De temps en temps, il arrive que des éditeurs commercialisent des rééditions de leurs produits les plus populaires. La dernière en date concerne la prestigieuse série des jeux de tir à la première personne (FPS) « Doom ». En effet, Bethesda a lancé, il y a quelques jours, « Doom 3 BFG Edition ». Que contient ce titre? En vaut-il la peine? Voyez mes commentaires sur cette réédition.

Doom et Doom II: Hell on Earth
Les plus jeunes ne le savent peut-être pas, mais les FPS n'ont pas toujours ressemblé à des jeux comme Call Of Duty ou Far Cry. Il a fallu commencer quelque part et Doom puis Doom II: Hell on Earth ont été parmi les premières tentatives pour créer un genre nouveau dans le jeu vidéo. Sans ces titres, les FPS seraient sûrement différents aujourd'hui.
 
Il faut au moins avoir joué une fois dans sa vie à ces classiques du monde vidéoludique. Si vous n'avez pas encore eu la chance de mettre la main dessus, je vous annonce que Doom 3 BFG Edition inclut ces deux titres lancés dans les années 1990. On peut même y jouer en multijoueur!
 
Par contre, les graphismes n'ont pas été améliorés ni optimisés pour entrer sur une jolie télévision de 50 po. Les deux jeux n'occupent qu'un carré de l'écran, qui n'est pas en haute définition. Malgré tout, ils se jouent très bien à la manette et sont toujours aussi amusants.
 
Doom 3 et Doom 3: Resurrection of Evil
Environ dix ans plus tard, soit en 2004, iD Software lançait Doom 3, qui était annoncé comme l'un des plus beaux jeux jamais créés. Et ils avaient raison! Les environnements, les jeux d'ombre et de lumière, ainsi que les monstres avaient bénéficié d'un traitement encore jamais vu dans le domaine du jeu vidéo.
 
Je vous avoue que je n'avais pas vraiment rejoué à Doom 3 ni à son extension Doom 3: Resurrection of Evil depuis près de huit ans. Je me demandais, avant de lancer cette réédition pour la première fois dans ma Xbox 360, comment j'allais trouver les graphismes. Étonnamment, le tout était encore franchement joli. Il faut dire que les développeurs ont légèrement « remastérisé » les graphismes du titre, pour qu'ils puissent rivaliser avec les productions actuelles. Je pense qu'ils ont réussi, encore une fois, leur pari. Les décors et les monstres sont encore superbes. J'aurais cependant aimé qu'ils retravaillent davantage les visages des personnages humains. C'est eux qui ont le plus mal vieilli.
 
Mais bon, ce n'est pas trop grave puisque le jeu, dans l'ensemble, est encore très beau. En plus, Doom 3 et son extension peuvent être joués en 3D, si vous avez, bien sûr, le matériel nécessaire.
 
Doom 3 est un jeu d'horreur dans lequel on sursaute souvent. Le fonctionnement est simple. On se promène dans des couloirs et des monstres surgissent un peu partout, par exemple lorsqu'on ouvre une porte. Il y en a d'autres qui peuvent apparaître simultanément dans une salle. Le joueur doit alors les abattre tous pour continuer sa progression. Pour ma part, j'avoue que j'ai beaucoup moins sursauté qu'à l'époque. Il faut dire que depuis le lancement de ce jeu, d'autres productions d'horreur ont vu le jour, comme l'excellente franchise Dead Space. Il reste qu'on peut encore avoir du plaisir à jouer à Doom 3.
 
The Lost Mission
Finalement, les développeurs ont eu l'idée d'intégrer un petit boni sympathique : The Lost Mission. Il s'agit de quelques missions supplémentaires se déroulant dans le complexe de Mars. On est un marine dont l'escouade a été tuée et on doit se frayer un chemin parmi toutes les bêtes qui nous entourent.
 
Les missions sont sympathiques à jouer et nous permettent d'aborder la série sous un nouvel angle. Après moins d'une heure, on doit déjà affronter les bêtes les plus puissantes de la série. Heureusement, on dispose de presque toutes les armes, ce qui aide à progresser dans les niveaux.
 
Les niveaux sont plus orientés sur l'action que sur l'horreur, ce qui risque de déplaire aux plus grands fans de la saga. On sursaute moins que dans Doom 3. Il y a cependant beaucoup plus d'ennemis à éliminer un peu partout dans les tableaux.
 
Une lampe de poche nouvelle génération
Plusieurs joueurs, à l'époque de la sortie de Doom 3, avaient montré leur désaccord en ce qui a trait au mécanisme de la lampe de poche. Notre héros était, en effet, incapable de tenir une arme et sa lampe de poche en même temps. On devait constamment jongler entre les deux, ce qui rendait le jeu très stressant. La lampe de poche est maintenant intégrée à l'armure, donc on peut se défendre tout en ayant un peu d'éclairage. Certains aimeront, alors que d'autres détesteront cette nouveauté. Pour ma part, j'ai trouvé ça plutôt sympathique même si ça rend le jeu un peu moins difficile.
 
Pour terminer, j'ai été plutôt satisfait de mon expérience avec Doom 3 BFG Edition. Concernant les graphismes, Doom 3 et Doom 3: Resurrection of Evil se défendent encore très bien. Cependant, l'expérience de jeu n'est pas aussi intense qu'à l'époque. Il reste que ce titre est très honnête et permettra aux plus jeunes de connaître des titres-phares du grand monde des FPS, à un prix très raisonnable.
 
Points forts :
- Des graphismes encore plutôt jolis
- Toute la série est incluse.
- Doom 3 et Doom 3: Resurrection of Evil disponibles en 3D
- Prix abordable
 
Points faibles :
- Doom 3 est moins intense qu'en 2004.
- Les puristes n'aimeront pas les modifications au système de lampe de poche.

 
Merci à Bethesda pour un exemplaire du jeu!

Source des images : Bethesda

Commentaires