NASA, ça !

Par ailleurs, Xbox One aura trois systèmes d'exploitation, à savoir Xbox, Windows et un troisième permettant les fonctions multi tâches et la passation instantanée d'un service à un autre. Sans surprise, Skype sera supporté et Microsoft a déclaré qu'on pourra effectuer des conférences de groupes « seulement sur Xbox One ». L'application SmartGlass sera aussi supportée de façon native et permettra notamment de transformer votre tablette en manette ou complément pour vos jeux, comme c'est le cas actuellement pour quelques titres sur Xbox 360. Quant aux fameux Achievements, très peu a été dévoilé à ce sujet si ce n'est qu'en plus de points, ils afficheront aussi votre historique de joueur. Ces points pourront d'ailleurs être transférés sur Xbox One, ce qui est une bonne nouvelle pour tous les amateurs d'Achievements !

Le sport, le sport, le sport !

Une grosse partie de la conférence a été mise sur le sport. En fait, Microsoft a annoncé des partenariats avec ESPN et la NFL. Du côté de ESPN, vous pourrez notamment interagir avec Kinect et demander des statistiques sur vos équipes ou joueurs favoris afin de les visionner sur le côté de l'écran alors que vous regardez un match. Microsoft a d'ailleurs mentionné que le visionnement de statistiques pourrait être appliqué à d'autres formes d'émissions comme les galas ou les débats politiques. Quant à la NFL, eh bien, c'étaient surtout des promesses et du vide puisqu'on n'a rien appris de bien concret sauf que « Xbox One permettra une expérience plus interactive lors des parties de football ».

Andrew Wilson de EA Sports a quant à lui annoncé que la compagnie lancera des jeux de ses séries FIFA, UFC, Madden NFL et NBA Live sur Xbox One. Tous ces titres supporteront le nouvel engin Ignite de la firme afin, comme on nous le promet avec chaque nouvel engin, « de recréer l'expérience la plus réaliste possible ». Le nouvel engin effectuera aussi 4 fois plus de calculs qu'auparavant pour créer une intelligence artificielle hors du commun et produira 10 fois plus d'animations que par le passé. D'ailleurs, les foules des prochains jeux de EA Sports seront recréées en 3D et les lignes de côté auront un impact sur les joueurs. En somme, le stress qu'ils vivent lors des matchs aura un influence au sein des jeux comme dans la réalité, du moins selon les promesses d'EA Sports.

Ok, mais les jeux dans tout ça ?

Ah, voilà une bonne question ! En fait, il ne fallait pas s'attendre à voir beaucoup de jeux lors de cette présentation puisque Microsoft avait déjà annoncé qu'elle réservait cela pour le prochain E3. Toutefois, la firme a fait quelques annonces, à commencer par le dévoilement de Forza Motorsports 5 « qui sera disponible au lancement de la console ». Malheureusement, on n'a rien vu au niveau du jeu en tant que tel, seulement une grosse cinématique.

Microsoft a aussi annoncé qu'elle lancera 15 jeux lors de la première année de disponibilité de la console, dont 8 qui seront de nouvelles séries. L'une d'elles est Quantum Break, une franchise développé par le studio Remedy (les créateurs de Max Payne et Alan Wake). Encore une fois, on n'a rien vu du jeu si ce n'est une cinématique avec de vrais acteurs montrant une jeune fille aux pouvoirs surnaturels. La manipulation du temps semble être au cœur de ce qu'offrira Quantum Break, mais il faudra patienter pour avoir une confirmation à ce sujet.

Un making-of de Call of Duty : Ghosts a aussi été montré et bien franchement…on s'en fichait pas mal ! On y a surtout vu des développeurs du studio Infinity Ward vanter leur nouvel engin et ses possibilités, notamment au niveau des chiens qui seront importants dans le jeu. Ah, si ça vous intéresse, sachez que le contenu téléchargeable du jeu sera exclusif pendant un temps à la Xbox One, comme c'est le cas en ce moment au niveau des jeux Call of Duty sur Xbox 360.

Microsoft a-t-elle parlé de Halo dans tout cela ? Oui, mais probablement pas comme vous vous y attendiez ! En effet, on a plutôt fait l'annonce d'une nouvelle série télévisée basée sur cet univers, avec de vrais acteurs s'il-vous-plaît ! Or, le plus surprenant est qu'elle sera produite par nul autre que Steven Spielberg ! Moi, quand le nom de ce mythique réalisateur est associé à un projet, je sais qu'il faut à tout le moins le surveiller !

C'était pas mal tout au niveau des jeux lors de la présentation. Vous êtes déçu ? Comme je l'ai dit, attendez au E3, Microsoft ayant promis de centrer sa présentation de ce moment sur les jeux. Or, suite à l'événement, on a appris que les jeux Xbox 360 ne seront pas compatibles avec la Xbox One puisque les processeurs des consoles ne sont pas pareils (x86 pour Xbox One contre PowerPC pour Xbox 360). Vous pourrez également installer des jeux sur le disque dur de la console puis commencer à y jouer dès l'installation débutée et les pauser à tout instant afin de démarrer une autre application. Une rumeur circulant présentement affirme même que les jeux devront être installés sur le disque dur afin de pouvoir y jouer, et ce dans le but de contrer la vente de jeux usagés. Rien n'a toutefois été confirmé par Microsoft pour l'instant. Par ailleurs, Ubisoft a aussi confirmé que Watch_Dogs et Assassin's Creed IV : Black Flag seront disponibles sur Xbox One « plus tard cette année ». Car oui, la Xbox One est prévue pour cette année, probablement cet automne !

Une conférence ayant tombé à plat

Est-ce que de savoir que la console sera proposée d'ici Noël a ranimé votre excitation ? Non ? Eh bien, vous n'êtes pas le seul. Tout au long de la conférence, je suivais avec attention les commentaires des joueurs sur Twitter et l'avis général est qu'on s'ennuyait par rapport à ce que Microsoft a démontré. Trop de passages à vide, trop de « la Xbox One est tellement splendide et permet de faire tellement de choses ! » sans qu'on nous montre quoi que ce soit et tant d'incompréhension à savoir pourquoi les gens applaudissaient et criaient lors d'annonces qui, bien franchement, n'ont jeté personne par terre.

Oui, la console semble puissante et le fait qu'elle soit supportée par 300 000 serveurs est très impressionnant. Mais, en tant que joueur, je ne me suis pas senti interpellé. En tant que potentiel acheteur de la Xbox One, je n'ai pas senti qu'on me voulait pour que j'y joue. Je sais que les jeux seront au centre d'une autre conférence de la firme, mais j'aurais quand même aimé qu'on fasse davantage de place à ce qui fera de la Xbox One une belle machine de jeux et non un centre de divertissement avec un fort accent sur le sport. C'est dommage, mais c'est comme ça que je me sens présentement en tant que gamer.

Je ne dois visiblement pas être le seul si je me fie à l'action de Microsoft qui baisse depuis la fin de la conférence comparativement à celle de Sony, qui augmente. Microsoft avait une belle occasion de damer le pion à Sony et de prendre une longueur d'avance sur celle-ci avant le E3. Opportunité manquée.

Commentaires