Essai et critique du jeu « Borderlands 2 » - #adg

Le premier Borderlands avait causé, à l'époque, la surprise générale et était vite devenu l'un des jeux à la première personne (FPS) les plus joués en ligne. Conscient de ce succès planétaire, le studio Gearbox Software s'était vite penché sur une suite. Après quelques années d'attente, Borderlands 2 arrive enfin sur les consoles et ordinateurs. Est-ce la suite que l'on attendait?

Un scénario qui ne passera pas à l'histoire
Je dois l'avouer, le scénario de Borderlands 2 n'est pas son point le plus fort. On y interprète l'un des quatre nouveaux aventuriers à la recherche de la nouvelle arche sur la planète Pandore. Le Beau Jack, nouveau chef de la planète, promet de nous aider. Par contre, il nous trahit et nous laisse pour mort dans la neige. Heureusement, un bon samaritain, que l'on a pu voir à l'œuvre dans le premier chapitre, nous sauve. On devra ensuite tout faire pour comprendre ce qui s'est passé et retrouver cette satanée arche.

Le système de missions fait penser à plusieurs autres jeux de rôle, ou même des jeux de rôle en ligne massivement multijoueur (MMORPG). On doit aller voir des personnages non-joueurs ou des tableaux d'affichage pour recevoir des missions. Plusieurs d'entre elles se résument à tuer un nombre X de bêtes ou à rapporter leur fourrure ou un autre élément.

Malgré le fait que ces missions pourraient sembler redondantes, elles sont très plaisantes à jouer. En fait, le plaisir réside dans les combats avec les ennemis ou contre d'autres « vrais » joueurs.

Quatre classes sont offertes. Elles sont légèrement différentes de celles du premier jeu. Vous avez le choix entre Salvador (Défourailleur), Maya (Sirène), Axton (Commando) et Zero (Assassin). J'ai choisi ce dernier personnage, lequel est un expert du camouflage, du corps à corps et des armes à longue portée. Il reste que chacun d'entre eux offre un style de jeu particulier, et ce, peu importe si vous aimez la manière forte ou plutôt la manière douce.

À mesure que l'on progresse dans l'aventure, on ramasse des armes et différents équipements qui améliorent la puissance de notre héros. Il y a aussi un système de niveaux, inspiré tout droit des RPG. Chaque fois qu'on atteint un niveau supérieur, on peut déverrouiller certaines habiletés. Par exemple, avec l'assassin, on peut améliorer la stabilité des armes.

Les véhicules sont également de retour. Ils sont très efficaces pour se déplacer d'une zone à l'autre, mais aussi pour abattre les ennemis. Il faut avouer que j'ai eu un peu de difficulté au début à apprendre à conduire, mais une fois qu'on maîtrise les bases, ça devient très facile.

Des graphismes très jolis
Tout comme le premier Borderlands, cette suite offre des graphismes en ombrage de celluloïd (cell-shading) qui font penser à des dessins animés. Le tout est souvent très coloré et permet d'offrir un jeu fluide du début à la fin.

Les environnements sont plutôt variés. Par exemple, au début de l'aventure, nous nous retrouvons non pas dans le désert (comme dans le premier titre), mais en plein environnement enneigé et montagneux. Ce dépaysement est agréable à voir. Par la suite, on doit voyager un peu partout, et, bien sûr, on retourne dans des plaines désertiques.

L'humour, toujours au rendez-vous
L'une des particularités de la saga Borderlands est son bon sens de l'humour. Les développeurs ont récidivé dans ce titre et nous proposent des dialogues et des scènes tout aussi loufoques, sinon plus, que dans le premier chapitre. Le robot Clap Trap en est l'exemple parfait! Chaque fois qu'il parle, il nous fait sourire, voire rire aux éclats!

Je pense que cela n'aurait pas été possible sans la grande qualité du doublage en français. Je n'ai pas testé le jeu en anglais, mais on me dit que c'est également très bien fait.

En conclusion
Bref, Borderlands 2 est un très bon jeu vidĂ©o. Cela est rendu possible grâce Ă  son mĂ©lange savant de FPS et de RPG, mais aussi grâce Ă  son humour très prĂ©sent du dĂ©but Ă  la fin. Il est vrai que son scĂ©nario est assez ordinaire, mais on ne joue pas Ă  ce jeu pour ça; on y joue pour avoir du plaisir avec des amis ou seul contre l'intelligence artificielle. Certains pourraient reprocher aux concepteurs de ne pas avoir pris de risques et d'avoir trop copiĂ© le premier volet de la sĂ©rie, mais Ă  quoi bon changer un concept qui fonctionne bien? Bref, c'est dĂ©cidĂ©ment l'un des meilleurs titres de l'automne!

Points forts :
- Son humour, bien sûr!
- Beaucoup d'armes et d'armures Ă  ramasser
- Des graphismes encore plus beaux que dans le premier Borderlands


Points faibles :
- Scénario assez ordinaire
- Véhicules légèrement difficiles à contrôler

Commentaires