L'hiver est bien amorcé et il reste encore quelques semaines avant l'arrivée du printemps. D'ici là, le Québec devrait encore recevoir plusieurs centimètres de neige. Si cela fait plaisir aux skieurs et aux amateurs de sports hivernaux, les autres, qui doivent pelleter leurs escaliers ou leur entrée, risquent de ne pas trop sourire en voyant la neige s'accumuler à l'extérieur. Si vous désirez vous simplifier la vie en achetant une souffleuse, il peut être utile de lire ce guide qui vous présente les éléments à considérer lors de l'achat de cet équipement devenu presque indispensable pour beaucoup d'hommes.

Quel modèle nous convient le mieux?

Le premier élément à considérer lors de l'achat d'une souffleuse à neige est le nombre de phases. Il existe en réalité deux types de souffleuses : les modèles à une phase et les modèles à deux phases.
 
Les modèles à une phase, comme leur nom l'indique, expulsent en une seule étape la neige. Ils sont livrés avec une vrille qui tourne assez vite pour broyer, mais aussi pour expulser la neige par la tuyère.
 
Les souffleuses à deux phases, quant à elles, travaillent en deux étapes. Tout d'abord, la neige est broyée et ramassée par la vrille à l'avant, qui tourne lentement. Ensuite, la neige est évacuée par la tuyère grâce à l'action d'une turbine rotative située derrière et qui tourne rapidement.
 
Une question de prix

Les souffleuses à une phase sont souvent moins chères que celles à deux phases. On peut trouver des modèles électriques et même à essence. En temps normal, les souffleuses électriques sont moins coûteuses, mais parfois moins puissantes. Elles doivent aussi être constamment branchées à une source d'énergie, ce qui n'est pas pratique lorsqu'on a un grand terrain à déneiger. Grosso modo, il faudra payer de 400 à 800 $ pour en acquérir une. Sachez cependant qu'il existe des modèles plus abordables et d'autres plus chers. Il faut surveiller les soldes, surtout à l'automne avant la première neige.
 
Pour ce qui est des souffleuses à deux phases, le prix d'achat est beaucoup plus élevé. On peut payer 800 $ pour un modèle de base, alors que certains dépassent les 3000 $.
 
Choisir sa souffleuse selon ce qu'on veut en faire

Les souffleuses à une phase sont certainement plus abordables, mais sont moins puissantes que celles à deux phases. En termes de chevaux-vapeur (CV), ça dépasse rarement les 5 CV, tandis que les modèles à deux phases peuvent aller jusqu'à 13 CV.
 
Si vous habitez dans une grande ville et que vous n'avez qu'une petite entrée à déblayer ou encore un balcon, il est recommandé d'acheter une souffleuse à une phase.
 
Si vous avez plutôt un grand terrain, il est fortement suggéré d'aller vers le deux phases. En plus de pouvoir souffler une plus grande quantité de neige, on peut l'utiliser sur du gravier et sur des terrains qui ne sont pas totalement droits, ce que ne permettent pas les souffleuses à une phase.
 
Des gadgets à considérer

Évidemment, on achète une souffleuse tout d'abord pour sa puissance. Cependant, depuis quelques années, divers gadgets ont fait leur apparition. Ils ne sont pas essentiels au bon fonctionnement de votre machine, mais peuvent faire pencher la balance si vous hésitez entre deux modèles.
 
La présence de poignées chauffantes est un élément non négligeable à considérer si vous comptez rester dehors longtemps et travailler par temps très froid. Par contre, votre souffleuse va consommer plus d'énergie qu'un appareil qui n'en a pas.
 
La direction assistée est surtout recommandée si vous devez faire beaucoup de manœuvres avec votre souffleuse. Si vous déneigez votre entrée de garage qui est bien droite, cela risque d'être un gadget plutôt inutile.
 
En bref

Pour conclure, il est important de choisir une souffleuse de bonne qualité. Les modèles d'entrée de gamme sont plus susceptibles de briser que les autres. Vous perdrez ainsi beaucoup d'argent en réparations. N'oubliez pas que l'hiver revient tous les ans et qu'une souffleuse peut être bonne pendant des années. Alors, faites-y attention en l'entreposant correctement et de façon sécuritaire pour éviter les vols.

Commentaires