Les actionnaires de Research in Motion pourraient possiblement voir leur portefeuille boursier respectif se secouer aujourd’hui, alors que le fabricant du PlayBook et du BlackBerry dévoilera ses plus récents résultats financiers du premier trimestre après la fermeture des marchés boursiers.

L’entreprise a d’ores et déjà affirmé qu’elle dévoilera une première perte d’exploitation trimestrielle en plus de 7 ans. Malgré tout, les résultats pourraient s’avérer pire qu’anticipés - faisant ainsi glisser un titre boursier qui en arrache depuis trop longtemps déjà.

Le nouveau consensus des analystes pour cette période de trois mois, terminée le 2 juin dernier, se situe désormais à des ventes de 3,08 milliards en revenus et à une perte par action de 0,03 $, alors que le consensus précédent s’appuyait sur des ventes de 3,11 milliards pour une perte de 0,01 $ par action.

L’analyste Mike Walkley, de Canaccord Genuity, s’attend cependant à des résultats encore moins encourageants. Il s’attend à des ventes en recul à 2,79 milliards de dollars, pour une perte nette de 0,08 $ par action. Son hypothèse repose sur un inventaire trop important de BlackBerry et une charge comptable associée à celui-ci qui pourrait être annoncée suivant la fermeture des marchés, aujourd’hui. Research in Motion devra sans doute inscrire une charge additionnelle et relative à la restructuration corporative mise en branle récemment.

Pire, et pour le trimestre en cours, M. Walkley s’attend à des revenus en déclin à 2,39 milliards et à une perte nette de 0,13 $ par action. Pour fins de comparaison, et pour imager les difficultés de l’ancienne vedette boursière canadienne, Research in Motion avait dévoilé au trimestre correspondant de 2011 un profit par action de 1,33 $ sur des ventes robustes de 4,9 milliards.

En guise de conclusion, M. Walkley se dit d’avis que la direction du fabricant canadien se doit de vendre l’entreprise, se montrant pessimiste face aux perspectives du BB10 de permettre un redressement corporatif suffisamment fort.

Glissera ou glissera pas?

Sources : Forbes, The Wall Street Journal

Source de l’image : PhotoXpress

Suivez-nous sur Twitter : @domlamy et @affairesdegars

Commentaires