BORNES ÉLECTRIQUES

Incroyable soirée ce dimanche pour le 14e Gala des Olivier! Une soirée magique animée par les talentueux  Chick'n Swell qui nous en ont fait voir de toutes les couleurs. Un gala rempli de surprises, de cascades, d’effets spéciaux et de magnifiques nominations. Pour tout l’or du monde je n’aurai pas voulu manquer cette soirée chargée d’émotions. Car oui j’étais là et je n’ai rien manqué!
 
14h30 Je me fais une beauté…visiblement être jolie pour un gala ça demande beaucoup de préparation.
15h22 Je suis toujours dans la salle de bain…L’objectif d’être présentable me semble enfin réalisable, je garde espoir.
16h01 Je réalise que j’aurais dû commencer à me préparer à 12h00!
17h15 Mission accomplie! Je ne suis plus moche! Il ne reste plus qu’à faire entrer ma caméra et mon enregistreur dans mon minuscule sac à main.
17h45 Je suis en transport en commun avec ma robe de gala. Tout le monde me regarde. Je suis totalement « over dress » pour la STM.
18h05 Arrivée. Je suis en face de Radio-Canada, accotée contre un lampadaire pour changer mes souliers…car je ne peux pas fouler le tapis rouge en gougounes! Une robineuse dûment habillée de sac de vidanges me fait des signes : « Hey la pute c’est mon trottoir icitte! » Je m’empresse de quitter son coin de rue pour éviter qu’elle perde plus d’argent et de dents.
18h08 Le tapis rouge regorge de médias, on se croirait à Hollywood…j’essaie de me frayer une place avec mon petit enregistreur. Je suis prête! Je veux tout savoir sur nos artistes et leurs préparatifs pour ce grand soir.
18h09 Michel Courtemanche : « En fait ce soir c’est moi qui m’habille et ça ne prend pas très longtemps pour se rendre compte que c’est moi qui m’habille (rires). Alors, je porte des Converse en cuir pas de lacets faits en Chine, mais sans baguettes (rires)…une chemise Hugo Boss, une cravate Hugo Boss et un veston d’une marque inconnue for the beautiful people, car ce serait de te mentir que de te dire que je sais d’où ça vient (rires) ».
18h12 Dominic Paquet : « Pour commencer j’ai choisi la robe de ma blonde dans une jolie boutique vintage, à chaque année je lui offre la robe. (On aime ça les hommes galants!) » « Pour ma part, je sais pas mes inspirations, je vois des choses à la télé et j’essaye de refaire la même affaire. Je n’ai pas de contacts ou de connaissances de vrais designers. Mais je crois qu’on approuve le trois pièces, c’est un bon début…bon il n’a pas été acheté ensemble (rires) mais détaché ça fonctionne! Je fais un numéro ce soir avec Philippe Bond, mais je pense le faire sans cravate, idée d’être casual sur la scène. » Par contre, sa conjointe semblait remettre en question les différents choix de motifs de sa cravate et de son mouchoir assorti. On aime ces moments croustillants.
18h20 Olivier Martineau : « Mon inspiration ce soir pour mon linge, c’est un mélange de désespoir et de deux couturiers extraordinaires chez Dozier rue St-Denis (rires). Une chance qu’ils sont là car je ne suis pas habillable! J’ai des épaules de joueurs de football et la taille d’une jeune fille de 14 ans! (rires) Ce faisant, ça fini toujours par du sur mesure et du dernière minute! ».
18h25 Franky Fancy Pants : « Aujourd’hui, pantalon et veston, c’est H&M qui m’habille et j’ai tout fait ça aujourd’hui! (rires) Je me suis levé ce matin et je suis allé magasiner. »
18h28 Stéphane Fallu : « Mon inspiration aujourd’hui c’est « prof d’université! » (rires) J’ai choisi de quoi de confortable pour pas être pogné durant la soirée. Ma blonde et mes enfants ont aidé un peu mon choix, c’est vrai c’est ça le pire! (rires)
18h33 Billy Tellier : « Ce n’est pas ma blonde qui m’a habillé! » Sa blonde, Cathleen Rouleau, de répondre : « Oh que non! » (rires) Billy : « Je suis habillé par la boutique Le Château ce soir, ils ont tout fourni le kit ». On remarque ici que lorsque l’on est rendu big, on peut être commandité! Billy : « C’est le fun ils m’ont tout fait sur mesure parce que moi je suis pas très grand hein…merci Maude d’être surprise! (rires) Je te crois presque! »
18h37 Jérémy Demay : «Mon inspiration mode ce soir c’est ce que j’avais! (rires) C’est ma blonde qui m’habille (rires) J’ai mis une chemise et un pantalon tout simplement, je n’ai aucune inspiration mode. Souvent les Français sont à la fine pointe de la mode, mais pas moi! Je mets juste ce qui à l’air chic dans mon placard! (rires) Le plus important c’est d’être propre! »
18h43 François Morency : « Ah moi je porte mon ancien ensemble Dubuc. Si tu es capable de pas engraisser, c’est des créations qui ne se démodent pas avec les années. Alors moi je recycle mes vieux kits de Gala Artis! (rires) Dubuc a commencé à m’habiller quand je faisais le Point J, mes premiers Gala Juste Pour Rire, mes Gala Artis, Merci Bonsoir…ça comme été mon spot officiel chez Dubuc. Parce qu’il habille bien des grands slac! (rires) Moi je déteste magasiner, c’est vraiment une épreuve. Alors si je trouve un endroit où je suis bien, où les vendeurs sont pas agressants, où l’on m’écoute et on n’essaye pas de m’habiller comme si j’étais un puppet, bien je vais retourner là. Sinon c’est parfois madame qui m’habille…mais madame tsé des fois…métons que tu sors avec une madame et là la madame tu es plus avec…et que tu as son kit…j’ai plus envie de le mettre tant que ça! (rires) Donc ça prend des kits qui sont indépendants au niveau amoureux! Ça prend des kits qui n’ont pas d’émotions! (rires) » 
18h55 Je vais à la salle de bain pour me refaire une beauté, idée aussi de vérifier si je n’ai pas de rouge-à-lèvres sur les dents.
19h15 Je suis assise dans la salle. C’est presque le début, on sent la fébrilité dans l’air. Tout le monde est beau, tout est jetset, je me sens privilégiée. Ben c’est le cas de le dire, je viens de saluer Mitsou, Mike Ward, Jean-François Mercier, Guillaume Warner, Peter MacLeod, MC Gilles, François Bellefeuille et je suis assise tout près de Jean Airoldi et sa femme et de Jacobus du groupe Radio Radio!
19h28 J’enlève mes souliers, j’ai beaucoup trop mal aux pieds. Personne ne va le remarquer.
19h30 Le gala débute…quel numéro d’ouverture incroyable.
10h50 Le show est terminé, maintenant c’est l’heure du party! On prend tous un autobus spécial de la ville pour se rendre dans le Vieux-Port. Un bus rempli de vedettes qui fait un seul arrêt : l’endroit du party!
11h02 C’est la fête! Dans un coin il y a un délicieux buffet, à une autre table on sert de la poutine et à une autre des bonbons à profusion. L’alcool coule à flot…je sens qu’on va avoir du plaisir.
2h03 Je suis allé au vestiaire remettre mes gougounes!
3h45 On a beaucoup trop de fun…oui beaucoup trop de fun.
4h17 Je rentre à la maison avec la bloggeuse MarieJetset. Je suis fière de moi, je n’aurai pas été malade sur aucune vedette ce soir! J’ai déjà hâte à l’an prochain.
 
 
 

Commentaires