Woodstock, Ontario – Toyota a convié les journalistes dans le comté d'Oxford, en Ontario, pour présenter la troisième génération du Toyota Rav4. Les dirigeants de Toyota avaient promis de bien belles choses pour le nouveau Rav4. Voyons si le modèle sera à la hauteur des attentes.

Cette nouvelle mouture de l'utilitaire sport compact a subi une importante refonte qui devrait en faire un véhicule de choix dans ce segment de marché. Rappelons qu'il s'agit d'un créneau compétitif avec des modèles rivaux comme les Honda CR-V, Nissan Rogue, Kia Sportage et Hyundai Tuscson. La réputation des produits Toyota en matière de fiabilité et de durabilité demeure un incitatif important pour les acheteurs. En revanche, les dirigeants de Toyota affirment que l'heure est venue de présenter des modèles qui procurent de l'agrément de conduite.
 
En ce qui a trait à la silhouette du Rav4, nous pouvons affirmer que le véhicule présente dorénavant une carcasse plus moderne. Les concepteurs de Toyota ont troqué l'ancienne porte arrière latérale détestable pour un simple hayon. De plus, les lignes sont plus profilées et mieux découpées. L'habitacle a également subi des modifications majeures, notamment pour la planche de bord. Notons cependant deux irritants : certaines commandes mal placées sont difficiles d'accès et l'espace de dégagement pour les jambes s'avère insuffisant pour un conducteur de grande taille (1,85 m ou plus).
 
Si la haute direction de Toyota souhaitait commercialiser des véhicules excitants à conduire, il faudra exclure le Rav4 de la liste. Le véhicule utilitaire offre une prestation honnête sur la route, mais il ne donnera de sueurs froides à personne. Rappelons que Toyota n'offre plus le moteur V6 au catalogue, seulement un quatre-cylindres de 2,5 litres. La puissance de ce bloc est adéquate. Les ingénieurs ont également prévu une boîte automatique à six rapports et un système à quatre roues motrices qui assure une meilleure traction selon les conditions routières.
 
En bref :
 
Moteur : quatre-cylindres 2,5 litres 176 chevaux
Consommation de carburant : 9,0 litres aux 100 kilomètres

Prix : 24 000$ (prix de base)
 
Le verdict : Le nouveau Toyota Rav4 a été nettement amélioré au plan esthétique, mais il s'agit encore d'un véhicule typique du constructeur japonais : neutre et ennuyeux. 

Commentaires