BORNES ÉLECTRIQUES

S'enfuir : Récit d'un otage : Guy Delisle au sommet de son art

Guy Delisle excelle dans les récits autobiographiques. On n’a qu’à penser aux merveilleux « Shenzhen », « Pyongyang », « Chroniques birmanes » ou encore « Chroniques de Jérusalem », lequel a remporté le Fauve d'or du meilleur album au Festival d'Angoulême. Avec « S’enfuir : Récit d'un otage », son tout dernier roman graphique paru cet automne chez Dargaud, l’auteur québécois s’écarte légèrement de sa « marque de commerce ». Le récit met en vedette une autre personne que lui et raconte des événements plus sombres que dans la majorité de ses autres albums. Malgré cela, « S’enfuir » est probablement son album le plus abouti à ce jour. Lire plus...

À l’école : Zviane l’étudiante

Zviane est l’une des bédéistes les plus prolifiques au Québec. De 2006 à 2008, l’auteure publiait sur son blogue une bande dessinée racontant son quotidien. À l’époque, elle était encore en quelque sorte une « novice » dans le monde du neuvième art. Lire plus...

Quoi de plus normal qu’infliger la vie : avoir des enfants est-il toujours obligatoire?

Notre société met beaucoup de pression aux femmes pour qu’elles aient des enfants. On leur répète que c’est leur « mission » première sur cette terre. Imaginez ce qui se produit quand une femme refuse d’enfanter. Les autres passent leur temps à la sermonner et à la traiter d’égoïste. « Quoi de plus normal qu’infliger la vie » d’Oriane Lassus est un peu le cri du cœur de toutes ces femmes qui n'ont pas envie d'élever des enfants. Le livre a été lancé il y a quelques semaines par La mauvaise tête. Lire plus...

Le rapport de Brodeck, tome 2 : une finale magistrale!

Encore cette semaine, j’entendais des gens dire que la bande dessinée n’était pas une vraie forme d’art. Qu’elle était destinée à des enfants qui ne voulaient pas se donner la peine de lire ! J’aurais dû leur présenter « L’indicible », le deuxième tome de « Le rapport de Brodeck » de Manu Larcenet, l’une des meilleures suites et l’un des meilleurs albums à avoir vu le jour cette année. Rien de moins. Lire plus...

L’âge dur : voulez-vous replonger en adolescence?

Vous rappelez-vous de votre adolescence? Moi, je m’en rappelle très bien. Ça a été pour moi une période riche en découvertes et en expérimentations. C’est un peu, après tout, le but de ce moment bien particulier de la vie, quand on y pense... Max de Radiguès, lui, aime particulièrement l'âge bête (comme certains l'appellent). Le bédéiste belge y a consacré plusieurs œuvres, dont « L’âge dur », l’une de ses plus populaires. Si vous n’avez pas eu l’occasion de lire ce petit bijou du 9e art, voilà enfin votre chance, car L’employé du Moi nous propose depuis peu une belle réédition. Lire plus...

Cartier-Bresson, Allemagne 1945: comment photographier la Deuxième Guerre mondiale?

Mort en 2004 à 95 ans, Henri Cartier-Bresson est l’un des plus grands photographes français du 20e siècle. Durant sa carrière, il a notamment couvert la Deuxième Guerre mondiale. Si l’homme a eu droit à un certain nombre de biographies, peu de bédéistes ont eu l’idée de lui consacrer un album. Jean-David Morvan et Sylvain Savoia ont eu envie de rectifier le tir dans « Cartier-Bresson, Allemagne 1945 », le deuxième tome de « Magum Photos », une série de Dupuis consacrée aux grands photographes (le premier tome portait sur Robert Capa). Lire plus...