BORNES ÉLECTRIQUES

Monsieur Delarosbil est malentendant et souffre de la maladie de Ménière. Il a une perte d’audition bilatérale et il est porteur d’un implant cochléaire.    Pour pallier à son handicap, monsieur Delarosbil a fait appel à la Fondation des Lions pour accéder au programme de chiens d’assistance.

L’association des propriétaires du condominium, où vit Monsieur Delarosbil, veut qu’il se débarrasse de son chien, car il contrevient aux règlements du condominium n’acceptant pas d’animaux domestiques.  

Malgré un jugement favorable à M. Delarosbil, ce dernier continue d'être l'objet de démarches légales afin d'évincer sa chienne Christina du condominium. Des rumeurs prétendent qu'il y aurait même d'autres animaux dans d'autres unités.  

Les droits fondamentaux d’un malentendant sont actuellement ignorés par le syndicat des copropriétaires des condominiums Verre-Bourg. Une manifestation s'est organisée devant le condominium de l'avenue Beauregard.  

Je terminerai avec une note éditoriale en vous confiant que lors de cette prise de vue, une des personnes venues pour la manifestation d'appui m'a demandé:   
« N'aurez-vous pas de problème avec tous les chiens qui bougent?   
Je lui ai donc répondu en continuant de réviser la prise de vue...  
- Aujourd'hui, ce n'est pas les chiens qui me causent un problème... »  

Et si je me laissais aller...   Je vous dirais que certaines personnes habitant le Verre-bourg, nous démontrent ce que l'homme est capable de pire. Alors qu'une personne en besoin se fait aider par certains, afin de lui rendre la vie plus facile, d'autres s'évertuent, et je ne crois pas que le verbe soit trop fort, à lui faire vivre une vie d'enfer. À ces gens, je peux simplement vous dire que vous m'inspirez la pitié !  

Voir l'image de la manifestation et SVP... retransmettez ce texte.  


Commentaires