BORNES ÉLECTRIQUES

Le Québécois Philippe Allaire Landreville combattra le 20 juin prochain dans un évènement de boxe thaïe à Paris, en France. La boxe thaïe est très populaire en France et plusieurs Français ont connu de très belles carrières dans cette discipline. C'est d'ailleurs l'un des illustres nak muay (pratiquant de boxe thaïe) français, Jean-Charles Skarbowsky, qui m'a parlé pour la première fois de Philippe Allaire Landreville.

Philippe Allaire Landreville a commencé son aventure avec la boxe thaïe à la fin des années 1990. Il s'entraîne au Tristar Gym lorsqu'il est au Québec, un endroit surtout reconnu pour les arts martiaux mixtes puisque plusieurs combattants de cette discipline, venant parfois de partout à travers la planète, s'y entraînent. Georges St-Pierre est d'ailleurs le plus connu des représentants du Tristar Gym. Évidemment, la conversion vers les arts martiaux mixtes lui a maintes fois été proposée, mais son amour pour la boxe thaïe était trop fort et il a plutôt choisi sa passion au détriment de la visibilité et de la gloire.
 
La boxe thaïe ne peut pas vivre présentement au Québec, car c'est impossible de présenter des évènements professionnels dans cette discipline, la Régie n'ayant que le mandat de régir la boxe anglaise, les arts martiaux mixtes et la version Full Contact du kickboxing. Étrangement, la boxe thaïe ne permet aucune technique supplémentaire qui n'est pas déjà autorisée en arts martiaux mixtes. En fait, la boxe thaïe permet les coudes, les genoux, les poings, les jambes ainsi que le travail en corps à corps. Contrairement aux arts martiaux mixtes, le combat ne continue pas au sol. D'ailleurs, après sa carrière d'athlète, le Québécois souhaite un ultime combat : celui qui permettra l'existence de la boxe thaïe professionnelle au Québec.
 
Donc, pour vivre sa passion, Philippe passe de très longs séjours en Thaïlande depuis maintenant plusieurs années. La culture du Muay Thaï est fort différente des autres sports de combats et l'histoire de cet art martial est riche. Pour saisir toute l'essence de cet art, il n'y a pas meilleure façon que d'aller en Thaïlande. Il faut toutefois être vigilant, car plusieurs camps (écoles) de boxe thaïe sont des « attrape-touristes ». Durant les mois qu'il passe en Thaïlande, il vit et s'entraîne comme les Thaïlandais. Il combat régulièrement là-bas; il a aussi eu l'opportunité de combattre ailleurs en Asie et également aux États-Unis. En 2011, il a combattu au prestigieux et mythique stade Lumpinee, devenant à ma connaissance le premier et le seul Québécois à combattre et à gagner un combat dans ce célèbre stade.
 
Le 20 juin prochain, Philippe Allaire Landreville affrontera Christophe Tang à Paris et il devrait revenir au Québec vers la fin de l'été, au terme d'un autre séjour de plusieurs mois en Thaïlande. Il ramènera avec lui des souvenirs et des expériences inoubliables ainsi que du pur Muay Thaï qu'il transmettra à ses élèves. Au grand désarroi de sa mère, il reviendra aussi avec quelques cicatrices supplémentaires.

Pour en savoir plus à propos de Philippe Allaire Landreville : http://www.philippeal.com
Page Facebook pour soutenir la boxe thaïe au Québec : Pour de la boxe thaïe et du kickboxing pro au Québec

Commentaires